Début septembre, je me suis cousue une robe longue. Et je l'ai immédiatement portée pour le dernier barbecue de la saison auquel nous étions invités. La Poulette a été bien malheureuse, parce qu'elle aussi voulait une robe qui va jusqu'aux pieds... 

Non pas que je cède à tous ses caprices ou envies de faire comme maman, mais cette envie-là, j'y étais sensible, d'autant qu'une robe longue était un petit manque dans mes projets de cet été. Je me suis donc levée le dimanche matin avec le projet de lui faire une robe dans la journée, ce qui est plutôt ambitieux dans notre programme habituel. Le cahier des charges était de trouver un patron joli et rapide, ainsi qu'un coupon du stock joli et sans projet. Et je suis donc partie sur Angélique, du livre Créations à coudre pour l'été de Nadège Saladini. Je ne l'avais jamais cousu, et sa construction était assez simple pour correspondre à mes critères (il comporte un devant, un dos, une parementure et du biais ; plus un col en fait que je n'ai pas mis).

 

image 103

image 104

image 105

image 106

image 107

image 108

image 109

image 110

Patron : robe Angélique du livre Créations à coudre pour l'été de Nadège Saladini
Taille : 4 ans
Matériel : coton bleu et blanc à papillons, Bleu des Vosges.
           biais à pois La Droguerie (je crois)
Modifications : rajout d'1 cm en longueur ; pli creux moins profond.

 

Côté couture :

  • J'ai cousu la taille 4 ans, la plus proche de ses mensurations. A priori, la robe ira encore l'année prochaine, en moins long.
  • Je crois que j'ai rajouté 1 cm en longueur, pour optimiser mes chances d'effet "robe longue".
  • En cours de couture, j'ai trouvé que le haut était vraiment étroit. J'ai donc décousu et recousu le pli creux, en le faisant moins profond (j'ai cousu à 3,5 cm du pli plutôt que 4,5 cm)
  • J'ai choisi un biais à pois, en doutant initialement, mais c'est tout ce qui allait dans mon stock. Au final, je crois que ça va.
  • J'ai omis le col, parce que je n'aime pas trop les cols en général.
  • J'ai fait un ourlet roulotté, pour garder à la fois de la longueur et la légèreté du tissu.

Je suis très contente du résultat. C'est une petite robe simple avec un joli rendu, qui mérite d'être exploitée encore (j'ai en tête de petits cadeaux pour des poulettes coquettes).
La Poulette aussi était très contente et très fière. Elle a même pu en profiter les derniers jours de forte chaleur (je rappelle que j'ai cousu une robe dos-nu en septembre...). J'ai eu un peu peur pour la longueur, ma fille semblait tenace sur le fait que cela doive arriver aux chevilles, mais cela lui convient finalement. 

 

Je vous souhaite une bonne première semaine d'octobre, que j'espère pour ma part plus calme que le tourbillon de rentrée du mois de septembre. J'espère pouvoir aussi attaquer plus de projets d'automne !