Je l'ai vaguement évoqué un jour dans un article, les manches kimono c'est une de mes petites obsessions. Et pourtant j'en couds très peu ! Mais quand Deer & Doe a sortie sa robe Arum à l'automne dernier, elle m'a tout de suite intéressée. Pas au point de l'acheter immédiatement, car j'avais peur qu'avec une plus petite poitrine que ce qui est prévu elle ne rende pas aussi joliment. Je trouve que, puisqu'il y a le pli des manches, l'ajustement au reste du corps est important.

Alors, j'y ai réfléchi, et je me suis même inscrite sur Instagram (ça, je vous en reparle la semaine prochaine !) pour pouvoir voir au plus vite des versions portées. J'ai tenu un mois, et acheté le patron. J'ai acheté une viscose chez Mondial Tissus, pour en faire une version test portable. Mais, quand tu fais un bonnet A et que ton modèle a été patronné en bonnet C, tu réfléchis un peu quand même. Alors j'ai réfléchi, cherché des informations sur les ajustements pour petites poitrines. Evidemment, on trouve surtout des explications pour les modèles avec pinces et/ou manches. Mais j'ai quand même trouvé quelque chose d'utilisable, il s'agit d'un ajustement sur la robe Myrtle de Colette Patterns. J'ai fait l'ajustement, et cousu ma première version que voici :

Image 002

Image 004

Image 001

Image 005

Image 003

Patron : Arum de Deer & Doe
Taille : 40
Matériel : viscose Mondial Tissus
Modifications : ajustement pour petites poitrines sur la base de ces explications

 

  • Question couture rien de particulier, la robe est sans fermeture, sans pinces, elle se coud vite.

  • Concernant l'ajustement de la poitrine : comme je n'avais pas d'emmanchures sur le patron, je l'ai fait en faisant une découpe vers l'épaule.

  • Au final elle n'était pas mal, mais... Quelques soucis que voici :

  • J'avais gradé à la taille pour correspondre à mes mensurations, mais je trouvais la robe un peu ample alors j'ai repris pour obtenir l'équivalent d'une taille 40 partout.

  • Comme mon ajustement pour la poitrine à touché aux manches, j'ai quelques problèmes à ce niveau là. Elles sont trop serrées, et remontent donc à l'usage, surtout d'un côté (ce doit être mon bras musclé, celui qui porte les enfants :) ).

  • L'ourlet des manches gondole, je pense que j'ai atténué l'élargissement du patron à ce niveau. Mais la prochaine fois, je ferai un ourlet à simple rentré, avec le bord surjeté.

  • Je disais que toucher aux manches les avait rendues trop serrées, en fait la robe a déjà craqué sous les bras, car la tension quand je les lève est assez forte. La voici donc maintenant, de près mais plus portable (c'est le côté gauche qui est le plus craqué) :

    DSC_0091

    DSC_0092

    DSC_0093

  • Question seyant, le tissu n'est pas un imprimé que je pourrais porter très souvent, mais c'était pour mon test. J'aime les coloris, mais après 24h ça me pique les yeux. Et puis en fait ça manque de fleurs, hein !

  • Je l'ai quand même régulièrement portée à l'automne, car elle est agréable à porter et qu'elle plaisait à mon mari.

  • Je ne sais pas si l'ajustement était abouti, car je trouve que j'avais encore beaucoup de tissu au-dessus de la poitrine (et plus que nécessaire sous les bras, d'ailleurs !)

Bref, j'aime toujours le modèle, mais même s'il est simple, ce n'est pas encore gagné pour moi !

A vrai dire, deux jolis coupons lui sont pourtant destinés. Des imprimés (floraux !) que j'imagine bien mis en valeur (et contreblancés aussi) par la simplicité de la coupe d'Arum. J'ai donc bien l'intention d'aboutir ce projet ! Mais pas du tout envie de me tromper, alors, je continue mes tests :)

J'ai dit il y a peu tout ce que m'apportait ce blog ; mais ce qui arrive parfois aussi est qu'il me motive à avancer dans des projets. Dans le genre "il est quand même temps de faire un article sur ce truc-là, termine cet ourlet, maintenant !" ou "je présenterai bien ceci avec cela, il est temps de reprendre ces manches trop serrées", etc. Pour Arum, je sais que je suis sur un chemin plus ou moins long, en tout cas avec plein d'étapes. Alors même si au départ je pensais vous la présenter quand j'en serai venue à bout, je pense que ce sera plus adapté et plus motivant pour moi de vous présenter l'acte 1, l'acte 2, l'acte 3 et j'espère le dernier, l'acte 4. 
Le deuxième acte est de mon côté quasiment fini. Disons que j'ai validé certaines modifications qu'il reste à reporter proprement et à aboutir sur ma toile, histoire de vous la montrer. L'acte 3 est un plus gros morceau pour lequel j'ai un peu de mal à me motiver, mais en août ou septembre, j'espère quand même y arriver !

 

Pour l'acte 1, c'est donc fini :)
J'aimerai vous dire à demain, mais quelques soucis d'ordinateur se profilent à l'horizon, alors mon article paraît compromis. Je devrai pouvoir au moins produire un article pour la semaine prochaine, mais sans certitude et peut-être sans images ! 

 

Donc... à bientôt...

P.S. : Elles commencent à être nombreuses, les fois où un article planifié semble dérisoire au regard de l'actualité... J'imagine que quelque chose a changé, et que la vie sera différente...

Mais j'ai décidé que laisser mes articles était important pour moi ; j'ai décidé qu'y rajouter un petit mot était aussi important pour moi...

Ces terribles événements me renvoient invariablement à mes enfants : quoi leur dire, bien sûr. Mais aussi beaucoup à la façon dont cela fait déjà maintenant partie de leur quotidien ; à ce que sera leur monde, un jour. Et enfin, à ce que je veux leur transmettre...

Cela me renvoie aussi à moi, aux valeurs que je trouve fondamentales ; à la façon que j'ai, ou pas, de les défendre. Cela me fait penser qu'il est important de ne pas garder le silence face à une parole intolérante, de quelque sorte qu'elle soit. Sauf qu'oser parler, je ne sais pas le faire, ou en tout cas, je le fais très peu. Alors avec mes mots, je laisse une toute petite trace ici, ne serait-ce que pour me le rappeler et me motiver...