24

samedi 22 avril 2017

En fleurs

J'ai un souci récurrent lorsque je prends des photos. 

Il m'est douloureux d'accepter que je ne peux pas photographier toutes ces fleurs que je trouve belles, que je ne peux pas immortaliser toutes ces lumières si émouvantes.

Je suis vite déçue si mes images ne leur rendent pas hommage.

En somme, j'ai du mal à laisser filer ces instants sans pouvoir en capturer un petit bout.

Au point d'être tentée de photographier encore et encore, même si je n'ai pas vraiment le temps de le faire bien, même si je n'en ai plus tout à fait l'envie.

Alors, je me soigne :)

IMG_0029

Les enfants ont été un bon médicament, car, de fait, il est devenu plus compliqué de passer un temps long dans un jardin. 

Ce printemps j'ai tenté de me cadrer en me donnant un objectif d'une photo illustrant bien le printemps. Et qu'une fois cet objectif atteint, je ne fais des photos que si les circonstances sont vraiment favorables.

Evidemment, j'ai dérapé une ou deux fois. Mais dans l'ensemble, cela me paraît être une bonne piste.

Tout capturer est impossible par essence, en attraper une représentation est certainement plus raisonnable.

IMG_0028

Et comme je me soupçonne de risquer de transférer ce travers au dessin, j'ai fait de même un objectif de dessin raisonnable pour préventivement éviter les regrets de ne pas avoir dessiné toutes les fleurs que je voulais.

IMG_0044

Fichu printemps, il y a trop de fleurs.

Et moi j'aime vraiment les fleurs :)

DSC_1711

 

 

Posté par vingt4 à 07:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


vendredi 21 avril 2017

Le gang des capuches

J'aime bien de temps à autre coudre pour les trois enfants sur une base commune. Je l'avais fait avec un même coupon pour leurs pyjamas ici, et j'ai aussi en projet (mais pour l'année prochaine à mon avis) de partir d'un même coupon de lin à décliner en fille, garçon et même homme. Aujourd'hui, c'est du même patron que je suis partie, puisqu'il est mixte.

Il s'agit du Bimaa Sweater de Lou Bee Clothing, que j'ai déjà utilisé plusieurs fois pour fille ou garçon (ici, ici, ici et ici). C'est a priori un patron que j'aime bien, mais j'ai eu quelques déconvenues pour les versions d'aujourd'hui. Je crois que c'est surtout de ma responsabilité, mais malgré tout j'y réfléchirai un peu plus avant de le ressortir.

Si je l'aime bien, c'est parce que c'est un patron basique et déclinable. Le t-shirt est près du corps, on peut y mettre une capuche ou deux types de cols. Le bas et les manches sont finies avec une bande de finition, la capuche a une bonne taille, et la façon dont elle fait partie de l'encolure fait qu'elle tombe bien, je trouve. A noter qu'elle n'est pas vraiment assez longue pour être portée sur la tête : ça passe, mais ça tire un peu dans la nuque (et puis esthétiquement je préfère non portée). Mais cette année, j'ai eu des problèmes de taille, et j'ai découvert à cette occasion qu'il fallait vraiment un jersey avec une bonne extensibilité (ce qui est précisé, mais jusque là j'avais sans faire exprès choisi des jerseys adaptés).

Voici sans plus tarder mes trois terreurs du gang des capuches, et je rentrerai plus dans les détails ensuite.

DSC_1187

DSC_1188

 

 

Commençons par la version de mon petit dernier... qui n'est pas si petit, en fait, pour un petit de 2 ans. J'ai donc cousu la taille 3 ans, mais entre mon jersey qui était extensible, mais moins que préconisé, et mon petit qui est costaud, c'était vraiment serré aux bras et au corps. J'ai donc décousu et bidouillé une bande de 3 cm de large aux coutures des côtés. C'est assez bien caché avec le motif, et ça lui apporte un peu de confort :) J'avais prévu une autre version pour lui, car j'aime bien le voir avec sa petite capuche et son t-shirt moulant. Mais je suis un peu refroidie pour l'instant, d'autant que mon autre jersey n'est pas plus extensible. J'en ferai peut-être plutôt un Today avec une patte polo.

DSC_0851

DSC_0853

DSC_0854

DSC_0855

Patron  : Bimaa Sweater de Lou Bee Clothing
Taille : 3 ans élargie
Matériel : jersey à étoiles du marché aux tissus de Mulhouse.
Modifications : bande rajoutée aux coutures de côté

 

Pour la Poulette : au marché aux tissus de l'automne dernier, j'ai trouvé un joli jersey, avec des motifs à fleurs qui me plaisaient bien (pléonasme, hum...). A vrai dire, les trois jerseys ont été achetés ce jour-là, j'avais pour une fois fait de chouettes trouvailles pour garçons aussi (pour voir les trouvailles en question sur Instagram, c'est ici et ). J'ai acheté la fin du rouleau, du coup j'étais un peu juste en métrage, et je me suis donc débrouillée pour ne pas doubler la capuche. Elle est finie par un ourlet cousu à la recouvreuse. La taille est plutôt bonne pour cette version, pas de raté a priori. Mais j'ai quand même réussi à rajouter trop de marge au bord de la capuche, à du coup me retrouver avec une forme bizarre que j'ai dû découdre, recouper et recoudre, tout ce que j'aime :)

DSC_1170

DSC_1174 (1)

DSC_1175

Patron  : Bimaa Sweater de Lou Bee Clothing
Taille : 4 ans longueur 5 ans
Matériel : jersey à fleurs du marché aux tissus de Mulhouse.
Modifications : capuche non doublée

 

 

Et enfin pour mon tout grand, j'ai trouvé un jersey très sympa avec des dessins type manga. Le problème pour lui, en plus d'un jersey un peu juste en extensibilité, est que j'ai coupé la mauvaise taille... En fait en noir et blanc la taille qui m'intéressait n'était pas bien sortie à l'impression, j'ai donc coupé la taille en-dessous. J'ai réduit les marges autant que j'ai pu, mais mon fils se plaint d'être trop serré aux emmanchures... Je n'ai donc pas insisté plus de deux fois pour qu'il le mette... Mais comme j'aimais vraiment le rendu sur lui, j'ai remisé cette version pour le petit frère, et racheté du jersey pour en refaire un à la bonne taille. Je doublerai par contre la capuche avec un jersey noir, je trouve que ce serait mieux.

DSC_0786 (1)

DSC_0787 (1)

IMG_0031

Patron  : Bimaa Sweater de Lou Bee Clothing
Taille : 7 ans longueur 10 ans (trop petit)
Matériel : jersey manga du marché aux tissus de Mulhouse.

 

Je ne l'ai pas précisé plus haut, mais en réalité il est rare qu'ils soient tous les trois en même temps avec leur t-shirt. Déjà parce que mon aîné ne porte plus le sien pour les raisons expliquées plus haut, mais aussi parce que je ne cherche pas forcément à ce que ce soit le cas. J'aime savoir qu'il y a un lien entre leurs placards sans obligatoirement jouer le jeu à fond au quotidien. Mais il y a dû y avoir des occasions à 3 capuches, et la Poulette avait entrepris de faire une sorte de club des capuches, sous une table. Numéro 3 lui, trouve que toutes les idées bonnes ou mauvaises valent la peine d'être recopiées, il l'avait donc imitée. Et Numéro 1 aime rejoindre les plus petits quand l'ambiance lui paraît amusante :)

Je vous dit pour une fois à demain, je trouve que c'est un week-end où parler enfants et fleurs peut faire du bien, donc à demain pour les fleurs !

 

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 14 avril 2017

Pattern magic #2

Il m'aura fallu un peu de temps pour coudre à nouveau un modèle de mes livres Pattern magic... Mais il faut dire que cela se rapproche plus de la couture expérimentale que de la couture utilitaire, alors c'est moins évident de le mettre au programme, il faut jouer un peu plus des coudes à l'intérieur de sa (ma !) tête...

Et en effet, autant ma première expérience avec ces livres avait pour but d'être portable (voir la tenue ici), autant la robe que je vous présente aujourd'hui avait pour but d'être expérimentale. Je l'ai cousue pour voir ce que ça donnait, sachant qu'il se pouvait que je ne la porte ensuite pas.

Il s'agit cette fois d'une robe du livre Pattern Magic matières extensibles, qui est le troisième à être paru.

Petite remarque pour celles et ceux que ça pourrait intéresser, un autre volume est depuis paru qui me tente beaucoup aussi (il est intitulé Pattern Magic 3). J'attends depuis sa sortie une éventuelle traduction en français, puisque les trois que je possède ont été traduits. Mais je n'ai pas l'impression que cela vienne, je finirai sûrement par acheter la version en anglais.

   -> Pour en voir un aperçu, vous pouvez par exemple aller ici.

   -> Pour celles qui ne voient pas trop de quoi je parle, vous pouvez lire le début de l'article que je citais (celui-ci), où j'explique en quelques mots ce que sont ces livres.

   -> Pour voir une réalisation qui utilise ce livre, j'ai pour ma part beaucoup aimé la robe de Made by Meg, ici, d'autant qu'elle montre que ce qu'on peut au premier abord penser comme étant très excentrique peut en fait s'intégrer à un vêtement portable.

Et je reviens à ma robe d'aujourd'hui, du volume sur les matières extensible ; j'ai cousu la robe intitulée Mogura tataki. Le principe de la robe est qu'elle comporte, en plus des trous pour la tête et les bras, des trous au niveau de la taille dans lesquels on peut aussi passer les bras. C'est une robe en jersey, faite d'un devant et d'un dos, et dont la partie jupe est rectangulaire.

On peut la porter de trois façons :

- la tête et les bras à leur place, en version robe mi-longue, mais avec des trous sur les hanches ! Je crois que même si on n'est pas pudique, il faut nécessairement une sous-robe :)

- la tête à la place d'un bras, les bras dans les trous des hanches, en version robe courte/tunique avec du tissu qui se drape du côté de l'emmanchure non utilisée ; 

- la tête à sa place, les bras dans les trous des hanches, également en version robe courte/tunique mais avec du tissu qui se drape sur les deux épaules, là où les bras étaient dans la version 1.

Bon, je vous laisse vous faire une idée avec les photos, et puis je vous parle des détails ensuite :

VERSION 1

DSC_0956 (1)

DSC_0958

DSC_0969

DSC_0970

DSC_0961

 

VERSION 2

DSC_0964

DSC_0966

 

VERSION 3

IMG_0015

DSC_0965

DSC_0974

 

Le tout au format gif !

animated7258431

 

Patron : robe Mogura tataki du livre Pattern Magic matières extensibles
Taille : sur la base d'un devant en taille L
Matériel : jersey de viscose rouge.

 

- J'ai utilisé le patron de base fourni dans le livre en taille L, il me convenait pour la poitrine, et les modifications à appliquer à la base faisaient que seule la mesure de la poitrine allait jouer.

- J'ai ensuite appliqué les modifications indiquées sur les deux schémas du livre. Cela s'est bien passé, j'ai juste un peu douté de mon résultat pour l'ourverture des hanches (au final ça va, en tout cas avec ce jersey).

- J'ai choisi un jersey rouge, me disant que tant qu'à faire une robe un peu spéciale, je la voyais plutôt de couleur pétante. Et j'ai choisi un jersey de viscose, pour avoir la fluidité.

- La robe est composée de deux morceaux seulement, identiques pour le devant et le dos.

- J'ai un peu manqué de tissu, alors mon dos est fait en deux parties, mais ce n'est pas choquant (je trouve).

- J'ai assemblé la robe à la surjeteuse, surjeté les bords, et fait un ourlet simple en repliant ce surjet pour les finitions (bas de la robe, mais aussi les 5 ouvertures).

Au final :

- Question taille, rien à redire, ce n'est pas vraiment un vêtement ajusté :)

- Concernant le jersey : je ne sais pas ce que de l'extérieur, on voit vraiment sur les photos, mais moi je trouve que mon jersey est trop extensible et que c'est visible : surtout en version robe longue, la robe s'étire sous le poids du jersey. Je pense qu'à refaire je prendrai un jersey plus stable. Même si c'est vrai qu'il faut qu'il aie du mouvement...

- La robe en elle-même : cousue depuis janvier, je ne l'ai pas encore tellement portée. Elle est particulière, et pour le coup il faut assumer un peu plus que d'habitude. Au premier essayage j'ai d'ailleurs commencé par considérer que c'était vraiment uniquement expérimental. Cela dit : Monsieur valide et aime beaucoup. Les amis chez qui je l'ai portée étaient plus positifs que négatifs. Elle est vraiment agréable à porter. Je n'exclus pas de m'y habituer. Donc, elle a encore toutes ses chances :)

- L'encolure est dessinée montante ; je suis un peu hésitante là-dessus car je ne porte pas de col, ni de col montant ou quoi que ce soit qui engonce le cou. Je ne sais d'ailleurs pas trop pourquoi j'ai cette préférence-là. Donc cela me fait un peu bizarre. Mais je me demande quand même si ça ne participe pas à équilibrer un peu l'ensemble. En tout cas là aussi je lui laisse sa chance, je pourrai m'habituer.

- Ma version préférée est celle où je passe la tête à la place d'un bras. Il y a un côté qui se drape sur une épaule, et la robe est courte et dansante. C'est ce qui me plaît le plus visuellement et aussi au ressenti, à porter.

- Il faut aussi que je précise ce que je fais de ce pan qui se drape : on peu le laisser devant ou sur l'épaule, je préfère pour ma part le pousser vers l'arrière, pour qu'il se mette vers le dos. Je trouve cela plus léger visuellement. 

- Les épaules ne me paraissent pas assez dégagées, alors je pousse en général le tissu pour qu'elles le soient. Par contre il arrive qu'en me penchant la robe glisse un peu sur l'épaule et le haut du bras. Je me demande si dans un jersey qui se déforme moins cela pourrait être évité...

Voilà mes impressions, je serai curieuse de connaître les vôtres !

J'aimerai arriver à coudre de temps à autre un modèle de mes livres Pattern Magic ou bien encore Drape Drape (déjà testé ici). Le prochain que je voudrai encore coudre au courant de l'année sera a priori un modèle du premier volume Drape Drape, le numéro 14, pour lequel j'ai en stock un coton brodé qui devrait convenir...

IMG_7487

Je vous souhaite un bon week-end, et, le cas échéant, de belles fêtes...

 

Petit billet d'humeur... 

Je me demandais, ces derniers temps, ce qui faisait que mon émotion était moins grande aux différents événements des derniers temps... Est-ce une certaine indifférence liée à la quantité de victimes ? Une situation de risque permanent déjà intégrée ? Une répétition d'événements qui les fait passer dans la catégorie des habitudes ? Je n'ai pas de réponse claire, et comme pour tout, on peut supposer que les raisons sont multiples... Mais en y regardant de plus près, je crois voir aussi une technique d'auto-protection, qui garde à distance ce qui est en réalité difficile à supporter ; une technique de survie, aussi, qui fait s'adapter à une nouvelle situation contre laquelle on ne peut rien...

Je ne suis pas sereine quant au mois à venir... J'aimerai pourtant être confiante... J'aimerai aussi être quelqu'un qui trouve des mots pour convaincre, quelqu'un qui sait garder ses émotions à distance pour réagier avec pertinence aux propos d'un interlocuteur... J'aimerai.... enfin bref pour la partie positive je vous invite à retourner au début de l'article !

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 7 avril 2017

La (toute) petite robe noire

J'avais dit la semaine dernière que je ferai plus court... J'en profite donc pour vous présenter une robe de fillette que j'ai failli oublier :) J'avais des photos de la robe portée depuis un moment, cependant j'espérais vaguement pouvoir en faire de meilleures... Mais je n'ai pas réussi, la demoiselle trouve en ce moment que je prends beaucoup de photos, et j'ai grillé mes cartes avec d'autres vêtements... J'éditerai donc à l'occasion si j'ai d'autres images, mais je crois que ce n'est plus la peine de repousser l'article !

Il s'agit de sa robe pour les fêtes de fin d'année ; j'ai à nouveau cousu le modèle Blake de Mingo & Grace que j'affectionne particulièrement (les précédentes versions se trouvent là : 1 et 2 / 3 / 4 / 5. J'ai utilisé cette fois un shantung de polyester noir, flocké de motifs floraux. Il est vraiment très beau et il me semble que j'avais profité de soldes dans la boutique à l'automne dernier.

Je m'étais posée la question de l'entretien, mais j'avais lavé deux ou 3 fois un échantillon pour vérifier, et il tient très bien. Par ailleurs, c'est vraiment une robe pour les occasions, donc elle n'est pas souvent portée.

DSC_0150

 

IMG_0144

 

IMG_0147

IMG_0148

DSC_0159

IMG_0143

 

IMG_0146 (1)

Patron : Blake de Mingo & Grace.
Taille : 5 ans
Matériel : shantung de polyester noir, flocké, Miss Matatabi
           doublure en batiste de coton noir Rijs Textiles
           zip invisible

Je n'ai pas grand chose à rajouter sur le patron lui-même parce que vous trouverez beaucoup de choses dans les articles précédents. C'est une robe sans manches, à dos nageur, jupe à plis. Les instructions sont données pour une version avec doublure (celle-ci est doublée) et pour une version sans doublure. Ah si, j'ai un peu modifé le montage par rapport à ce qui était préconisé : j'ai monté côtés et épaules pour la doublure et l'extérieur, j'ai posé le zip et assemblé les encolures ; et en dernier, j'ai cousu les emmanchures ensemble (en deux fois, car on y accède par l'intérieur du vêtement et que les épaules empêchent de faire un tour complet = couture en fourreau).

La robe n'étant pas destinée à être beaucoup portée, je voulais qu'elle puisse être utilisée pendant au moins deux ans. J'ai donc coupé la taille 5 ans qui lui laisse un peu de jeu. Mais j'ai eu peur de la faire trop courte, alors j'ai réduit l'ourlet (qui est assez large). Au final, je la trouve trop longue pour l'instant. Les proportions (c'est un peu ma marotte !) ne me conviennent pas totalement, mais j'essaie de me dire qu'elle "raccourcira" d'elle-même d'ici un an...

La demoiselle l'aime bien et a voulu la porter chaque fois qu'on avait des invités jusqu'en février. Moi je l'aime beaucoup aussi, d'abord parce que le noir va bien à ma fille (et à mes garçons d'ailleurs), parce que j'apprécie vraiment ce tissu, et l'esprit jupe à plis. Et puis à force d'entendre que cela irait bien pour une robe d'adulte, je compte bien me faire un jour quelque chose dans le même esprit ;)

Je termine en vous prévenant que je n'en ai toujours pas fini avec ce modèle, j'espère qu'il ne vous lasse pas trop... J'ai en stock un coupon pour la Poulette, un peu pêchu qui ira bien je pense. Il est plutôt de mi-saison, alors j'espère arriver à le coudre avant l'été, mais en même temps, celui-ci risque d'arriver vite (enfin, à vitesse normale, mais plus vite que ce que ma perception du temps ne peut appréhender !!), à n'en pas douter bien avant que je sois au bout de mes projets !

Je vous souhaite un très bon week-end, ici nous commençons les vacances scolaires...

  

Posté par vingt4 à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 31 mars 2017

Garde-robe capsule : mars

Article de présentation : ici.

Projet de janvier : ici.

Projet de février : ici.

Un article préalable sur la lingerie : ici.

Ce mois-ci, dans le projet Je couds ma garde-robe capsule de Clotilde, j'ai utilisé la carte de la catégorie maillot de bain, mais pour coudre un soutien-gorge. Au moment où je débute l'écriture de cet article, j'ai le sentiment qu'il va être un peu long, alors selon ce que vous cherchez à lire, sachez que la première partie pourrait s'intituler "discussion", que la deuxième parlera du modèle réalisé et que la dernière concernera plus la couture et les points techniques.

Discussion

Je reconnaîs que ma discussion risque fort de ressembler à un monologue :) Mais, comme toujours, les commentaires sont là pour discuter, de mon côté c'est avec plaisir...

Il y a longtemps... avant les enfants... je faisais un bonnet B (ah oui, j'ai oublié de prévenir, c'est légèrement impudique aujourd'hui ! J'accorde de l'importance à ce sujet, alors je me permets d'y aller sans détours...)

Bonnet B, donc... Et puis, il y a eu le premier (enfant), la deuxième, des allaitements... A la fin de l'allaitement de numéro 2, j'étais passée dans la catégorie bonnet A. Je crois que je n'avais pas tellement anticipé cela, et puis pour mon aîné, ça ne s'était pas présenté... Avec la troisième grossesse, nouvelles variations naturelles, et pour, définitivement, retourner à un bonnet A. Je me suis faite la réflexion, pendant cette dernière grossesse, que si tout au long mon regard était tourné vers mon ventre, à partir de l'accouchement c'est à  ma poitrine que j'accordais de l'attention (en dehors de bébé, cela s'entend :) !). Il faut dire que les variations de volume ne sont pas anodines, et que pendant un allaitement, c'est un des endroits où se passe le lien avec bébé.

Pour mon premier enfant, j'avais acheté des soutien-gorge d'allaitement basiques, et je crois que mon estime personnelle en a un peu souffert, au bout de quelques mois, car je n'avais pas de quoi me sentir jolie. J'ai investit un peu plus pour ma deuxième (c'est d'ailleurs la même histoire pour mes vêtements de grossesse), et je trouve quand même qu'être valorisée par son vêtement est important, dans ces périodes où le corps change beaucoup (et de manière générale, d'ailleurs, mais on aborde un peu différemment cette période).

Et une fois que le corps a changé, être valorisée par ses vêtements me paraît aussi une étape importante sur le chemin de l'acceptation... En l'occurence, après avoir accusé le coup la première fois que mon volume de poitrine a changé, je me suis motivée à racheter des soutiens-gorge, puisque ceux que je possédaient baillaient tous. 

DSC_1352  DSC_1357

Je me suis rendue dans un grand magasin ; en général, je finissais, avant, par y trouver mon bonheur. Mais... J'ai vite déchanté ! J'ai notamment remarqué que plein de modèles n'étaient pas proposés en bonnet A... J'avais fini par jeter mon dévolu, il me semble, sur un soutien-gorge push-up de marque très connue, et sur un autre moins push-up d'une marque que j'aime bien. Au final, je n'ai presque pas porté le push-up qui s'avère me faire mal à la cage thoracique... Je me suis un peu adaptée, j'ai fini par racheter un soutien-gorge identique à celui qui me convenait. Ce sont ceux que j'utilise toujours...

Après numéro 3, je me suis dit que j'allais faire les choses bien : j'allais retourner dans ce grand magasin, et cette fois demander conseil à une vendeuse, qui certainement savait conseiller ses clientes pour qu'elles se valorisent au mieux... Raté... J'ai été très mal conseillée, je retiens notamment le "oui, je sais ce que c'est, je fais un bonnet B, comme pour les bonnets A ça flotte toujours un peu en fonction des modèles" (grosso modo)... Déjà, un bonnet B et un bonnet A, ce n'est PAS la même chose. Et puis si ta poitrine flotte dans ton soutien-gorge, c'est qu'il est MAL ajusté. Basta (comme on dit parfois à la maison :). Bref, j'étais bien énervée, d'autant plus que la vendeuse m'a plantée là au bout de 10 minutes, parce qu'elle terminait son service. Alors que j'avais clairement demandé de l'aide, et pas juste de me montrer des modèles, alors aussi qu'elle étaient deux vendeuses face à moi quand je suis arrivée. Pour faire un petit saut de langage, je dirai : les boules. J'avais besoin de soutiens-gorge, j'en ai donc tout de même acheté deux : un joli mais dans lequel je flottais un peu, et un autre de la marque qui m'avait déjà réussi, un peu plus travaillé avec de la dentelle (les deux miens sont unis satinés, j'avais besoin de changer). Echec, encore, le premier s'est avéré me gratter (je suis assez sensible), en lien avec la qualité du produit. Le second finalement, je flotte un peu dedans, et au bout d'une journée il me fait mal sur les côtés. J'étais, comment dire, vraiment, vraiment énervée... De l'argent jeté par la fenêtre ; un besoin qui me semblait pourtant assez simple toujours pas assouvi...

Il m'a fallu un an pour tenter une dernière fois de m'en acheter un, de soutien-gorge. Je me suis dit que j'allais aller dans un autre type de magasin, une boutique de lingerie, multi-marques, présente de très longue date près de chez moi. Je comptais du coup sur l'expérience pour avoir un meilleur conseil. J'ai été mieux conseillée, je ne peux pas dire. Cela dit, je voulais un soutien-gorge blanc en bonnet A, et... il n'y en avait qu'un au moment où j'y étais ! Il m'allait, ça tombait bien. Il était plutôt joli aussi, un peu de mousse mais pas trop, une mise en forme de la poitrine sans pour autant faire semblant de lui doubler son volume. Je l'ai acheté. Porté. Mais presque pas... Lui aussi, au bout d'une journée, me fait vraiment mal à la cage thoracique. J'ai l'impression que c'est particulièrement le cas quand les armatures remontent au centre autant que sur les côtés. Je suppose que je diffère du barème de mesure sur quelques points...!

J'étais fâchée, encore !! Je n'ai pas continué à chercher, même si les copines me parlent de modèles qui vont bien. Je me suis promise que ça suffisait, et que j'allait coudre ma lingerie, parce que mince, il y en a marre (en version polie). Et ça, c'était l'été dernier, ce qui fait que depuis, je tourne toujours sur les deux même soutien-gorge dont je parlais, et qui sont fait un peu comme des push-up sauf qu'au lieu de pousser le coussinnet rempli l'espace "manquant". Il en résulte une silhouette qui me convient, particulièrement quand je suis habillée, puisqu'elle est assez structurée. Elle me convient mais n'est pas naturelle. Et à force, ce premier et dernier vêtement que je vois dans la journée, quoique de bonne qualité, commence à me peser. Je me suis faite à mon bonnet A ; enfin, il faut bien ! Pour être précise, sans vêtements, la silhouette me convient bien. Mais quand on commence à rajouter des couches, si le vêtement n'est pas tout à fait adapté, la silhouette générale s'en trouve, je pense, dévalorisée, alors que ça pourrait ne pas être le cas. Pour tout mes autres vêtements, donc que je couds, je fais attention à la valorisation. Et quand ça ne va pas, je peux envisager d'améliorer les choses une fois suivante. Mais là, pour ce premier et dernier vêtement de la journée, plus le temps passe, et plus je me sens mal valorisée. 

Je ne sais pas pourquoi j'ai laissé passer tellement de temps. J'avais fait mes premiers essais de couture de sous-vêtement entre numéro 2 et numéro 3, mais à part aplatir le peu de poitrine que j'ai, le soutien-gorge ne m'avait à l'usage pas apporté la valorisation recherchée. Et puis comme pour tous les autres projets, il faut arriver à les faire passer dans ses priorités à un moment donné ! Alors... encore merci Clotilde :) pour ce projet en forme de coup de pied au derrière ;)

IMG_0055

Mon idée de base en me lançant dans la confection de ma lingerie est que cela fasse une jolie petite poitrine. Je dois quand même dire, que si j'avais le choix (sans chirurgie !) du bonnet, je retournerai sans hésiter à un bonnet B. Pour des raisons esthétiques, d'équilibre, de silhouette, cela me plaisait bien. Mais on ne choisit pas ma bonne dame. Les choses changent et il faut faire avec. Je me suis fait la réflexion ces derniers temps que si ce changement-là est cristallisé par la grossesse, je me leurrait sûrement en ayant l'impression que sans les grossesses il n'y aurait pas eu de changements. Je suppose qu'à partir de la trentaine, le corps est amené à ne faire que changer et à porter les traces de ce que l'on vit ou du temps pendant lequel on a vécu des choses... Tout l'enjeu est donc d'accepter ce changement continu et d'ajuster ce qui doit l'être pour à nouveau se sentir bien... En l'occurence, je porte les traces de l'allaitement que j'ai choisi de faire avec mes trois enfants, je garde des souvenirs du ventre qui les gardait bien au chand et je porte quelques traces du temps passé avec eux... Et là je me dis que je serai bien avisée de venir me relire de temps à autre, comme une piqûre de rappel certains jours...

Bref !! Couture avec pour objectif jolie petite poitrine, voilà ce que je disais. Et en la matière, le soutien-gorge Sierra proposé gratuitement par Madalynne (images ici, patron gratuit ) m'avait l'air d'être le bon numéro. Je le disais il y a deux semaines, il est joli, original, plus adapté aux poitrines à bonnet A et B que plus grand (soutien par compression uniquement).

Ce n'est donc pas pour éviter techniquement la mousse ou les armatures que j'ai choisi de commencer par ce modèle, c'est pour voir si cela peut aussi être joli sur moi qui n'ai pas la carrure (au sens propre comme au figuré) qu'elle a. Et donc, pour vous donner déjà la conclusion, oui, je trouve cela très joli. Il me plaît beaucoup, et étant donné tout ce que je viens de dire sur le seyant, cela a du sens pour moi de vous mettre des photos portées ; après tout, c'était mon enjeu, savoir si une fois porté ce modèle faisait joli.

Ma réalisation

Je me sens jolie quand je le porte ; le matin, j'ai l'impression de mettre un vêtement : aussi bizarre que soit cette formulation, cela a du sens dans mon esprit, je ne le mets pas parce qu'il le faut bien, je le mets parce que cela fait joli... Et c'est beaucoup plus agréable ainsi. Il a quelques défauts techniques, que je vous détaillerai plus loin. Mais à n'en pas douter, j'en ferai d'autres, et certainement une version maillot de bain.

IMG_0049

Je l'ai tout de suite porté autant qu'il était possible, lorsqu'il a été fini... J'ai d'ailleurs découvert à cette occasion que ma fille pensait qu'un soutien-gorge se devait d'être rigide (par rapport à la présence de mousse), étant donné que c'est ce qu'elle avait constaté jusque là... C'est fou quand même ce qu'on peut véhiculer à ses enfants sans s'en rendre compte. 

Après, on ne peut pas nier que la silhouette n'est pas la même. Je le disais, il est sans armatures, sans mousse. Il se met comme un gilet, on croise les pans devant et on retourne les fixer au dos. Le soutien de la poitrine se fait par compression, il n'est donc pas recommandé à partir du bonnet C. Et donc, il comprime la poitrine et ne la met pas en forme. Quand je me regarde, cela me convient ; je trouve que l'effet croisé convient bien au petit volume et valorise le corps comme il est (c'est d'ailleurs pour cela qu'il sera très bien en maillot de bain). Avec des vêtements, c'est moins évident ! Je porte plutôt des hauts près du corps, et j'aime a priori que la silhouette soit marquée avec la forme de la poitrine. Avec Sierra, c'est sûr que le rendu est plutôt plat. Je l'ai porté avec une encolure en V assez profonde, et avec un haut à effet cache-coeur. Dans ces deux cas, cela m'allait. J'ai testé avec un t-shirt près du corps à encolure ronde, je suis moins sûre d'assumer. Mais en tout cas, je suis suffisament contente quand je le porte sous mes vêtements pour me motiver et tenter de m'habituer, d'assumer... :)

IMG_0052

IMG_0053

IMG_0056

Il y a un autre point que je n'ai pas évoqué, ce soutien-gorge s'attache autour du cou. Il convient donc bien pour être porté avec des robes ou hauts qui sont du même type, mais la question peut se poser pour les autres vêtements. Sur le blog de Madalynne, elle parle ici de la façon dont elle le porte : ce peut être avec effectivement un vêtement qui passe autour du cou (oui, je fais des périphrases pour éviter d'utiliser l'expression dédiée, qui m'a déjà valu des visites louches sur le blog...), ou bien aussi avec un débardeur un peu ample. Avec les deux vêtements que je lui ai associé, cette particularité de Sierra ne me gênait pas : cela ne m'embête pas qu'on voie mes (ma) bretelles, et esthétiquement ce n'était pas gênant. Mais ce sera certainement au cas par cas, en fonction des vêtements, et il est certain qu'il me faudra aussi des soutiens-gorge de forme classique. 

Concernant le dos : les photos que j'ai pu voir laissent à penser qu'il y aura un décalage entre les deux parties qui passent au dos. Mais sur ma version, les deux se rejoignent assez vite. A voir si cela est lié à mes tissus ou si c'est inhérent au modèle, une fois qu'il vit... Le rendu au dos est donc un dos dégagé et un effet bande de soutien gorge, un peu plus basse je crois que celle d'un soutien-gorge classique.

IMG_0050

Patron : Sierra de Madalynne (gratuit)
Taille : M
Matériel : bande de dentelle noire extensible (de mon stock)
           mesh noir extensible Risj Textile
           agrafes et anneaux B-wear

           élastiques de mon stock

 

Les points techniques

 IMG_0051

- J'ai choisi la taille M, en fonction de mes mesures ; chaque taille recouvre une gamme de mesures, allant de 72,5 cm à 92,5 cm.

- J'ai utilisé ce que j'avais en stock (détails quelques lignes plus haut) ; j'aurai bien pris d'autres élastiques notamment, mais je n'avais pas la patience de chercher ou d'attendre qu'on me l'envoie, alors j'ai pris ce que j'avais (et puis j'étais quand même dans la configuration d'une toile portable). 

Concernant les techniques mises en oeuvre :

- Le mesh est la doublure. La dentelle et le mesh sont coupés en même temps, et Madalynne recommande de les coller avec une colle temporaire pour que la découpe soit plus facile et précise. Là-aussi, j'ai fait avec ce que j'avais, une colle en spray repositionnable. A mon avis, c'est un bon conseil, cette histoire de colle. Les deux épaisseurs de l'avant se cousent comme seule pièce, et comme ma colle n'a pas tenu, j'ai eu du mal à tout garder aligné ce qui crée un petit pli dans le soutien-gorge. Je viens donc de m'acheter un spray prévu pour cette utilisation.

- Les élastiques que j'avais ont un "picot" assez large, c'est ce qui fait l'effet de ma bordure ; ce n'est pas ce que je recherchais initialement, ni ce qui est demandé, mais au final cela me convient mieux que je ne le craignais.

- Ces élastiques sont montés à plat, c'est-à-dire sans être étirés. Tous les éléments de lingerie ou maillot de bain que j'avais cousus jusque là étaient étirés à la couture, et j'ai toujours encore du mal à faire une couture régulière dans ce cas. A plat, c'est beaucoup plus agréable, et plus précis. 

- Les instructions sont claires : enfin, elle sont en anglais, alors j'espère que si vous êtes intéressée ça ne vous pose pas de problème ;) Mais à part cela, j'étais satisfaite, seul le montage de la bretelle est plus dur à comprendre, mais on s'en sort avec les photos.

- En gros les étapes sont : couper ses pièces, assembler le dos et les devant, poser les élastiques, mettre en place la bretelle, et coudre l'agrafe aud dos. C'était assez rapide à coudre, du coup. Et cela rend le projet très agréable : petites pièces à couper, un minimum de technique (pour l'instant, pour moi, ces tissus et les élastiques, ça fait un peu technique...), et assemblage rapide... 

Les problèmes de ma version :

- Mon élastique est un problème : déjà, je n'en avais pas assez d'un même type ; j'ai donc utilisé un type pour le décoletté, et un type pour les emmanchures/dos. Je ne trouve finalement pas cela choquant, ce n'est peut-être pas un vrai problème :)

- Par contre, celui utilisé pour le dos comportait un raccord sauvage que je n'avais pas vu : deux parties avaient été retenues par un fil, et bien sûr, une fois porté le fil (qui me grattait) a cassé, mon élastique semble donc déchiré (à droite sur la photo)...

IMG_0057

- La largeur de cet élastique pose un problème près des agrafes : esthétiquement c'est plus compliqué de gérer la transition.

- Mes agrafes me grattent parfois, j'ai l'impression que le système se positionne mal. C'est un peu comme si il était trop grand ; ou que le tissu était trop léger comparé à lui. Je ne sais pas trop, il faudra que je trouve une alternative, car c'est un peu gênant.

IMG_0054

- Un autre souci de fournitures concerne mes anneaux et passants : ils sont trop larges pour ma bretelle, et les passants me gênent pas mal. Ils doivent correspondre à un autre type d'élastique, il faudra que je change cela à l'occasion.

- D'autant que j'ai prévu une bretelle trop longue, et que pour l'ajuster je dois beaucoup la raccourcir ; les passants sont donc dans ma nuque, et me grattent, alors que placés plus bas je les sentirai moins. Quand je changerai les passants, je raccourcirai aussi la bretelle.

- Ma dentelle est très souple, et le feston du bas ne reste pas assez en place à mon goût. Ce qui achève de dire que je ferai bien attention à mes fournitures pour la prochaine version !

 

Ouch, j'avais dit que ce serait un peu long, c'est plutôt très long finalement... J'espère que vous y aurez trouvé votre compte dans une partie ou une autre ! Et j'espère pour moi que c'est le début d'une garde-robe fait main en lingerie ! Rien de prévu dans cette catégorie pour le mois d'avril, car j'ai déjà d'autres projets adulte et enfant, mais j'espère bien m'y remettre d'ici le début de l'été !

Et concernant le projet de garde-robe capsule pour avril, ce sera, enfin, un pantalon, et je prends un peu d'avance, il devrait être en cours au moment où je publie cet article.

Je vous souhaite donc un bon week-end, une bonne semaine, et je vous dit à la semaine prochaine, avec je pense un article plus léger car j'ai passé un bon bout de temps sur celui-ci :)

 

 

Posté par vingt4 à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,


dimanche 26 mars 2017

Me made month... ou presque...

Un me-made-month est en cours pour ce mois de mars [le point de départ : ici ; le principe : un mois pour porter ses créations en couture et en tricot ; pour voir un certain nombre de réalisations : ici]. Mais alors que l'an dernier je m'y étais tenue pour mars et mai, je dois dire que cette fois je n'ai pas tellement le feu pour gérer des photos régulièrement. Il y a des fois où la tête est assez pleine et qu'on ne souhaite plus y rajouter quoi que ce soit :) !

Néanmoins, je profite du thème pour vous présenter quelques unes de mes tenues des derniers temps, un peu dans un esprit "recherche de style" (ou quelque chose du genre, disons que mon fil conducteur est peut-être flou !).

Il y a des tenues qui sont le fruit de rencontres entre plusieurs pièces cousues main, et qui n'étaient à priori pas pensées pour être associées ; il y les (euh, la !) tenue du commerce, qui est une des rares à faire sens sans avoir été confectionnée par mes soins ; et il y a les tenues  dont je conviens volontiers que ce n'est pas parfait, mais pour lesquelles je dirai qu'il y a de l'idée...

Je vous présente donc 5 tenues aujourd'hui :

Une tenue "association imprévue" et "il y a de l'idée"

DSC_1207

Pull Astoria blogué ici et short Chataigne ici.

Ces pull courts Astoria, j'aimerai bien les mettre avec d'autre chose que des jupes, en l'occurence pour cette tenue, j'ai testé le short. Je trouve que ça s'y prête, même si ce short est définitivement mal ajusté, et que question couleur les deux ne sont pas tout à fait accordés. Et peut-être aussi quelque chose dans les proportions... Disons que la silhouette me convient, et que je creuserai le thème short / pull court (enfin, il me faudra d'autres shorts, alors...)

 

Une tenue "il y a de l'idée"

DSC_1042  DSC_1036

Jupe bloguée ici.

Je me suis sentie bien, le jour où j'étais habillée ainsi : une jupe droite en jean, un pull en tricot avec l'encolure un peu large qui tombe presque de l'épaule, cette idée me va bien. Après, je crois qu'elle à l'air un peu bricolée, cette tenue, avec ma jupe qui était un recyclage de pantalon et le tomber du pull sur l'avant qui ne me satisfait pas... Mais ça me donne envie d'avoir ou de faire un nouveau tricot ; et de faire une jupe en jean...

 

Une tenue "association imprévue"

DSC_1211

Jupe bloguée ici et haut ici.

Imprévue, et réussie, à mon goût. Son défaut est que le haut remonte un peu car il est très léger par rapport à la jupe, et glisse vers la taille. Mais sinon, j'étais contente de trouver cette association. Cela m'a aussi fait réaliser que je porte plus facilement cette jupe volumineuse lors d'occasions particulières qu'au quotidien. 

 

Une tenue "association imprévue" et "il y a de l'idée", la deuxième

DSC_1203

 Haut Astoria blogué ici et robe Sway .

Encore un pull Astoria, celui à fleurs cette fois-ci. Comme je n'ai toujours pas résolu mon problème avec les gilets, je manque  un peu de quoi couvrir mes bras sur mes robes sans manches. Et du coup j'ai testé ce pull qui n'est pas trop sport avec mes robes noires. J'ai trouvé que sur cet ensemble, avec la robe Sway, l'ensemble fonctionnait. A creuser peut-être pour améliorer encore, parce que le pull fait un peu remonter la robe (non visible sur les photos, j'ai ajusté pour la prise de vue). Mais j'aimais bien le volume rassemblé de la robe. A noter que le pull était resséré d'1 cm sur les côtés depuis sa présentation : c'était une couture provisoire pour voir le rendu, et comme je préfère ainsi et que ça reste confortable, je vais certainement le faire définitivement.

 

Une tenue du commerce

DSC_0424  DSC_0423

 

DSC_0421

Cette robe, je ne sais pas exactement pourquoi, mais j'avais envie d'en parler. Cela fait un an environ que je l'ai, et j'ai mis quelques temps à trouver comment la porter. Je l'ai achetée pour les même raisons que je la porte maintenant, c'est-à-dire qu'elle me correspond, avec ses petites fleurs, ses fronces et volants, son côté cache-coeur que j'aime de manière générale et qui me va. Mais c'est une robe du commerce, j'ai pris le M parce que le L aurait été trop grand... mais le M est un peu petit... Je le sens quand je croise les pans, il faut un peu ajuster sur le décolleté, et je le sens sur l'élastique des manches, qui est mis là pour resserer et former un petit volant. Maintenant, je porte d'ailleurs souvent ces manches remontées et les volants cachés, je crois que cela faisait de trop pour moi (si les manches sont descendues, les volants sont au niveau de manches 3/4). Je me suis même posée la question de découdre ces élastiques, mais je ne suis toujours pas décidée. Bref, si je l'avais faite moi-même, il y aurai eu une première version mal ajustée, et ensuite la perspective d'une deuxième version bien adaptée ! Mais là, je m'accomode des soucis ; après avoir commencé à la porter dans un esprit printanier, sans collants, disons que ça ne collait pas. Sur les photos, c'est le cas, avec d'ailleurs une sous-robe en dessous que je ne porte plus non plus. Ce qui lui va, à cette robe, ce sont les bottes marron, des collants visibles (en général j'essaye de les prendre bordeaux), et une veste en cuir pour compenser le romantique de la chose. J'ai donc apprivoisé une robe qui n'était pas tout à fait la mienne :)

 

Conclusion :

Si je devais faire une conclusion sur mon dressing de ce mois de mars, ce serait de dire, encore (encore par rapport à l'année dernière !), qu'il ME MANQUE DES PANTALONS !!! D'autant que le seul que je mettais encore s'est quand même bien, bien déchiré en février... Et un pantalon, tout de même, ça me manque certains matins, quand je n'ai pas envie de robe et de jolis collants, quand j'ai besoin d'une autre image. Mais, fort heureusement, c'est au programme pour la garde-robe capsule d'avril, et c'est donc carrément pour bientôt. Et je ne veux pas en acheter, mais pas du tout. J'en parlais déjà dans un autre article (et là, je digresse un peu du thème du jour, mais enfin, pas beaucoup quand même, on parle toujours de fait-main !), je suis passée au stade où si j'ai besoin d'un vêtement, je me le couds. Et je me dis que c'est drôle quand même, car j'ai commencé la couture sans ce genre d'arrière pensée, mais progressivement, l'idée d'aller m'acheter un vêtement est devenue de plus en plus incongrue. Particulièrement d'ailleurs pour les vêtements de base. Je ne saurai pas dire tous les facteurs qui conduisent à cela, mais je peux notamment dire que la relation que j'ai avec un vêtement réfléchi et fabriqué moi-même est beaucoup plus personnelle qu'avec les autres ; et puis bien sûr, que quelques essayages ou achats infructueux de vêtements non adaptés à ma morphologie m'ont beaucoup agacée...

Cet agacement (ou plus...), je l'ai aussi souvent pour des vêtements des enfants. Je me fâche même, quand un t-shirt se déchire après un nombre non acceptable d'utilisations. Pourtant, j'estimais avoir acheté dans un bon rapport qualité/prix (et puis le prix... se pose tout de même le problème de la rémunération des personnes derrère le vêtement...). Je m'agace aussi des t-shirts de mon mari qui rétrécissent, de ses chemises qui se déchirent après 3 utilisations dans des endroits sans tension (là aussi, je pensais qu'on était bon en qualité/prix. Et là aussi, ça fait plus que m'agacer...). Bref, je suis régulièrement contrariée ou en colère envers ce qui est proposé en magasin. Mais... je ne peux pas tout coudre... Et je m'arrête là, parce que je ne suis pas très constructive, mais j'avais besoin de le dire :)


Cela dit, même depuis que je suis dans cette optique de me vêtir moi-même, et malgré mes... agacements, j'ai tout de même acheté des vêtements : il y a eu un vêtement technique pour la neige, ceux-ci pour l'instant, je les considère hors-champ ; il y a eu une veste fait-main mais pas par moi, et que j'aime vraiment fort ; il y a aussi un ou deux vêtements comme la robe que je vous ai montrée ci-dessus, que je trouve spéciaux, me correspondant assez, et sur lesquels j'arrive à oublier les problèmes d'ajustement... 

Il y aura donc encore d'autres achats de ce genre, mais peu au regard de ce que je vais continuer à me coudre... C'est drôle quand même, comme ce qu'on croyait être un loisir à caractère créatif peut vous entraîner vers des changements imprévus de pratiques...

A la semaine prochaine, pour ma copie du mois de mars  !

  

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 19 mars 2017

A la recherche de...#2

À la fin du mois de mars dans mon projet "Je couds ma garde-robe capsule 2017", je vous présenterai un soutien-gorge. Je profite donc de ce thème du mois pour aujourd'hui lister  quelques patrons et ressources en lingerie. Ce sera une liste non exhaustive, profondément subjective, et même complètement liée à ce que ma mémoire arrive à me restituer maintenant. J'oublierai donc peut-être certains modèles qui pourtant valaient la peine et certains sites ou blogs riches en informations, mais je ne cherche pas à faire une photographie précise de ce thème, je suis juste à la recherche de sous-vêtements seyants...

Cela fait un certain temps que je m'intéresse au sujet, et que je garde de côté ou dans un coin de ma mémoire des informations qui me permettront de me lancer le jour venu. Ce jour est venu, et j'en parlerai plus en détails dans deux semaines :)

Voici donc quelques éléments qui m'ont interpelée, récemment ou non.

Je vais commencer par lister quelques modèles de soutien-gorge que je trouve intéressants.
Les trois premiers sont les trois prochains modèles que je vais coudre, dans l'ordre de mes projets. J'ai d'ailleurs fait la liste cette semaine du matériel qui me manque pour pouvoir les coudre les trois (histoire de vous dire que ça avance sérieusement, et que j'en suis un peu plus loin que "oui, oui, je vais me coudre ça..." ;)
Les suivants sont par contre des modèles que j'aimerai bien faire par la suite, mais le "quand" et le "avec quoi" ne sont pas d'actualités :) 

– Le premier modèle, celui de ma garde-robe capsule, est le soutien-gorge Sierra de Madalynne. C'est celui que je vous présenterai bientôt. C'est un modèle sans armatures, plutôt prévu pour les petites poitrines, et dont le soutien est assuré par compression. Il est fait de matière extensible, et j'aime son originalité.

DSC_1352
la dentelle que je vais utiliser pour Sierra

– Le deuxième, est le modèle Watson Bra de Cloth Habit. C'est également un modèle sans armatures, utilisant une matière extensible.  Le cadre sous les bonnets (je ne suis pas toujours sûre d'utiliser les mots exacts !) peut être court ou assez large. Je prévois de tester la version large. 

-  Le troisième est le modèle Talisman d'Etoffe Malicieuse, qui cette fois est un modèle avec armatures et même mousse si on le souhaite. Il fait appel à un tissu non extensible pour les bonnets, et à un tissu solide et extensible pour la bande du dos (comme le powernet).

-  J'aimerais coudre à l'occasion le modèle Esplanade de Orange lingerie, qui est un modèle sans bretelles.  Si j'ai bien compris on peut utiliser une matière non extensible pour le coudre. On utilise de la mousse pour les  bonnets. Je le trouve vraiment joli et certainement utile sous un certain nombre de robes.

-  La même marque propose un patron pour faire soi-même les agrafes de soutien-gorge et c'est particulièrement utile pour le modèle Esplanade cité ci-dessus, mais cela permet plus généralement d'adapter l'agrafe aux coloris de son soutien-gorge.  Il s'agit du modèle Leverett.

-  Sorti assez récemment, le modèle Harriet de Cloth Habit.  Il paraît classique mais a de jolies découpes sur les bonnets.  Il me semble qu'à nouveau l'avant n'a pas besoin d'être extensible. Ce modèle utilise des armatures et de la mousse en option.

- Les modèles dos nageur Scarlet n°1056 et le Joséphine n°1503 de chez Ohhh Lulu est aussi assez jolis et tentants… J'avais cousu une brassière à partir d'un modèle de cette marque, mais finalement je trouve qu'elle ne met pas assez la poitrine en valeur, et je ne la porte pas. Mais pour les deux que je cite, je testerai peut-être à nouveau.

- Récemment aussi, Seamwork  a sorti un modèle de body, nommé Ariane, que je trouve intéressant. Il est construit avec un soutien-gorge intégré, dans lequel on peut insérer si l'on veut des armatures. Sous certains vêtements cela peut être la solution pratique, même si jusqu'à présent je ne porte pas (plus) de body ! 

image 105
culotte chez Thread and Needles (patron Petit Karel), soutien-gorge Bambi 1301 de Ohhh Lulu

 

Pour les modèles de culotte, shorty, et cie : je vous en cite 3, ce sont ceux que je pourrai utiliser en premier. Il existe d'autres choses intéressantes, mais je les positionne trop loin dans mes possibles pour vous en parler ici.

-  J'ai déjà cousu le modèle gratuit de culotte chez Thread and Needles (patron Petit Karel). Je lui ai apporté une ou deux modifications et j'étais assez satisfaite du résultat final (voir et ). Il est prévu pour un tissu chaîne et trame non extensible.

- Cloth Habit propose aussi un modèle gratuit de shorty nommé Rosy.  Il m'a l'air joli, mais à tester ! 

- Le modèle Watson que j'ai cité comprend également un patron de culotte pour matière extensible. Je le testerai certainement aussi ( hum, un jour ! j'espère pas trop lointain… ).

 

Des ressources sur le sujet de la lingerie :

– La première personne qui me vient à l'esprit est Marie poisson. On des informations chez elle, et elle a écrit une série d'articles complets sur Thread and Needles.

– Il y a des ressources sur chacune des marques que j'ai citées, souvent en lien avec les techniques utilisées dans leurs modèles mais pas seulement, cela vaut la peine de fouiller ici, ici et ici (pour les autres, des explications détaillées sont données dans les instructions des modèles).

- J'ai aussi découvert récemment la marque Monsieur est une traînée, il y a des patrons, des explications, des textes, bref, je prends ces derniers temps plaisir à la lire.

 

Question fournitures :

- Je me suis déjà fournie chez B-wear (ou Bodils Wear sur Etsy) : ils sont le pendant européen de Bra Making supplies (ici et ici). Même si leur site (européen) n'est pas très agréable on y trouve beaucoup de choses. 

DSC_1360
Matériel d'un kit de chez B-wear

- Je regarde volontiers ce que propose Tailor Made Shop (ici et ici) : il y a de très jolies matières, mais les frais de port sont vite un frein... Je n'ai pas regardé s'il y avait un seuil de commande à partir duquel cela devient intéressant  mais je crains que ce soit toujours assez cher. La boutique d'Emerald Erin est un peu dans cette situation aussi. Dans les deux cas, on peut quand même aller faire un tour sur leur site pour les ressources (les ressources de Tailor Made Shop : ICI et celles de Emerald Erin ICI).

- J'ai commandé du mesh pour mes deux premiers soutiens-gorge ches Rijs Textile. Ils en proposent dans la catégorie tissu de danse, je ne sais pas encore si ce sera parfait pour un soutien-gorge mais j'essaierai d'éditer cet article pour vous le préciser. Je peux par contre déjà dire que la livraison est très rapide...

DSC_1357
Mesh de chez Risj Textile

- J'avais vu qu'on pouvait aussi trouver du matériel chez Mercerie extra, et chez Je fais mes dessous (mais pas en ce moment apparemment). Il y a aussi des élastiques utilisables chez Mamzelle Fourmi et De Fil en Etoile. Et on trouve quelques accessoires chez Ma petite mercerie ou chez Rascol.

Pour les trois soutiens-gorge que je prévois de coudre il me manque certains éléments : des élastiques, des agrafes, des anneaux... Je voulais effectuer ma commande cette semaine parce que pour mon soutien-gorge Sierra il me manque de l'élastique à picots, mais je n'ai pas trouvé ce que je voulais sur un site français (ou bien alors, pour un peu d'élastique, les frais de ports ne valent pas le coup, et je n'ai pas trouvé le reste du matériel au même endroit...). Du coup je vais a priori me débrouiller avec ce que j'ai en stock, même si ce ne sera pas parfait. Et je commanderai a priori aussi sur B-wear l'ensemble de ce qui me manque avant le soutien-gorge suivant...


Et enfin, je termine en citant deux livres sur le sujet :  un livre d'Orange lingerie nommé Demystifying bra fitting and construction, et le livre Coudre sa lingerie. Je me suis longtemps posée la question d'acheter le premier, mais finalement je pense que ce sera le second qui viendra à l'occasion rejoindre mon étagère. 

 

J'espère que cet ensemble de liens aura intéressé certaines d'entre vous, et que peut-être vous aurez découvert un modèle inconnu... Pour ma part, cela m'a un peu éclairci les idées, de devoir faire le point sur ce qui m'intéresse et sur les ressources que je consulterai en premier !

Maintenant, y'a plus qu'à ! A la semaine prochaine !

Edit du 22/03/17 : 

Je rajoute quelques liens que je vais garder de côté parce qu'il pourront me servir :

- Sur le blog d'Etoffe Malicieuse, on trouve quelques articles qui conseillent sur l'achat de fourniture : dentelle (ici) ; élastiques (ici) ; et élastiques pour caleçons hommes (ici).

- Je suis retombée sur des patrons que j'avais déjà remarqués, un modèle de culotte et un de brassière, c'est sur le site de Sophie Hines ici

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 11 mars 2017

Jedi

Il n'est pas forcément demandeur de déguisements. Il aime cela, mais j'ai l'impression qu'il préfère le faire quand c'est de circonstances... A Carnaval, Halloween, ou avec des copains qui lancent la chose. C'est pour cela, peut-être, qu'il n'était pas très inspiré pour la circonstance du Carnaval de l'école. Ou alors ne savait-il pas quoi choisir :)

J'avais sondé les enfants pendant les vacances scolaires, pour voir s'il fallait que j'anticipe une couture de déguisement, si ce qu'on avait ferait l'affaire, ou s'il fallait, éventuellement, acheter... Comme à chaque fois, ma demoiselle commence par s'imaginer en autre chose qu'une princesse, cette fois-ci elle a pensé à Zorro, car nous en avons un chapeau, et elle le porte avec allure :) Mais comme à chaque fois, après réflexion, elle a préféré, revenir à une robe ! Elle a voulu la robe de fée-princesse, comme nous l'avons baptisée, cousue l'an dernier (article ici). J'y ai tout de même rajouté le headband, que je n'avais pas fait, enfin, plutôt le serre-tête puisqu'elle l'a voulu ainsi. A voir, si vous le souhaitez, sur cette image de mon compte Instagram.

Mon tout grand, lui, ne sachant pas me dire quelque chose de précis, était tenté par la tenue de Zorro, de l'an dernier (je m'en suis bien sortie, il s'en est fallu de peu qu'ils veuillent tous les deux mettre le même déguisement...). Et puis j'ai proposé un déguisement de Jedi, après avoir vérifié que je pouvais faire cela en un temps raisonnable. Il était content :) Je crois qu'il n'y avait pas pensé :)

J'ai utilisé un patron que j'avais déjà, celui d'un peignoir pour enfant. J'ai modifié la capuche, sur la base des instructions proposées ici. J'avoue, à part acheter un sabre laser (ni lumière, ni son, pour mon propre bien-être...), j'avais prévu de m'en tenir à cela. Mais !... j'ai un mari pointilleux. Paraît-il qu'il s'agissait-là d'une affaire sérieuse :) Paraît-il que si on fait quelque chose, il faut le faire bien :) Paraît-il que si ça doit être un déguisement de Jedi, il faut assurer un peu le coup en rajoutant d'autres éléments.

Nous nous sommes donc basés sur cette image (mais c'est une question de choix j'ai l'impression ; les couleurs notamment pourraient être différentes).

image jedi$

Il fallait encore des tabards, un obi, et une ceinture en cuir. Et puis une attache pour le sabre. Et puis, une tunique ce serait bien. Et puis... Et puis j'ai bien senti qu'un pantalon de couleur adaptée aurait été bien accueilli, mais j'ai décidé que mon Jedi serait en jeans, c'est que les déguisement c'est bien gentil mais il y a aussi les robes dans la vie ! Cela étant, pour le prochain enfant qui voudra utiliser cette tenue, je pourrais rajouter un pantalon :)

DSC_1071

DSC_1072

DSC_1079

DSC_1067 

Je n'aime pas trop la photo ci-dessus, mais je l'ai laissée, disons qu'elle illustre le sujet...

DSC_1068

DSC_1081

DSC_1082

DSC_1070

Détails techniques :

- J'ai utilisé le patron 137 du Burda Style de juin 2011, taille 128/134 , qui est le patron d'un peignoir enfant.

- Le tissu principal est une bachette de coton marron (Mondial Tissus). (je ne sais pas trop quelle est la définition de bachette... mais c'est une toile au tissage serré, avec de la tenue...)

- Jai modifié le patron en séparant tout d'abord la capuche, qui est d'un seul tenant avec le devant. Je l'ai aussi rallongé pour arriver aux chevilles.

- J'ai modifié cette capuche selon les instructions données chez Gasparine, ici. J'ai augmenté la hauteur de 10cm.

- J'ai cousu le tout à la surjeteuse, et fait des ourlets simples (bord surjeté, un seul repli).

- Evidemment, j'ai acheté le tissu sans prendre du fil assorti... Les surjets sur l'envers sont donc noirs, et les piqûres des ourlets dans un rouge foncé... Me suis même pas faite gronder...

- J'ai coupé des marges de 1,5 cm, mais cousu à 1 cm du bords sur plusieurs zones, pour rajouter de l'ampleur.

- Le devant est fini comme les ourlets.

- J'ai fait les tabards dans ce qui me restait de tissu, ce qui en a déterminé la longueur. Ce sont deux rectangles, les bords sont surjetés et repliés/cousus sur l'envers.

- Pour le obi, je l'ai cousu en double épaisseur. J'ai fixé un velcro aux extrémités pour le fermer.

- Les tabards et le obi sont cousus ensemble, sinon cela n'aurait pas tenu.

- La tunique est le haut de kimono (karaté...) de mon fils.

- La ceinture en cuir est à moi, j'en ai quelques unes de piètre qualité, mais je n'en porte pas.

- J'ai rajouté des passants pour tenir cette ceinture.

- Pour fixer le sabre laser que mon fils avait bien envie d'avoir au côté avant de le dégaîner, j'ai posé une pression kam sur le obi, et le côté opposé sur une lanière fixée au sabre.

 

Je suis contente de l'ensemble, et même contente de ne pas m'en être tenue à la bure... Mais je trouve que le haut de la bure au niveau de la capuche (au cou en fait) tombe bizarrement. C'est peut-être dû au fait que j'ai séparé la capuche, je ne sais pas. Ou bien ce qui convient à la sortie d'un bain n'est peut-être pas très adapté à un combat au sabre laser... Ou en regardant sur des photos des films, peut-être est-ce la souplesse du tissu ? Le vêtement pourrait aussi avoir plus d'ampleur au corps, et aux bras. Bref, à refaire, par exemple dans quelques années quand numéro 3 me demandera des choses, je m'y prendrai sur une autre base pour la bure. 
Mon fils lui était très content. Il s'est tout de suite mis dans le personnage, et a dégaîné son sabre laser avec beaucoup de conviction. Jusqu'à ce que le carnaval de l'école soit fini et que "lesgrands", comme les appelle numéro 3, retirent vite leur déguisement en rentrant à la maison :) 

 A la semaine prochaine !

  

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 28 février 2017

Garde-robe capsule : février

Article de présentation : ici.    .    

Projet de janvier : ici.    .    

Je vais sûrement le répéter régulièrement, mais c'est tout de même par ça que je commence aujourd'hui : je suis très contente de ce projet. J'ai bien plus d'idées en tête que de temps pour les coudre, alors en finaliser certaines, faire des pièces nécessaires à ma garde-robe, c'est vraiment une chouette satisfaction. Et dans la foulée, je l'ai fait pour d'autres projets que ceux de la garde-robe capsule, ce qui en plus d'être satisfaisant, allège mon esprit de ce qu'il gardait dans un petit coin.

Bref, je continue avec plaisir, et me réjouis de la suite ! 

Pour le mois de février, j'avais choisi la catégorie lingerie, dans laquelle j'ai décidé de coudre un kimono (et ainsi laisser le soutien-gorge pour la catégorie maillot de bain).

J'aime beaucoup tout ce qui se rapporte aux kimonos, je pense d'ailleurs lister quelques patrons dans un article, à l'occasion. Mais celui du mois de février du magazine Seamwork l'an dernier, Almada, m'avait vraiment tapé dans l'oeil. De construction simple pour un résultat avec un petit truc bien à lui, j'avais trouvé ce patron très plaisant. Au point d'ailleurs d'acheter une double gaze pour le coudre, mais ça c'était le printemps dernier. 

Entre le jeu des coutures de saison, des coutures qui passent en premier pour une raison ou une autre, ce projet-là est resté de côté. Et puis, peut-être, avais-je une toute petite déception quant au tissu : j'avais pensé, d'après les photos de présentation, commander un très beau gris foncé. En fait, on est plus dans une sorte de vert de gris. Le tissu reste joli, c'est un Nani Iro, du motif Fuccra que j'aime tant. Mais en gris foncé, il aurait eu quelque chose du plus.

DSC_1004

Je l'ai signalé à la boutique, mais j'ai pu moi-même expérimenter la difficulté de photographier la couleur avec justesse, surtout quand l'étoffe est à la verticale. Vous apercevrez sur certaines photos portées un effet gris profond, qui du coup ne correspond pas à la réalité. La photo ci-dessus est donc celle qui transcrit le mieux la couleur réelle.

DSC_0989

DSC_0999

J'en suis vraiment très contente ; il a des défauts, dont je vous parlerai plus bas, mais il remplit tout à fait son contrat, il est agréable à porter, je me sens jolie dedans, et je le trouve joli à regarder. Les premiers jours, comme une gosse, j'en aurai presque dormi avec :D 

Et les cheveux en bataille sur les photos, c'est cadeau... Pourtant, ce ne sont pas des photos au saut du lit !

DSC_0997

DSC_0992

Patron : Alamada, de Seamwork
Taille : S et M
Matériel : double gaze Nani Iro, motif Fuccra, chez Miss Matatabi.

Passons aux points techniques :

- Pour le choix de la taille, j'ai fait une sorte de mélange entre le S et le M, on est un peu plus sur le S en haut et le M en bas. Etant donné l'aisance du modèle, c'était sûrement inutile, mais bon... 

- Cette double gaze a une petite laize, mais je pouvais presque caser les pièces en double, alors j'ai un peu rogné sur les marges de couture. Le dos est du coup coupé au pli plutôt qu'en deux parties, et le devant a été coupé une fois en double (par contre j'ai utilisé le bord de la laize, avec l'inscription ; mais sur les Nani Iro, pour moi, ça fait presque partie du tissu :) ).

- J'ai choisi de faire toutes les coutures intérieures en coutures anglaises : l'idée étant d'avoir une jolie finition, et des coutures durables, mais ça a tout de même l'inconvénient de faire des coutures plus épaisses (comme un certain nombre de finitions intérieures propres, d'ailleurs !). Disons qu'avec un tissu très fin, ç'aurait été différent, mais l'air de rien la double gaze a sa petite épaisseur. Sur un vêtement ajusté, en double gaze, je ne le ferai a priori pas.

DSC_1001

- Pour les bracelets de manche, j'ai aussi changé le montage afin de cacher les marges de coutures, en repliant le bracelet sur l'envers et en le surpiquant (pareil, plus d'épaisseurs...).

- Et enfin, pour les bords devant, plutôt que de prendre un biais rabattu sur l'envers, j'ai fait un petit ourlet (comme pour l'ourlet du bas) : pas forcément la meilleure idée non plus, les courbes m'ont plus gênée que je ne le pensais, et certaines zones du tissu sont peintes et plus raides, ce qui compliquait un peu les choses. Mais au final mon bord devant ne gondole pas beaucoup plus que celui de la photo de présentation, alors je ne m'en plaint pas. (ah, et puis, j'ai fait quelques erreurs, donc il y a une ligne de couture de plus qu'il ne faudrait (v. ci-dessous)...)

DSC_1003

- Toutes ces histoires de finitions, c'est presque à chaque fois le mieux qui est l'ennemi du bien : les instructions proposent d'entoiler si on le souhaite la ceinture et les bracelets de manches. J'ai cherché s'ils indiquaient si cela était fait dans le modèle de présentation en double gaze mais rien n'était précisé. Du coup, voulant bien faire (et surtout ayant déjà regretté ne pas l'avoir fait), j'ai entoilé tout ce petit monde. Eh bien ça n'a pas loupé, à peine le kimono essayé, j'ai décousu et recommencé cette ceinture vraiment trop raide. J'ai laissé les bracelets de manches ainsi, mais maitenant que je regarde les photos avec du recul, je trouve aussi qu'ils rebiquent de trop. Je ne suis pas motivée à la changer pour l'instant, alors je verrai avec le temps.

Donc, si vous cousez ce modèle en double gaze : n'entoilez pas !!! La matière n'est pas si fine que ça, la ceinture a déjà une tenue satisfaisante (et oui, mon entoilage était fin ;)

- Concernant la ceinture, je fais un noeud simple, parce que j'ai du mal avec l'effet noeud papillon, assez marqué avec ce tissu.

- Le patron le prévoit et je confirme que c'est utile : il faut un bouton pression pour maintenir le kimono en place. Je n'ai toujours pas pris la peine de le coudre, alors sur les photos j'ai mis une épingle à l'emplacement du bouton. Mais si on ne bloque pas les pans à cet endroit, les deux côtés s'ouvrent forcément.

 

Je termine en remarquant deux choses :  le kimono se met mieux en place (et fait plus joli) sur une nuisette à bretelles que sur un vêtement de nuit à manches. Cela ira sans problème avec la venue du printemps, mais pour des températures intermédiaires comme en ce moment, je m'habille plus, et je dois donc prendre un peu la peine de placer les coutures d'épaules (du kimono) au bon endroit.

Et évidemment, d'ici l'automne prochain, il faudra que je trouve une alternative plus couvrante, au moins au niveau des bras. J'ai d'ailleurs vu quelque chose qui me parle vraiment beaucoup, le kimono Asaka de Named cousu en matelassé (par Eléonore Klein). J'ai le patron, et même de quoi le coudre, mais l'idée d'y rajouter un côté chaud et douillet est vraiment très bonne.

 

Je ne vous dit pas à ce week-end, car je n'aurai a priori pas le temps de faire un deuxième article :) Alors en attendant le week-end suivant, je vous souhaite un bon début de mois de mars, c'est que ça commence tout doucement à sentir le printemps (enfin, je suppose que plus au sud et moins à l'est c'est un peu plus que tout doucement ! mais ici on émerge de l'hiver...).

A très bientôt !

 

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 25 février 2017

Thea n°4

Cela ne m'arrive pas à chaque vacances scolaires, mais il semblerait que pour celles-ci aussi, j'ai un peu de mal à bloguer. Je les remplis d'activités avec les enfants, les temps sans enfants sont des temps de couture ou en couple, alors mon rythme est perturbé :-) Je m'habitue à ces respirations dans mon activité sociale virtuelle, et c'est sûrement bien ainsi !
Du coup pour l'article de ce week-end je suis passée par plusieurs projets : je voulais d'abord présenter le projet de la garde-robe capsule pour février, puisque Clothilde propose de le présenter si l'on préfère le dernier week-end du mois ; puis je me suis dite que j'allais en profiter pour plutôt parler patrons sur le thème de mon projet de février ; et puis là je me retrouve à écrire en réalisant que je n'aurai pas l'énergie de faire un grand article, et en ayant hâte d'aller terminer mon roman commencé il y a 48h (j'en lis de moins en moins, mais on m'en a offert un bon dimanche (si tu me lis !! ;) ): êtes vous aussi compulsive que moi, à ne pouvoir vous arrêter de dévorer une bonne histoire ? Quand je commence c'est terrible, je lis tard dans la nuit, dès que je peux, puis j'ai la tête prise par l'histoire, et je lis le plus vite possible parce que parfois ça me perturbe d'être tellement dans le récit ! Alors que la couture ou les trucs informatifs, ça me permet de m'endormir en 10 minutes !) Bref....

Bref, c'est donc finalement une petite robe pour petite fille que je vous présente !

Une robe qui, si elle était pour moi, me fâcherait un peu... Je serai fâchée, parce qu'il faut un peu forcer pour passer la tête. Je serai fâchée parce que j'aurai du mal à retrousser les manches. Je serai aussi fâchée de cette matière trop synthétique et désagréable sur l'envers. Je serai très fâchée par les peluches qui apparaissent en la portant.

Mais la Poulette, elle, après enquête, n'est pas fâchée. Elle l'aime bien, c'est une robe en jersey après tout, alors, c'est son truc :-) L'encolure, ça ne la dérange pas de forcer ; les manches, elle s'en fiche, mais on a conclu qu'au printemps on les couperait. Le contact, elle n'a rien dit, et les peluches, elle ne les a pas remarquées... 

Donc, puisque l'esprit global de la robe me plaît, c'est une couture satisfaisante, mais tout de même, moi, je serai fâchée !!

IMG_0109

DSC_0921

DSC_1028

IMG_0107

IMG_0110

IMG_0108

Patron : Thea de Blaverry (malheureusement, la créatrice a arrêté son activité et sa boutique n'existe apparemment plus)
Taille : 4 ans
Matériel : matelassé blanc, a priori polyester vu son comportement

C'est donc une nième version de la robe Thea (à voir déjà ici, ici et ici). Celle-ci n'était pas prévue au programme de cet hiver, mais je vous disais dans l'article sur ma version à fleurs que j'avais repéré une réalisation de cette robe en matelassé qui m'inspirait bien. Les plis se prêtent bien à un tissu structuré, et vraiment j'avais envie de tester.

J'ai utilisé un matelassé que j'avais en stock, et qui était prévu pour une tunique Margot de Violette Field Threads. Comme j'en avais assez pour une robe, je me suis dit que c'était l'occasion de tenter.

- Question couture, j'ai donc commis une petite erreur. Avec ce matelassé, j'aurai dû monter d'une taille par rapport à ma version précédente. Il est moins extensible, alors le problème de l'encolure était prévisible. 

- D'autant plus que j'ai rallongé les manches, en diminuant un peu la largeur. Ce serait allé avec mes matières précédemment utilisées pour Thea, mais là, c'est assez juste. Comme elle ne râle pas ça doit passer, mais je ne suis pas sûre que la robe tienne jusqu'à l'automne prochain, question taille.

- En plus j'ai rallongé la bande de biais pour l'encolure, pour compenser le manque d'extensibilité, mais finalement elle n'est pas assez étirée et ne reste pas plat autour du cou...

- J'ai été un peu fâchée de voir à quel point les bord qui dépassent des ourlets sur l'envers s'éffilochent vite... et dans un fil peu agréable. Et puis comme je le disais, à l'usage des peluches se forment sur la robe, bien visibles (enfin pour moi) car grises sur une robe blanche. Bon, je ferai attention la prochaine fois...

- Et puis comme on me l'a déjà demandé, oui, je lui mets une robe blanche au quotidien, même au centre aéré d'ailleurs... C'est certainement facilité par les défauts que j'ai à lui reprocher, mais en général ma fille ne se salit pas tant que ça, et puis si j'attends des occasions spéciales pour lui mettre, on la mettrai trop peu ! Alors on met les vêtements et puis c'est tout !

Je ne suis en fait pas trop mécontente de cette robe, qui lui va bien, et dont j'aime le côté structuré apporté par le matelassé. A refaire, peut-être, dans une matière plus agréable ! Enfin je dis peut-être, cette robe est manifestement un basique plaisant et gagnant dans la garde-robe de ma fille, alors, je récidiverai ! (encore :)

Je vous dis maintenant à mardi, pour le projet de février de ma garde-robe capsule. Je sais, j'avais dit que je ne serai pas à l'heure sur le blog pour présenter le vêtement du mois, mais pour ce mois-ci au moins, j'ai changé d'humeur, ou en tout cas, je trouve cela sympa d'être à l'heure (et puis ça me change de la vrai vie, hum !).

 

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,