Un me-made-month est en cours pour ce mois de mars [le point de départ : ici ; le principe : un mois pour porter ses créations en couture et en tricot ; pour voir un certain nombre de réalisations : ici]. Mais alors que l'an dernier je m'y étais tenue pour mars et mai, je dois dire que cette fois je n'ai pas tellement le feu pour gérer des photos régulièrement. Il y a des fois où la tête est assez pleine et qu'on ne souhaite plus y rajouter quoi que ce soit :) !

Néanmoins, je profite du thème pour vous présenter quelques unes de mes tenues des derniers temps, un peu dans un esprit "recherche de style" (ou quelque chose du genre, disons que mon fil conducteur est peut-être flou !).

Il y a des tenues qui sont le fruit de rencontres entre plusieurs pièces cousues main, et qui n'étaient à priori pas pensées pour être associées ; il y les (euh, la !) tenue du commerce, qui est une des rares à faire sens sans avoir été confectionnée par mes soins ; et il y a les tenues  dont je conviens volontiers que ce n'est pas parfait, mais pour lesquelles je dirai qu'il y a de l'idée...

Je vous présente donc 5 tenues aujourd'hui :

Une tenue "association imprévue" et "il y a de l'idée"

DSC_1207

Pull Astoria blogué ici et short Chataigne ici.

Ces pull courts Astoria, j'aimerai bien les mettre avec d'autre chose que des jupes, en l'occurence pour cette tenue, j'ai testé le short. Je trouve que ça s'y prête, même si ce short est définitivement mal ajusté, et que question couleur les deux ne sont pas tout à fait accordés. Et peut-être aussi quelque chose dans les proportions... Disons que la silhouette me convient, et que je creuserai le thème short / pull court (enfin, il me faudra d'autres shorts, alors...)

 

Une tenue "il y a de l'idée"

DSC_1042  DSC_1036

Jupe bloguée ici.

Je me suis sentie bien, le jour où j'étais habillée ainsi : une jupe droite en jean, un pull en tricot avec l'encolure un peu large qui tombe presque de l'épaule, cette idée me va bien. Après, je crois qu'elle à l'air un peu bricolée, cette tenue, avec ma jupe qui était un recyclage de pantalon et le tomber du pull sur l'avant qui ne me satisfait pas... Mais ça me donne envie d'avoir ou de faire un nouveau tricot ; et de faire une jupe en jean...

 

Une tenue "association imprévue"

DSC_1211

Jupe bloguée ici et haut ici.

Imprévue, et réussie, à mon goût. Son défaut est que le haut remonte un peu car il est très léger par rapport à la jupe, et glisse vers la taille. Mais sinon, j'étais contente de trouver cette association. Cela m'a aussi fait réaliser que je porte plus facilement cette jupe volumineuse lors d'occasions particulières qu'au quotidien. 

 

Une tenue "association imprévue" et "il y a de l'idée", la deuxième

DSC_1203

 Haut Astoria blogué ici et robe Sway .

Encore un pull Astoria, celui à fleurs cette fois-ci. Comme je n'ai toujours pas résolu mon problème avec les gilets, je manque  un peu de quoi couvrir mes bras sur mes robes sans manches. Et du coup j'ai testé ce pull qui n'est pas trop sport avec mes robes noires. J'ai trouvé que sur cet ensemble, avec la robe Sway, l'ensemble fonctionnait. A creuser peut-être pour améliorer encore, parce que le pull fait un peu remonter la robe (non visible sur les photos, j'ai ajusté pour la prise de vue). Mais j'aimais bien le volume rassemblé de la robe. A noter que le pull était resséré d'1 cm sur les côtés depuis sa présentation : c'était une couture provisoire pour voir le rendu, et comme je préfère ainsi et que ça reste confortable, je vais certainement le faire définitivement.

 

Une tenue du commerce

DSC_0424  DSC_0423

 

DSC_0421

Cette robe, je ne sais pas exactement pourquoi, mais j'avais envie d'en parler. Cela fait un an environ que je l'ai, et j'ai mis quelques temps à trouver comment la porter. Je l'ai achetée pour les même raisons que je la porte maintenant, c'est-à-dire qu'elle me correspond, avec ses petites fleurs, ses fronces et volants, son côté cache-coeur que j'aime de manière générale et qui me va. Mais c'est une robe du commerce, j'ai pris le M parce que le L aurait été trop grand... mais le M est un peu petit... Je le sens quand je croise les pans, il faut un peu ajuster sur le décolleté, et je le sens sur l'élastique des manches, qui est mis là pour resserer et former un petit volant. Maintenant, je porte d'ailleurs souvent ces manches remontées et les volants cachés, je crois que cela faisait de trop pour moi (si les manches sont descendues, les volants sont au niveau de manches 3/4). Je me suis même posée la question de découdre ces élastiques, mais je ne suis toujours pas décidée. Bref, si je l'avais faite moi-même, il y aurai eu une première version mal ajustée, et ensuite la perspective d'une deuxième version bien adaptée ! Mais là, je m'accomode des soucis ; après avoir commencé à la porter dans un esprit printanier, sans collants, disons que ça ne collait pas. Sur les photos, c'est le cas, avec d'ailleurs une sous-robe en dessous que je ne porte plus non plus. Ce qui lui va, à cette robe, ce sont les bottes marron, des collants visibles (en général j'essaye de les prendre bordeaux), et une veste en cuir pour compenser le romantique de la chose. J'ai donc apprivoisé une robe qui n'était pas tout à fait la mienne :)

 

Conclusion :

Si je devais faire une conclusion sur mon dressing de ce mois de mars, ce serait de dire, encore (encore par rapport à l'année dernière !), qu'il ME MANQUE DES PANTALONS !!! D'autant que le seul que je mettais encore s'est quand même bien, bien déchiré en février... Et un pantalon, tout de même, ça me manque certains matins, quand je n'ai pas envie de robe et de jolis collants, quand j'ai besoin d'une autre image. Mais, fort heureusement, c'est au programme pour la garde-robe capsule d'avril, et c'est donc carrément pour bientôt. Et je ne veux pas en acheter, mais pas du tout. J'en parlais déjà dans un autre article (et là, je digresse un peu du thème du jour, mais enfin, pas beaucoup quand même, on parle toujours de fait-main !), je suis passée au stade où si j'ai besoin d'un vêtement, je me le couds. Et je me dis que c'est drôle quand même, car j'ai commencé la couture sans ce genre d'arrière pensée, mais progressivement, l'idée d'aller m'acheter un vêtement est devenue de plus en plus incongrue. Particulièrement d'ailleurs pour les vêtements de base. Je ne saurai pas dire tous les facteurs qui conduisent à cela, mais je peux notamment dire que la relation que j'ai avec un vêtement réfléchi et fabriqué moi-même est beaucoup plus personnelle qu'avec les autres ; et puis bien sûr, que quelques essayages ou achats infructueux de vêtements non adaptés à ma morphologie m'ont beaucoup agacée...

Cet agacement (ou plus...), je l'ai aussi souvent pour des vêtements des enfants. Je me fâche même, quand un t-shirt se déchire après un nombre non acceptable d'utilisations. Pourtant, j'estimais avoir acheté dans un bon rapport qualité/prix (et puis le prix... se pose tout de même le problème de la rémunération des personnes derrère le vêtement...). Je m'agace aussi des t-shirts de mon mari qui rétrécissent, de ses chemises qui se déchirent après 3 utilisations dans des endroits sans tension (là aussi, je pensais qu'on était bon en qualité/prix. Et là aussi, ça fait plus que m'agacer...). Bref, je suis régulièrement contrariée ou en colère envers ce qui est proposé en magasin. Mais... je ne peux pas tout coudre... Et je m'arrête là, parce que je ne suis pas très constructive, mais j'avais besoin de le dire :)


Cela dit, même depuis que je suis dans cette optique de me vêtir moi-même, et malgré mes... agacements, j'ai tout de même acheté des vêtements : il y a eu un vêtement technique pour la neige, ceux-ci pour l'instant, je les considère hors-champ ; il y a eu une veste fait-main mais pas par moi, et que j'aime vraiment fort ; il y a aussi un ou deux vêtements comme la robe que je vous ai montrée ci-dessus, que je trouve spéciaux, me correspondant assez, et sur lesquels j'arrive à oublier les problèmes d'ajustement... 

Il y aura donc encore d'autres achats de ce genre, mais peu au regard de ce que je vais continuer à me coudre... C'est drôle quand même, comme ce qu'on croyait être un loisir à caractère créatif peut vous entraîner vers des changements imprévus de pratiques...

A la semaine prochaine, pour ma copie du mois de mars  !