Le titre de cet article parle de lui-même, je vais vous présenter ma deuxième version de la robe Sway, de Papercut Patterns. La première version est à retrouver ici, c'était ma toile portable de ce modèle. Il y aura un n°3, un n°4, normalement un n°5 et peut-être même un jour un n°6. Je vous l'avais dit, cette robe m'inspire. Pour mes futures versions 3 et 4, j'ai un petit doute, car les tissus prévus sont plus lourds et je ne suis pas sûre du tomber. Mais pour celle d'aujourd'hui aucun souci, j'en suis toujours aussi contente !

Par contre, c'est une version d'été. Donc contrairement à , point de bottes pour habiller mes jambes et éviter leur nudité. Et puis en fait ce n'est pas seulement une question de bottes et de jambes, mais aussi (surtout ?), si je puis me permettre, une question de collants et de fessier :) Bref, en public, une sous-robe est bienvenue ! Je me suis donc attelée à coudre une robe du dessous en même temps que la robe Sway, et c'est ce que je vais vous présenter en premier.

J'ai utilisé le patron de body Nettie, que j'avais acheté mais pas encore cousu, n'étant finalement pas sûre de le porter. Mais du coup je suis partie sur la version robe, que j'ai cousue sans manches.

Loin de moi l'idée de m'exhiber, mais je pense que ce patron présente un intérêt, et que tant qu'à vous présenter un vêtement, c'est plus parlant s'il est porté. Cela étant dit, si vous envisagez de la coudre comme une robe principale, je déconseille fortement mon jersey de viscose, qui est assez fin quand même !

Allez, on serre les fesses, on rentre le ventre, et c'est parti, je vous montre ("on", c'est moi, hein :) ) :

Image 061  Image 063

Image 064  Image 062

Patron : Nettie dress & Bodysuit, Closet Case Patterns,
         version encolure dégagée et dos medium.
Taille : 8-10-10 (selon mes mensurations, même si j'aurai plus été 8-11-10)
Matériel : jersey de viscose noir, marché aux tissus de Strasbourg
Modifications : suppression des manches,
                finition de celles-ci avec un "biais" jersey, plus fin qu'à l'encolure

Au final : 

  • J'ai utilisé la version medium pour le dos et dégagée pour l'avant. J'aime bien ces deux hauteurs, pour le dos on est juste au-dessus du soutien-gorge. (pour info, il y a 3 hauteurs proposées pour le décoletté dos et 2 à l'avant, dégagée et ras du cou)
  • C'est une bonne base pour des vêtements/sous-vêtements près du corps, il y a une bonne dose d'aisance négative.
  • J'en ferai peut-être une fois un débardeur.
  • Mais à mon avis je n'en ferai quand même pas une robe principale, il faut sacrément assumer :)
  • Cela dit, si cela parle à quelqu'un d'en faire une "vraie" robe, pensez à choisir un jersey qui ne marque pas trop !
  • Elle était comme prévu trop longue pour ce que je voulais, mais ce n'était pas un problème.
  • Mais ! cette sous-robe Nettie déborde de ma robe Sway... Aux emmanchures et un peu à l'encolure avant (celle en V).

Donc une fois que j'en étais là, j'avais le choix de modifier cette sous-robe, ou d'en refaire une autre différemment. J'ai choisi la deuxième option, il faut dire que c'est une petite chose vite cousue quand même...

J'ai donc redessiné le haut pour en faire un débardeur à bretelles, en creusant un peu l'avant pour supporter le décolleté de ma robe principale. J'ai cette fois fini l'encolure en surjetant simplement le bord, en le retournant sur l'envers, et en le surpiquant à l'aiguille double. J'aime bien cette finition, elle ne fait pas de sur-épaisseur, est propre sur l'endroit, et tout à fait acceptable sur l'envers.

Image 085

Les emmanchures sont finies avec un biais à cheval qui se prolonge pour faire les bretelles. J'ai largement raccourci la robe aussi, en mesurant ce qui me semblait être nécessaire.

Celle-ci, je ne vous la montrerai pas. Enfin, pas sur moi ! L'autre était déjà sacrément découverte, celle-ci est... peu couvrante !! Le décolleté n'est pas fait pour cacher quoi que ce soit, au contraire, on ne veut pas le voir. La longueur est faite pour ne pas dépasser, ce qui fait que la peau elle, dépasse de partout !

Image 065  Image 066 
Trouvez l'intrus !

Patron : Nettie dress & Bodysuit, Closet Case Patterns
Taille : 8-10-10 (selon mes mensurations)
Matériel : jersey de viscose noir, marché aux tissus de Strasbourg
Modifications : suppression des manches, modification des décolletés, longueur raccourcie

Donc :

  • Mon jersey, après un premier lavage, bouloche déjà un peu. Pas très grave pour une sous-robe, mais un peu râlant quand même...
  • Le décolleté descend bas, c'était voulu. En fait quand je la porte, la moitié du soutien-gorge dépasse, mais cela permet à la sous-robe de ne pas dépasser.
  • Si je raccourcissait les bretelles (dont j'ai choisi la longueur en mesurant sur le patron), cela me donnerait une base de débardeur à bretelles tout à fait décent :)
  • Elle ne dépasse pas de la robe Sway
  • Elle remonte sur les fesses !!
  • J'ai trop coupé en longueur !

Bref, j'ai dû arranger un peu le coup, en faisant la finition à l'ourlet avec un bande de jersey. Je l'ai faite large de quelques centimètres, pour rallonger, et surtout plus courte en longueur que le bas de la sous-robe pour resserer la robe autour des fesses. Cette bande est assez courte pour être bien serrée, donc le rendu non porté n'est pas génial, mais en fait j'aurai pû faire encore un peu plus court. La sous-robe remonte toujours un peu à l'usage, mais pas trop vite, et elle se recale facilement.

J'avais donc enfin de quoi porter ma robe Sway n°2, que je vais encore vite vous présenter avant de vous la montrer.

J'évoquais dans l'article de dimanche dernier ce que j'avais cousu pour une communion à laquelle nous étions invités. En fait je ne couds pas forcément exprès pour toutes les occasions qui se présentent, mais c'est plutôt que celles-ci vont influer sur l'ordre de mes projets, et en faire passer certains en premier. Donc cette robe Sway, que j'avais prévue de coudre mais qui, comme beaucoup de projets, courait le risque d'être repoussée à l'été prochain, a finalement été ma première couture estivale (pour moi). J'ai utilisé un coupon de lin acheté au salon Mode et tissus de Sainte-Marie-aux-Mines en mars dernier.

Quand je suis allée à ce salon, je crois que je n'avais que Sway en tête. J'aurai comparé chaque coupon avec le modèle, et j'en imaginais plein cousus ainsi. Ce lin lui, avait un motif qui me plaisait, et une très jolie façon de se tenir. Je suis vraiment ravie de l'avoir acheté, il est beau et convient tout à fait à ma robe. Par contre, au premier essayage, je l'ai découvert électrostatique à même la peau ! Il se collait à mon corps et ne tombait du coup pas joliment du tout. Mais avec la sous-robe pas de problème, et maintenant que j'y pense, ces derniers jours avec la chaleur non plus :)

Image 071

Image 069

Image 070

Image 068

Image 072

Image 067

Image 073

Image 075

Image 076

Image 077

Image 078

Je l'avais déjà dit ici, cette robe peut se porter avec le décoletté en V à l'avant ou au dos, indiféremment. Comme j'aime particulièrement les décolettés en V, je le mets toujours devant, mais voici ce que cela donne au dos (quand je le vois ça me plaît aussi, mais le matin, cela ne m'inspire jamais !) :

Image 079

D'ailleurs, je testerai bien un décoletté en V devant et au dos, mais il faudrait voir si cela tient sur les épaules. 

Image 080

Patron : Robe Sway, de Papercut Patterns
Taille : XS-S-S
Matériel : lin du salon Mode et tissus de
Sainte-Marie-aux-Mines
.
           biais satin raide pour l'ourlet ;
           biais maison en coton noir pour les autres bords.
Modifications : rallongée d'1 cm (?), finition des bords au biais plutôt qu'avec une parementure.

  • J'ai à nouveau choisi la taille XS-S-S. J'ai une petite poitrine, alors le XS correspond, mais je me suis déjà demandée ce que donnerait un S, ma carrure n'étant à mon avis pas dans la plus petite taille. Et concernant la mesure de taille je suis plutôt entre le S et le M, mais ça n'a pas vraiment d'importance avec ce modèle.

  • On notera au passage une vraie tendance au noir et blanc ces derniers mois, entre la Poulette par ici et le fiston par . J'avoue bien aimer ce type de motifs ! Et ce n'est pas fini, j'ai encore de petites choses cousues pour les enfants dans cette même tendance...

  • J'ai coupé le devant et le dos au pli (le patron prévoit une couture verticale), pour conserver mon imprimé.

  • J'ai rallongé la robe, mais d'1cm seulement, puisque j'en ai gagné au moins deux en ne faisant pas d'ourlet.
  • Le patron prévoit une parementure pour finir l'encolure et les emmanchures, ce que j'ai fait ici dans ma première version. Cette fois-ci j'ai choisi de finir les encolures et emmanchures avaec un biais rabattu sur l'envers. Je ne voulais notamment pas que la parementure se devine. 
    J'ai fait comme je connaissais, cousu sur l'endroit, rabattu sur l'envers et recousu au bord du biais ; par contre, pour la pointe du col en V, j'ai dû un peu chercher pour trouver une explication d'une méthode à utiliser, et j'ai procédé de la façon expliquée ici.

  • La couture de ce biais est presque à 2 cm du bord : ce n'était pas forcément mon projet, mais j'ai coupé mon biais comme je le fais en général à 3,5 ou 4 cm, sans réfléchir qu'il n'était pas replié en son milieu. 

  • On voit bien sur certaines photos comme l'encolure (en V notamment) gondole à certains endroits. Je croyais que c'était lié à la largeur du biais, mais après questionnement d'une personne compétente, c'est parce que l'encolure est coupée dans le biais et que j'aurai dû poser un droit-fil thermocollant. A savoir donc, pour une prochaine fois...

  • Pour l'ourlet, je voulais souligner la robe de noir et la rendre dansante. J'avais d'abord prévu d'utiliser un biais maison en toile de coton noir, parce que décidément ce biais en satin noir que j'avais acheté un jour est très raide. Jusqu'à ce que je réalise que c'est cela qu'il me fallait pour vraiment bien faire danser l'ourlet. Donc ces biais raides quasi indéformables qu'on regrette d'avoir acheté, ça a une utilité :) Je me suis appliquée pour le poser, et cela m'a pris une bonne heure. Quand je veux qu'un biais soit bien propre, je le pose d'abord sur l'endroit (si le pli est bien marqué, je couds juste à côté du premier pli), puis je le rabat sur l'envers, en posant l'autre pli juste après la première couture. J'épingle le tout, puis je faufile, et enfin je couds une deuxième fois sur l'endroit, le long du biais (souvent dans les patrons, ils indiquent de faire la première couture sur l'envers, ce qui donne un bon résultat sur l'endroit, mais moins bien sur l'envers).

Image 074

 

Concernant les photos, j'aurai bien aimé un environnement urbain, mais définitivement par chez moi, la nature est bien plus facile à trouver :) Ceci dit, c'est moi qui ai choisi ! Et puis en fait, c'est carrément moins passant qu'une ville, alors ne nous plaignons pas...

Bref, j'étais donc en talons compensés dans la forêt, mais pour les besoins de ma présentation, considérez (s'il vous plaît :) ) que c'est un contexte un peu chic. Ce que je veux dire, c'est qu'avec des talons, elle fait assez habillée.

Mais quand je la porte à la maison, je reste pied-nus, et elle prend une tournure plus décontractée. Alors voici la série de photos plus champêtre ! On y remarquera la bonne prise au vent de la robe, et l'intérêt de la sous-robe (qu'on ne voit pas malgré le vent, mais qui sécurise mes dessous !).

 

Image 081

Image 082

Image 083

Pour une fois j'ai fait les photos avec les gnomes à la maison, c'est que quand ils sont absents, le soleil est encore fort ! Cela dit, ils ont beaucoup aimé, et ont réclamé leur tour de séance photo, même numéro 3 ;) 

Image 084

 

Je conclurai en vous disant à nouveau tout le bien que je pense de ce modèle ! Même si niveau patronage, on est dans le très simple, je me régale à chaque fois que je la porte, en mouvement elle est aussi très intéressante. Tout est dans le choix du tissu, alors j'espère ne pas m'être trompée dans mes deux prochaines versions (un peu plus automne/hiver). Quant aux sous-robes, je les utiliserai sûrement aussi cet hiver, avec ce modèle ou un autre. Il y a quand même régulièrement des fois où je veux éviter une doublure, et où cela me sera utile.

A bientôt !