Suite et fin aujourd'hui des petites coutures faites pour la communion où nous étions début juin. Je vais vous présenter la robe cousue pour la communiante, puis celle pour ma Poulette.

Miss C, est une jolie poulette, toute fine et gracieuse. Alors que nous étions chez elle en début d'année, elle m'a dit beaucoup aimer la Blake n°3 de ma poulette à moi. Qu'à cela ne tienne, une Blake pour ses 9 ans je lui coudrai. Mais finalement, je me suis proposée pour la lui coudre pour sa communion, et elle et sa maman m'ont fait la confiance d'accepter. 

Pour le modèle pas de souci, je rappelle que j'avais à mon actif la n°1, 2, 3 et 4. Par contre, le patron que j'avais utilisé jusqu'à présent allait du 18 mois au 6 ans. J'ai donc acheté celui qui va du 6 ans au 14 ans.

Pour le tissu, j'ai profité de ma visite au marché aux tissus de Strasbourg en avril pour chercher quelque chose. Je voulais du blanc cassé, mais pas uni, pas trop souple mais pas trop épais non plus... Eh bien ce n'était pas si facile, et ce n'est qu'après avoir regardé presque tous les stands que j'ai trouvé ce que je voulais. C'est un piqué de coton blanc cassé, le piqué créant des rayures. J'étais contente et soulagée de trouver mon bonheur, ma solution de secours étant un jacquard stretch alors que je n'ai cousu cette robe qu'en non extensible. J'avais disons moyennement envie de faire des expériences pour cette couture-là !

Et enfin, pour la taille, j'ai demandé les mensurations de Miss C (note pour une autre fois : leur offrir un mètre à ruban, ce sera plus facile ;) ), et j'ai essayé de faire le meilleur compromis. Ces mensurations la mettaient dans la taille 6X pour la poitrine (c'est une taille intérmédiaire entre le 6 ans et le 7 ans) et la taille 8 ans pour la taille. Mais comme je n'avais pas tellement d'occasions d'essayage et de retouche, j'avais plutôt peur de faire trop petit. Tout en craignant de faire trop grand et que ce ne soit pas joli. J'ai comparé les versions de ma fille avec ses mensurations pour évaluer l'aisance que je pouvais me permettre, et j'ai finalement cousu un compromis entre la taille 7 ans pour la poitrine et 9 ans pour la taille.

La robe est à plis et à poches, elle comporte par contre des pinces pour cette version de 6 à 14 ans. Le dos est un dos nageur, comme sur la plus petite version, mais l'échancrure me semble bien plus prononcé sur cette version. Je pense d'ailleurs qu'à refaire, je creuserai un petit peu moins.

Image 096

Image 099

Image 101

Image 102

Image 107

Image 105

Image 104

Image 103

Patron : Blake de Mingo & Grace.
Taille : 7 ans à la poitrine, 9 ans à la taille, 8 ans en longueur.
Matériel : piqué de coton écru, marché aux tissus de Strasbourg.
           voile de coton en doublure, Bleu des Vosges.

Je me suis bien appliquée pour les finitions : ourlets, plis, raccords de rayures... Enfin, les rayures, presque, en fait ! Parce que je me suis concentrée sur la concordance des rayures sur le côté (ce qui est bien pour la jupe mais pas tellement visibile pour le buste), en oubliant complètement de regarder la concordance entre les deux demi-dos... J'ai remarqué cela sur la fin, et laissé ainsi parce qu'il aurait fallu vraiment tout refaire, et que ça ne choque pas de trop (la photo est quand même un peu trompeuse, on le voit plus selon la lumière).

Image 100

Pour les ourlets, l'extérieur est un ourlet invisible à la machine, et l'ourlet de la doublure est un tout petit ourlet, fait selon cette technique-ci. Je suis contente de cette finition, que j'ai utilisé pour la première fois, le plus dur étant de couper le tissu joliment avant la deuxième couture, mais le rendu final est délicat.

Image 097

Et pour dire un mot de ma doublure, j'ai trouvé un joli voile avec un léger effet plumetis qui fini joliment l'intérieur (je trouve !).

Image 098

Le dernier point qui a mérité un peu de réflexion est la ceinture : j'ai rajouté une ceinture à nouer au dos, pour faire un peu plus communiante. Mais le tissu était un peu trop épais pour faire un joli noeud à boucles. On a fait des essais avec mon mari, pour au final leur proposer soit de faire un noeud simple, sans boucles ; soit de faire le noeud comme je l'ai mis sur les photos non portées, avec des boutons pressions cachés pour le maintenir. A peu de choses près, cela s'est décidé pour le noeud simple, plus évolutif, mais j'aime bien le rendu un peu graphique de la disposition à laquelle nous avions pensé.

Trois semaines avant la fête nous avons pû faire un essayage : j'avais amené la machine à coudre, au cas où, quitte à passer notre soirée entre amis dessus si les retouches n'étaient pas trop grandes. Mais cela n'a pas été nécessaire : il y a seulement un peu de jeu aux emmanchures, mais cela reste joli et permet d'envisager de reporter la robe l'an prochain. La longueur était bonne également, j'avais suivi le patron en taille 8 ans. La seule chose que j'ai faite ce soir-là, en endormant bébé, est de raccourcir la ceinture pour qu'elle ne dépasse pas de la jupe.

En tout cas la robe a plu, alors je suis contente !

 

Passons à la robe de ma fille : c'est la première tenue estivale que je lui ai cousue cette saison, la présence de la fête ayant déterminé l'ordre de mes premiers projets. 

Le modèle est la robe Haven, de Violette Field Threads. Je disais une autre fois qu'un de leurs modèles sur deux est un vrai coup de cœur, l'autre étant un peu trop... frou-frou pour moi :) Celui-ci a été un gros coup de cœur, le buste est vraiment très joli, le dos est adorable, et les possibilites de jeu entre tissus et dentelle me parlent bien. Bref, celui-ci je l'ai acheté sans tergiverser, dès sa sortie !

Pour le tissu, j'avais trouvé un tissu Art Gallery Fabric, qui me parlait bien pour cette robe. C'est en fait un projet que j'avais pour l'été dernier, mais que je n'avais finalement pas cousu. Les tissus de cette marque sont a priori à destination du patchwork (même s'ils ont aussi des jerseys et voiles), mais la qualité est suffisamment fine pour avoir un joli rendu dans l'habillement. 

Image 114

Image 115

Je promet que ce n'est pas moi qui lui apprend à prendre des poses...
Mais il semblerait qu'elle apprenne autrement :)

Image 109

Image 108
Si je pouvais, je lui mettrai des bottes toutes l'année :)
Blague à part, elle portait des bottes début juin pour 2 bonnes raisons : 1) il faisait quand même bien frais ce matin-là (et elle a refusé son gilet). 2) Ne vont-elles pas parfaitement avec la robe, même à bretelles ? :) Mais bon, à midi il a fait chaud, on est passé aux sandales, je ne suis pas si sectaire, quand même !

Image 118

Image 119

Image 110

Image 113

Image 116

Image 111
Et puis même un peu habillée, cette robe est très bien pour faire le clown...
Au passage, remarquez que le noeud semble fatigué... On dira qu'il mériterait d'être totalement revu, de jour plutôt que de nuit...

Image 120

Image 117
... ou pour partir chez les copines !

Image 112

Patron : Haven, de Violette Field Threads
Taille : 4 ans
Tissu : Desert Needlework Glory de la collection Morning Walk
        de Leah Duncan pour Art Gallery Fabrics (acheté ici sur Etsy).
        Dentelle et résille Bleu des Vosges.
        Biais fait main dans un coton écru.

J'ai trouvé une jolie dentelle pour le dos, que je n'ai pas cousue comme indiqué, en sandwich dans la bretelle, mais plutôt appliquée par-dessus.
Pour l'avant, je pensais initialement le faire en une partie, mais à la dernière minute j'ai pensé que ce serait bien mieux avec l'empiècement. J'ai fouillé longtemps dans mon stock, pour m'arrêter sur cette sorte de résille bleu marine (extensible, mais je l'ai du coup coupée à peine plus petite que le patron).

Et enfin, j'ai rajouté le noeud à la dernière minute : il n'est pas prévu dans le patron, mais on le voit sur le premier modèle de présentation. C'était un tout petit peu vide sans ce noeud, alors je l'ai cousu. Mais je l'ai fait au milieu de la nuit (la bonne excuse), en même temps que la chemise de mon fils, et les proportions n'étaient pas super. J'ai un peu replié les côtés et je les ai fixés à la main pour obtenir un noeud plus élégant.

J'aime toujours autant ce modèle, il est même susceptible de tenir deux saisons, entre l'élastique de la taille et la fermeture dans la nuque par un noeud. Je me suis juste interrogée sur l'utilité de la forme pointue vers le bas du corsage avant : sur ma fille, cela fait parfois bizarre, selon la façon dont je serre le noeud du dos. Mais cela doit dépendre des morphologies, on doit avoir un rendu différent sur les poulettes fluettes et sur les poulettes avec un petit bidon. A réfléchir, quand même...

A recoudre donc (enfin pas cette année !), du noir et blanc me tenterai bien, mais est-ce raisonnable de racheter du tissu ? (ah ben non sûrement que non, mais on verra, hein)

Voilà voilà, je terminerai avec une photo de la brochette du jour, fait-main ou non ils était tous beaux :)

 Image 106