Voici deux vêtements que je ne mettrai à ma fille pas en même temps (j'ai testé, ça fait un peu pyjama), mais ils m'évoquent tous les deux les premiers flocons du week-end dernier...

image 337

image 338

image 339

image 341

Exploiter les enfants, c'est mal...

image 340 

Sarouel froncé des irrésistibles à coudre 0 à 3 ans, en 18 mois. Coton noir à étoiles blanches et popeline noire de chez Cousette. Cordon de La Droguerie. Doublure en molleton noir Toto tissus. 

La petite histoire du sarouel : je voulais le coudre pour la saison froide, rallongé, sans les fentes des jambes, et doublé. Je l'ai donc doublé, et rallongé de quelques centimètres. Mais bien sûr, en rallongeant un 18 mois, ça a fait un peu long sur une poulette de 12 mois... Je l'ai donc laissé de côté quelques temps, jusqu'à ce que l'arrivée des premiers froids me motive à le raccourcir. J'en ai profité pour replier un peu le haut de la ceinture, que je trouvais un peu large, et pour coudre un bouton pression sur la fente du haut, car elle restait ouverte. Mais si à la première mouture je m'étais appliquée pour le biais du bas des jambes, la deuxième fois, j'ai été bien moins motivée...

 

image 332

image 333

image 334

image 335

image 336

Tunique Vienne de C'est Dimanche en 18 mois, manches rallongées. Jersey blanc à pois argent France Duval-Stalla.

La minute technique... : le droit-fil et moi n'étant pas très copains, je me suis appliquée pour couper dans le jersey. J'ai lu il y a quelques temps qu'il vaut mieux ne pas couper en double car le jersey bouge trop. Je l'ai fait, c'était pas mal. Du coup, je me suis appliquée à couper proprement, et je n'ai pas surfilé, car le zig-zag de ma machine aurait rendu bien moins joliment. Je n'ai pas non plus mis de plastron, et j'ai réfléchi à la longueur de mon point, pour un meilleur rendu sur le jersey. Par contre, il faudrait que je fasse l'ourlet de l'encolure plus large, car j'ai toujours (enfin, 2 fois) une petite boule là où je ferme l'élastique.