Je vous présente aujourd'hui ma copie pour le défi des Bidouilles, Chou et Epinards : les coutures anglaises.

Vous n'en verrez par contre aucune, car... elles sont cachées... (comment cela on perd tout l'intérêt des coutures anglaises ??)

Pour la petite histoire, je m'étais dite que j'allais coudre la robe Aubépine de Deer&Doe pour le défi, car je prévoyais de la faire dans une mousseline, et que les coutures anglaises pourraient faire bien avec la transparence du tissu. Au moment de m'y mettre, j'ai enfin réalisé que les coutures anglaises avec les poches prises dans la couture, ce ne serait pas l'idéal. Qu'à cela ne tienne, je choisi de faire des coutures anglaises sur les côtés du corsage, avec la transparence et tout et tout, c'est sûrement une bonne idée... Bon... les coutures des côtés sont du coup trop épaisses, et j'ai manqué de précision dans les marges ce qui m'a posé des soucis pour les manches... Mes coutures anglaises sont donc là, mais un peu inutiles, voire gênantes, et tout à fait invisibles (donc pas d'images).

Pour le défi, j'ai donc tapé à côté, et pour la robe, je vous laisse juger !

image 168

Pas de plis religieuse pour moi, question de goût. Pas non plus d'élastique aux manches, j'ai testé, ça n'allait pas trop. Sur les photos le bas de la manche droite semble bizarre, mais j'ai vérifié, en vrai il est normal. Par contre, dans l'autre manche, l'élastique de mon test est resté, et cela donne une meilleure tenue à l'ourlet. J'en rajouterai certainement un à la manche droite.

 

image 165

J'ai inauguré sur cette robe (et un autre vêtement) mes nouvelles copines Mmes S. et R., respectivement surjeteuse et recouvreuse de leur état. Pour cette robe j'ai surjeté les marges (celles que j'avais prévu de faire à l'anglaise !), et fait un ourlet roulotté sur le bas. Pour l'instant, mes copines et moi sommes en période d'acclimatation, on ne se dévoile pas trop les unes les autres... Donc je passe un temps fou à faire des trucs un peu moyens, vivement qu'on se comprenne !

 

image 169

Ben oui, je ne l'ai pas remarqué jusqu'à ces photos, le vilain pli du milieu dos ! Mais avec ce polyester, un repassage léger n'y fera rien, on verra donc au lavage. 

  

image 166

Par contre, pour avoir testé, pas question de la porter avec ce soutien-gorge, il faut un peu de triche pour cette robe ! Ou bien faire un ajustement du patron...

 

image 167

Pour faire un petit point sur ses défauts : mon ourlet roulotté, un peu irrégulier ; les manches : je ne les ai pas soutenues, mon emmanchure était un peu étroite, je me suis dépêchée, bref, c'est très moyen ; le pli du dos ! ; et, pour couronner le tout, en thermocollant un peu d'entoilage avant de faire les boutonnières, je suis restée bien trop longtemps sur mon polyester clouté, les points dorés ont fondus sur ma table à repasser, et des plis très marqués ce sont formés dans le tissu... Oui, je n'étais pas fière ! Mais je crois que cela peut presque passer inaperçu (ou bien ?), et peut-être que je tenterai de refaire des points avec une peinture 3D.

 

image 170

Mais il ne faut pas croire que je ne l'aime pas ! J'ai en réserve un tissu qui m'est précieux, et que j'imagine assez bien pour ce modèle. Mais j'aimerai être sûre du résultat ! A changer peut-être, si je la refais, l'encolure qui me chiffonne un peu. Elle est jolie, mais je crois que je ferai bien le décolleté plus profond.

Quant à la silhouette globale de la robe, comme toute silhouette nouvelle dans ma garde-robe, je sens que j'ai besoin de m'y habituer, mais je la porte déjà volontiers, alors cela devrait venir !

 

image 164

Robe Aubépine de Deer&Doe, taille 38 pour du 38/40 du commerce.
Mousseline cloutée Ma Petite Mercerie. Doublure en voile de coton noir. Cordon France Duval-Stalla.