Sur Thread&Needles, un Me-made-month a été organisé au mois de mars. Il s'agit de se donner des objectifs pendant un mois pour porter (et partager en images) du fait-main. Chacun selon son envie, ses possibilités (je résume, mais en gros c'est cela, pour en lire plus c'est ici). J'ai toujours bien aimé voir ce que les autres présentent pendant ces périodes, le côté "vêtements en situation réelle" est intéressant. Cette fois-ci cela m'a d'autant plus parlé que plus cela va, plus je porte ce que je couds, ou plutôt, moins je porte autre chose.

J'avais bien envie de participer, mais prendre des photos chaque jour, cela ne me convenait pas. J'aime prendre des photos quand je suis seule, avec mon trépied et mon retardateur. En plus jusqu'au week-end dernier nous n'avions pas de miroir en pied, donc même pas de selfie envisageable. Sans parler de mon smartphone, que je n'ai que depuis octobre, et qui est l'ancien (et premier) smartphone de mon mari. Avant j'avais un très vieux et très solide Nokia à mémoire très limitée qui ne prenait pas de photo :) Je l'ai toujours, pour les dépannages, parce que lui au moins, reste chargé très longtemps :))

Tout ce blabla pour expliquer que j'ai fait un peu à ma sauce : j'ai pris les photos des tenues fait-main 2 fois par semaine, et je vous les présente toutes en même temps aujourd'hui. Je vous passe les détails sur mes séances photos près de la table où nous mangeons, à la place du parc de bébé poussé à la place de la table elle-même poussée plus loin. Le tout le plus vite possible autour de midi et demi car j'avais plusieurs tenues à photographier à chaque fois, que mon mari rentre en général manger et que même pour lui ce serait un peu bizarre.
Mais, cet endroit est mon meilleur compromis lumière/place de la maison (et ce n'est pas faute d'avoir testé d'autres endroits :) )

Alors voilà, mon me-made-month à moi ; ce que j'ai porté ce mois-ci est, je crois, ce que j'aurai porté de toutes façons, mais le défi a dû nourrir ma motivation et mon inspiration les matins où je ne savais plus quoi mettre :)

montage posterino - version provisoire-3

 

Vous remarquerez des tenues non portées : c'est certainement une coquetterie, mais je n'avais pas envie de présenter dans cet article des tenues que je n'ai pas encore bloguées. Du coup, j'ai pour l'instant remplacé les photos portées par des photos bien moins parlantes. Mais les photos portées sont prises, et dès que le vêtement sera publié, je mettrai à jour les photos ici (notez que cela me frustre un peu, mais que moins que de tout montrer sans en dire plus !).
Voici en plus grand chaque tenue ; j'ai dû les porter un ou deux jours chacune, avec des variations d'accessoires parfois. Quand j'acolle deux photos, c'est soit qu'elles sont le devant et dos du même jour, soit que ce sont deux jours différents.

 

  

Image 314  Image 311

J'ai assez mal commencé ce Me-made-month, car le 1er mars, j'étais habillée en tout acheté. Je peux vous dire que je l'ai bien regretté, car au bout de deux jours dans une tenue que je n'avais pas portée depuis des lustres, j'ai eu l'impression d'être déguisée, mal engoncée et cela a fini par me déprimer. Les grossesses et suite ont tellement été des périodes à part, physiquement aussi, que beaucoup d'éléments de ma garde-robe semblent appartenir à quelqu'un d'autre (et oui, je repousse sans cesse ce tri indispensable de mes vêtements mais ô combien stressant pour moi...)

Alors le 2 mars, j'étais bien contente d'enfiler ma robe Sway, de Papercut Patterns, encore non présentée sur le blog et que j'aime beaucoup (Edit : la robe est présentée ici). Le chapeau, c'est parce que je le porte sur la "vraie" photo, pour cacher mes cernes de 3 kilomètres (coquetterie, encore...).

 

Image 303  Image 304

La même robe Sway, portée avec mon Cardigan Julia de Mouse House Creation (présenté ici), pour les moments où je ne bouge pas, ou ceux où je sors. Ce n'est pas la meilleure association du monde, mais bon...

 

Image 327 

Image 305  Image 306

La tenue suivante est une tenue "surprise" : je n'avais pas porté cette jupe Mademoiselle Twist de Vanessa Pouzet depuis des lustres (présentée initialement ici), et je ne savais pas comment l'associer. Et puis un matin en manque d'inspiration, elle a rencontré le haut Astoria de Seamwork (pas encore blogué)(Edit : le haut est maintenant présenté ici), qui lui aussi, se sentait seul et que je n'avais encore jamais porté.

 

Image 328   Image 307

Le premier dimanche de mars, j'ai porté ma robe longue, cousue à partir du patron de T-shirt Jalie 2788 (pas encore bloguée) (Edit : la robe est présentée ici).

 

Image 322 

Ma robe en Liberty (pas encore bloguée), avec un gilet cache coeur.

 

Image 309

La robe trapèze du livre Dressing Chic revisite les 70's présentée ici, en lainage rouge. J'ai dû porter un gilet avec, mais je n'en ai pas qui aille correctement avec, alors je l'avais enlevé pour les photos.

 

Image 310

La robe Sway non bloguée (Edit : la robe est présentée ici), à nouveau, avec un gilet Isabella Oliver.

 

Image 315  Image 312

Ma robe Plantain à fleurs, présentée ici.
A gauche avec des bottes.
A droite en tenue d'intérieur, avec un vieux gilet que j'aimais beaucoup (c'est bien le seul, tient...), mais qui a de moins en moins de boutons et de plus en plus de frou-frou effilochés...
Et aux pieds, mes chaussons Mam'zelle Angèle (son blog ici, sa boutique ) que j'aime beaucoup, confortables, agréables pour coudre, et jolis avec une robe.

Image 301

Ce matin-là, j'ai à nouveau testé de porter un pantalon, du commerce et pré-n°3, avec un haut du commerce. Cela m'a tenu 10 minutes avant que je file me changer, pantalon trop serré, taille trop basse, tenue qui ne me correspondait pas...
J'ai alors ressorti ma jupe cercle en Liberty, que je porte peu en hiver car elle est légère. Présentée ici, elle est pleine de défauts techniques, mais son style me correspond bien.
Je la porte ici avec un pull du commerce.

 

 

Image 324

Image 299  Image 297 

La même jupe cercle portée avec le T-shirt drapé 58 du magazine Tendances couture n°10 présenté aussi ici et ma nouvelle veste cousue avec un patron du magazine Burda Style, non bloguée pour l'instant. (Edit : veste présentée ici)

 

Image 292  Image 293

La robe trapèze du livre Dressing Chic revisite les 70's, cousue en noir avec un bande de dentelle et présentée ici. Le noeud en dentelle est décousu, et j'avais oublié de le recoudre avant de la porter (je dois le faire régulièrement, car je fais un point tout léger, qui tient donc mal).

Je la porte avec mon gilet . A la maison, on me dit que les deux ne vont pas très bien ensemble ; moi je ne suis pas d'accord, ça casse le côté habillé, et en face on me répond qu'on n'aime pas la couleur du gilet :)

 

Image 294  Image 295

 Le lendemain la même robe trapèze du livre Dressing Chic revisite les 70's, portée avec des collants plus épais et mes bottes à talons.

 

Image 296  Image 316 

Ce jour-là, j'avais envie de porter ma jupe cercle matelassée, celle du baptême présentée ici. J'ai alors cherché dans mes anciens petits pulls pour trouver quelque chose d'adapté (je regarde maintenant tous ces hauts que je trouve trop court d'un oeil nouveau, à porter avec une jupe à la taille naturelle). J'ai trouvé quelque chose qui va bien, même si je trouvais la matière (de près) déplaisante. Eh bien à porter, c'est déplaisant aussi, au bout de la journée cela me piquait de partout... Exit le petit pull, mais je le garde pour le copier (un jour :) )

 

Image 302  Image 313

Alors le lendemain, j'ai tenté la jupe avec mon haut Burda Style 10/2012 présenté il y a très longtemps, ici. Il est plus long mais pas trop près du corps, alors il se drape assez bien sur l'épaisseur de la jupe.

 

Image 298  Image 300

Le week-end de Pâques, j'ai porté ma robe Tanja, de Schnittchen, présentée au début de ma grossesse, ici.

Je la porte avec mon gilet cache-coeur du commerce, des collants noirs simples et mes bottes à talons.

 Image 326

 

Image 290  Image 291

Le lendemain, je l'ai associée avec ma veste Burda Style non bloguée (Edit : veste présentée ici), déjà evoquée plus haut, des collants à petits pois et mes bottes à talons.

 

Image 287  Image 288

 L'avant dernière tenue du mois est une tenue cousue pour ma grossesse, présentée ici. Il sagit d'une jupe longue Burda Style, et du T-shirt Jalie 2788. J'aime toujours bien cette tenue, mais je n'ai pas repris la ceinture qui est donc adaptée à un gros bidon et pas totalement pratique sans ce bidon.

 

Image 289

Et enfin, j'ai terminé le mois avec encore ma robe Sway de Papercut Patterns (Edit : elle est présentée ici, le t-shirt aussi). Je la porte cette fois-ci avec un T-shirt à partir d'un patron du magazine Burda Style 11/2015. Je me suis motivée à le coudre pour pouvoir encore le présenter pour ce me-made-month, car je crois que sinon c'est une couture que j'aurai laissée filer (comme beaucoup de coutures "j'aurai besoin de ceci pour aller avec cela"). Au final, les deux ne vont peut-être pas totalement ensemble, mais cela j'en reparlerai une prochaine fois.

 

Voilà pour les photos, la suite n'est que du blabla (c'est un peu comme les génériques de films, si ça ne vous intéresse pas, c'est le moment de vite sortir !).

Quand je regarde toutes ces tenues, je peux faire plusieurs constats :

- Tout d'abord, aucun pantalon : et en effet, ces derniers mois, je n'en porte presque pas. Il y a une bonne et une mauvaise raison à cela.
Mon jean, celui qui me va bien, a été tellement porté qu'il est troué. Sur l'intérieur de la cuisse, normal ça m'arrive à chaque fois. Mais aussi sur le genou droit, juste là où mon genou est devenu calleux depuis l'arrivée de n°3... Ce qui implique donc que le genou droit est mon genou d'appui, et que je passe un sacré bout de temps à hauteur de gnome !!!! Bref, il finiront bien par grandir, mes gnomes, hein ? Cela était la bonne raison (qui n'a plus lieu d'être, je viens enfin, il y a 4 jours, de racommoder ce jean).

La mauvaise raison, c'est qu'aucun des mes autres pantalons ne me va (à vrai dire, même mon jean qui me va bien ne me va pas trop en ce moment, mais lui je l'aime quand même). Certains sont anciens, et je ne me reconnais plus dedans, d'autres sont trop serrés, parce qu'entre n°2 et n°3, mon tour de taille était plus bas et mes abdominaux plus toniques. Et je n'ai pas l'intention de coudre ou acheter un pantalon adapté à mon tour de taille/ventre actuel. Mais pas du tout l'intention. Et comme coudre ou nager, il faut choisir, bon, ben, je couds, sauf des pantalons.

Cela m'a tout de même permis de faire un constat très positif : si l'on a un petit ou grand contentieux avec son ventre, les robes et les jupes sont des vêtements tout à fait indiqués et valorisants, à condition qu'elles soient à la bonne taille, et que la taille justement soit bien placée ! Je savais que c'était le cas, je savais aussi que les tailles hautes étaient confortables et valorisantes, mais maintenant je le sais mieux, et je recommande chaudement... 

- Autre constat, qui nécessite moins de développement, (quoi que) j'aime les bottes. Mais vraiment beaucoup. J'aime l'équilibre qu'elles apportent à une silhouette, et quand le temps devient trop chaud au printemps, je remise les miennes avec toujours un peu de tristesse (un peu, hein !). Cet hiver, j'ai dû renouveler mes bottes de mi-saison, et j'ai profité des soldes pour prendre une paire marron à talons plats, et une paire noire à talons. Et je suis ravie, super contente de pouvoir adapter mes bottes à ma tenue, varier les styles selon la botte... Voilà, je le redis, j'aime les bottes... (et le doré, et les fleurs, et le cuir... :)  )

- Troisième constat : j'aime mes collants et mon abonnement Gambettes Box. Complètement lié au fait de porter beaucoup de robes et jupes, ces collants sont pour moi très réjouissants, et me permettent de varier les styles à partir d'un même vêtement (en parallèle à la variation de bottes, bien sûr !). Deux collants par mois cela paraît parfois beaucoup, mais j'en porte quasiment tous les jours. 

- Ensuite, je manque de vêtements du dessous (et non pas de sous vêtements)(quoi que) : je parle de t-shirts ou débardeurs qui pourraient se glisser sous une robe un peu légère ou ample, histoire de ne pas se geler le nombril en hiver. J'ai un coupon prévu pour coudre un débardeur bien long, mais bizarrement, ce n'est pas ce que je couds prioritairement...

- J'ai un problème de gilets : j'en ai quelques uns, et manifestement j'en ai porté (cela dit, je n'ai pas tellement le choix). Mais chaque gilet a ses problèmes, que ce soit de seyant (cadigan Julia) ou d'âge/détérioration avancés. Pour moi, trouver un gilet parfait est vraiment difficile (depuis lontemps), et mes projets couture dans ce domaine ne sont, eux non plus, pas encore passés prioriatires.

- J'ai manifestement une gamme de couleurs préférées. Si j'identifie sans problème celles que je n'aime pas porter/coudre, je n'avais pas encore pris la peine de faire l'analyse inverse. Je trouve frappant sur le récapitulatif la dominante des noirs, bleus, roses/rouges.

- Dernier constat : j'ai du retard sur ce blog !! J'y travaille, mais je suis à mon maximum. Deux articles le week-end, ça me demande une implication régulière, que j'aime, mais que je ne peux pas intensifier (vous me direz, je n'ai qu'à moins parler, çe me prendra moins de temps à rédiger | C'est vrai mais bon, ce n'est pas avec mon cher et tendre que je vais disserter sur mes bottes, pantalons et collants, en fait...)
Et puis finalement, j'ai un peu pu avancer dans mes projets d'articles puisque j'ai profité de ce mois pour prendre en photo quelques tenues qui n'ont pas encore été publiées.

Voilà, je suis plutôt contente d'avoir pris toutes ces photos, et de me rendre compte visuellement à quel point c'est maintenant la couture qui fait ma garde-robe. Cela me donne l'impression de m'habiller en moi (cela fait-il sens ???), et c'est plutôt réjouissant.
Si j'avais eu mon jean, vous auriez certainement vu plus de T-shirts fait-main, car certains jours, je me serai tout de même bien blottie dans un pantalon (ces matins où l'on n'est pas en forme, où l'état d'esprit raplapla ne correspond pas à l'état d'esprit dans lequel on enfile un joli collant ; ou bien ces matins gris et pluvieux, aussi ! Ou encore, juste pour changer...).

Je vous donne donc rendez-vous le week-end prochain, avec de la couture fillette et femme, puisqu'il me faut maintenant rattraper mon retard sur tous ces projets à moitié cachés.