24

dimanche 26 mars 2017

Me made month... ou presque...

Un me-made-month est en cours pour ce mois de mars [le point de départ : ici ; le principe : un mois pour porter ses créations en couture et en tricot ; pour voir un certain nombre de réalisations : ici]. Mais alors que l'an dernier je m'y étais tenue pour mars et mai, je dois dire que cette fois je n'ai pas tellement le feu pour gérer des photos régulièrement. Il y a des fois où la tête est assez pleine et qu'on ne souhaite plus y rajouter quoi que ce soit :) !

Néanmoins, je profite du thème pour vous présenter quelques unes de mes tenues des derniers temps, un peu dans un esprit "recherche de style" (ou quelque chose du genre, disons que mon fil conducteur est peut-être flou !).

Il y a des tenues qui sont le fruit de rencontres entre plusieurs pièces cousues main, et qui n'étaient à priori pas pensées pour être associées ; il y les (euh, la !) tenue du commerce, qui est une des rares à faire sens sans avoir été confectionnée par mes soins ; et il y a les tenues  dont je conviens volontiers que ce n'est pas parfait, mais pour lesquelles je dirai qu'il y a de l'idée...

Je vous présente donc 5 tenues aujourd'hui :

Une tenue "association imprévue" et "il y a de l'idée"

DSC_1207

Pull Astoria blogué ici et short Chataigne ici.

Ces pull courts Astoria, j'aimerai bien les mettre avec d'autre chose que des jupes, en l'occurence pour cette tenue, j'ai testé le short. Je trouve que ça s'y prête, même si ce short est définitivement mal ajusté, et que question couleur les deux ne sont pas tout à fait accordés. Et peut-être aussi quelque chose dans les proportions... Disons que la silhouette me convient, et que je creuserai le thème short / pull court (enfin, il me faudra d'autres shorts, alors...)

 

Une tenue "il y a de l'idée"

DSC_1042  DSC_1036

Jupe bloguée ici.

Je me suis sentie bien, le jour où j'étais habillée ainsi : une jupe droite en jean, un pull en tricot avec l'encolure un peu large qui tombe presque de l'épaule, cette idée me va bien. Après, je crois qu'elle à l'air un peu bricolée, cette tenue, avec ma jupe qui était un recyclage de pantalon et le tomber du pull sur l'avant qui ne me satisfait pas... Mais ça me donne envie d'avoir ou de faire un nouveau tricot ; et de faire une jupe en jean...

 

Une tenue "association imprévue"

DSC_1211

Jupe bloguée ici et haut ici.

Imprévue, et réussie, à mon goût. Son défaut est que le haut remonte un peu car il est très léger par rapport à la jupe, et glisse vers la taille. Mais sinon, j'étais contente de trouver cette association. Cela m'a aussi fait réaliser que je porte plus facilement cette jupe volumineuse lors d'occasions particulières qu'au quotidien. 

 

Une tenue "association imprévue" et "il y a de l'idée", la deuxième

DSC_1203

 Haut Astoria blogué ici et robe Sway .

Encore un pull Astoria, celui à fleurs cette fois-ci. Comme je n'ai toujours pas résolu mon problème avec les gilets, je manque  un peu de quoi couvrir mes bras sur mes robes sans manches. Et du coup j'ai testé ce pull qui n'est pas trop sport avec mes robes noires. J'ai trouvé que sur cet ensemble, avec la robe Sway, l'ensemble fonctionnait. A creuser peut-être pour améliorer encore, parce que le pull fait un peu remonter la robe (non visible sur les photos, j'ai ajusté pour la prise de vue). Mais j'aimais bien le volume rassemblé de la robe. A noter que le pull était resséré d'1 cm sur les côtés depuis sa présentation : c'était une couture provisoire pour voir le rendu, et comme je préfère ainsi et que ça reste confortable, je vais certainement le faire définitivement.

 

Une tenue du commerce

DSC_0424  DSC_0423

 

DSC_0421

Cette robe, je ne sais pas exactement pourquoi, mais j'avais envie d'en parler. Cela fait un an environ que je l'ai, et j'ai mis quelques temps à trouver comment la porter. Je l'ai achetée pour les même raisons que je la porte maintenant, c'est-à-dire qu'elle me correspond, avec ses petites fleurs, ses fronces et volants, son côté cache-coeur que j'aime de manière générale et qui me va. Mais c'est une robe du commerce, j'ai pris le M parce que le L aurait été trop grand... mais le M est un peu petit... Je le sens quand je croise les pans, il faut un peu ajuster sur le décolleté, et je le sens sur l'élastique des manches, qui est mis là pour resserer et former un petit volant. Maintenant, je porte d'ailleurs souvent ces manches remontées et les volants cachés, je crois que cela faisait de trop pour moi (si les manches sont descendues, les volants sont au niveau de manches 3/4). Je me suis même posée la question de découdre ces élastiques, mais je ne suis toujours pas décidée. Bref, si je l'avais faite moi-même, il y aurai eu une première version mal ajustée, et ensuite la perspective d'une deuxième version bien adaptée ! Mais là, je m'accomode des soucis ; après avoir commencé à la porter dans un esprit printanier, sans collants, disons que ça ne collait pas. Sur les photos, c'est le cas, avec d'ailleurs une sous-robe en dessous que je ne porte plus non plus. Ce qui lui va, à cette robe, ce sont les bottes marron, des collants visibles (en général j'essaye de les prendre bordeaux), et une veste en cuir pour compenser le romantique de la chose. J'ai donc apprivoisé une robe qui n'était pas tout à fait la mienne :)

 

Conclusion :

Si je devais faire une conclusion sur mon dressing de ce mois de mars, ce serait de dire, encore (encore par rapport à l'année dernière !), qu'il ME MANQUE DES PANTALONS !!! D'autant que le seul que je mettais encore s'est quand même bien, bien déchiré en février... Et un pantalon, tout de même, ça me manque certains matins, quand je n'ai pas envie de robe et de jolis collants, quand j'ai besoin d'une autre image. Mais, fort heureusement, c'est au programme pour la garde-robe capsule d'avril, et c'est donc carrément pour bientôt. Et je ne veux pas en acheter, mais pas du tout. J'en parlais déjà dans un autre article (et là, je digresse un peu du thème du jour, mais enfin, pas beaucoup quand même, on parle toujours de fait-main !), je suis passée au stade où si j'ai besoin d'un vêtement, je me le couds. Et je me dis que c'est drôle quand même, car j'ai commencé la couture sans ce genre d'arrière pensée, mais progressivement, l'idée d'aller m'acheter un vêtement est devenue de plus en plus incongrue. Particulièrement d'ailleurs pour les vêtements de base. Je ne saurai pas dire tous les facteurs qui conduisent à cela, mais je peux notamment dire que la relation que j'ai avec un vêtement réfléchi et fabriqué moi-même est beaucoup plus personnelle qu'avec les autres ; et puis bien sûr, que quelques essayages ou achats infructueux de vêtements non adaptés à ma morphologie m'ont beaucoup agacée...

Cet agacement (ou plus...), je l'ai aussi souvent pour des vêtements des enfants. Je me fâche même, quand un t-shirt se déchire après un nombre non acceptable d'utilisations. Pourtant, j'estimais avoir acheté dans un bon rapport qualité/prix (et puis le prix... se pose tout de même le problème de la rémunération des personnes derrère le vêtement...). Je m'agace aussi des t-shirts de mon mari qui rétrécissent, de ses chemises qui se déchirent après 3 utilisations dans des endroits sans tension (là aussi, je pensais qu'on était bon en qualité/prix. Et là aussi, ça fait plus que m'agacer...). Bref, je suis régulièrement contrariée ou en colère envers ce qui est proposé en magasin. Mais... je ne peux pas tout coudre... Et je m'arrête là, parce que je ne suis pas très constructive, mais j'avais besoin de le dire :)


Cela dit, même depuis que je suis dans cette optique de me vêtir moi-même, et malgré mes... agacements, j'ai tout de même acheté des vêtements : il y a eu un vêtement technique pour la neige, ceux-ci pour l'instant, je les considère hors-champ ; il y a eu une veste fait-main mais pas par moi, et que j'aime vraiment fort ; il y a aussi un ou deux vêtements comme la robe que je vous ai montrée ci-dessus, que je trouve spéciaux, me correspondant assez, et sur lesquels j'arrive à oublier les problèmes d'ajustement... 

Il y aura donc encore d'autres achats de ce genre, mais peu au regard de ce que je vais continuer à me coudre... C'est drôle quand même, comme ce qu'on croyait être un loisir à caractère créatif peut vous entraîner vers des changements imprévus de pratiques...

A la semaine prochaine, pour ma copie du mois de mars  !

  

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


dimanche 19 mars 2017

A la recherche de...#2

À la fin du mois de mars dans mon projet "Je couds ma garde-robe capsule 2017", je vous présenterai un soutien-gorge. Je profite donc de ce thème du mois pour aujourd'hui lister  quelques patrons et ressources en lingerie. Ce sera une liste non exhaustive, profondément subjective, et même complètement liée à ce que ma mémoire arrive à me restituer maintenant. J'oublierai donc peut-être certains modèles qui pourtant valaient la peine et certains sites ou blogs riches en informations, mais je ne cherche pas à faire une photographie précise de ce thème, je suis juste à la recherche de sous-vêtements seyants...

Cela fait un certain temps que je m'intéresse au sujet, et que je garde de côté ou dans un coin de ma mémoire des informations qui me permettront de me lancer le jour venu. Ce jour est venu, et j'en parlerai plus en détails dans deux semaines :)

Voici donc quelques éléments qui m'ont interpelée, récemment ou non.

Je vais commencer par lister quelques modèles de soutien-gorge que je trouve intéressants.
Les trois premiers sont les trois prochains modèles que je vais coudre, dans l'ordre de mes projets. J'ai d'ailleurs fait la liste cette semaine du matériel qui me manque pour pouvoir les coudre les trois (histoire de vous dire que ça avance sérieusement, et que j'en suis un peu plus loin que "oui, oui, je vais me coudre ça..." ;)
Les suivants sont par contre des modèles que j'aimerai bien faire par la suite, mais le "quand" et le "avec quoi" ne sont pas d'actualités :) 

– Le premier modèle, celui de ma garde-robe capsule, est le soutien-gorge Sierra de Madalynne. C'est celui que je vous présenterai bientôt. C'est un modèle sans armatures, plutôt prévu pour les petites poitrines, et dont le soutien est assuré par compression. Il est fait de matière extensible, et j'aime son originalité.

DSC_1352
la dentelle que je vais utiliser pour Sierra

– Le deuxième, est le modèle Watson Bra de Cloth Habit. C'est également un modèle sans armatures, utilisant une matière extensible.  Le cadre sous les bonnets (je ne suis pas toujours sûre d'utiliser les mots exacts !) peut être court ou assez large. Je prévois de tester la version large. 

-  Le troisième est le modèle Talisman d'Etoffe Malicieuse, qui cette fois est un modèle avec armatures et même mousse si on le souhaite. Il fait appel à un tissu non extensible pour les bonnets, et à un tissu solide et extensible pour la bande du dos (comme le powernet).

-  J'aimerais coudre à l'occasion le modèle Esplanade de Orange lingerie, qui est un modèle sans bretelles.  Si j'ai bien compris on peut utiliser une matière non extensible pour le coudre. On utilise de la mousse pour les  bonnets. Je le trouve vraiment joli et certainement utile sous un certain nombre de robes.

-  La même marque propose un patron pour faire soi-même les agrafes de soutien-gorge et c'est particulièrement utile pour le modèle Esplanade cité ci-dessus, mais cela permet plus généralement d'adapter l'agrafe aux coloris de son soutien-gorge.  Il s'agit du modèle Leverett.

-  Sorti assez récemment, le modèle Harriet de Cloth Habit.  Il paraît classique mais a de jolies découpes sur les bonnets.  Il me semble qu'à nouveau l'avant n'a pas besoin d'être extensible. Ce modèle utilise des armatures et de la mousse en option.

- Les modèles dos nageur Scarlet n°1056 et le Joséphine n°1503 de chez Ohhh Lulu est aussi assez jolis et tentants… J'avais cousu une brassière à partir d'un modèle de cette marque, mais finalement je trouve qu'elle ne met pas assez la poitrine en valeur, et je ne la porte pas. Mais pour les deux que je cite, je testerai peut-être à nouveau.

- Récemment aussi, Seamwork  a sorti un modèle de body, nommé Ariane, que je trouve intéressant. Il est construit avec un soutien-gorge intégré, dans lequel on peut insérer si l'on veut des armatures. Sous certains vêtements cela peut être la solution pratique, même si jusqu'à présent je ne porte pas (plus) de body ! 

image 105
culotte chez Thread and Needles (patron Petit Karel), soutien-gorge Bambi 1301 de Ohhh Lulu

 

Pour les modèles de culotte, shorty, et cie : je vous en cite 3, ce sont ceux que je pourrai utiliser en premier. Il existe d'autres choses intéressantes, mais je les positionne trop loin dans mes possibles pour vous en parler ici.

-  J'ai déjà cousu le modèle gratuit de culotte chez Thread and Needles (patron Petit Karel). Je lui ai apporté une ou deux modifications et j'étais assez satisfaite du résultat final (voir et ). Il est prévu pour un tissu chaîne et trame non extensible.

- Cloth Habit propose aussi un modèle gratuit de shorty nommé Rosy.  Il m'a l'air joli, mais à tester ! 

- Le modèle Watson que j'ai cité comprend également un patron de culotte pour matière extensible. Je le testerai certainement aussi ( hum, un jour ! j'espère pas trop lointain… ).

 

Des ressources sur le sujet de la lingerie :

– La première personne qui me vient à l'esprit est Marie poisson. On des informations chez elle, et elle a écrit une série d'articles complets sur Thread and Needles.

– Il y a des ressources sur chacune des marques que j'ai citées, souvent en lien avec les techniques utilisées dans leurs modèles mais pas seulement, cela vaut la peine de fouiller ici, ici et ici (pour les autres, des explications détaillées sont données dans les instructions des modèles).

- J'ai aussi découvert récemment la marque Monsieur est une traînée, il y a des patrons, des explications, des textes, bref, je prends ces derniers temps plaisir à la lire.

 

Question fournitures :

- Je me suis déjà fournie chez B-wear (ou Bodils Wear sur Etsy) : ils sont le pendant européen de Bra Making supplies (ici et ici). Même si leur site (européen) n'est pas très agréable on y trouve beaucoup de choses. 

DSC_1360
Matériel d'un kit de chez B-wear

- Je regarde volontiers ce que propose Tailor Made Shop (ici et ici) : il y a de très jolies matières, mais les frais de port sont vite un frein... Je n'ai pas regardé s'il y avait un seuil de commande à partir duquel cela devient intéressant  mais je crains que ce soit toujours assez cher. La boutique d'Emerald Erin est un peu dans cette situation aussi. Dans les deux cas, on peut quand même aller faire un tour sur leur site pour les ressources (les ressources de Tailor Made Shop : ICI et celles de Emerald Erin ICI).

- J'ai commandé du mesh pour mes deux premiers soutiens-gorge ches Rijs Textile. Ils en proposent dans la catégorie tissu de danse, je ne sais pas encore si ce sera parfait pour un soutien-gorge mais j'essaierai d'éditer cet article pour vous le préciser. Je peux par contre déjà dire que la livraison est très rapide...

DSC_1357
Mesh de chez Risj Textile

- J'avais vu qu'on pouvait aussi trouver du matériel chez Mercerie extra, et chez Je fais mes dessous (mais pas en ce moment apparemment). Il y a aussi des élastiques utilisables chez Mamzelle Fourmi et De Fil en Etoile. Et on trouve quelques accessoires chez Ma petite mercerie ou chez Rascol.

Pour les trois soutiens-gorge que je prévois de coudre il me manque certains éléments : des élastiques, des agrafes, des anneaux... Je voulais effectuer ma commande cette semaine parce que pour mon soutien-gorge Sierra il me manque de l'élastique à picots, mais je n'ai pas trouvé ce que je voulais sur un site français (ou bien alors, pour un peu d'élastique, les frais de ports ne valent pas le coup, et je n'ai pas trouvé le reste du matériel au même endroit...). Du coup je vais a priori me débrouiller avec ce que j'ai en stock, même si ce ne sera pas parfait. Et je commanderai a priori aussi sur B-wear l'ensemble de ce qui me manque avant le soutien-gorge suivant...


Et enfin, je termine en citant deux livres sur le sujet :  un livre d'Orange lingerie nommé Demystifying bra fitting and construction, et le livre Coudre sa lingerie. Je me suis longtemps posée la question d'acheter le premier, mais finalement je pense que ce sera le second qui viendra à l'occasion rejoindre mon étagère. 

 

J'espère que cet ensemble de liens aura intéressé certaines d'entre vous, et que peut-être vous aurez découvert un modèle inconnu... Pour ma part, cela m'a un peu éclairci les idées, de devoir faire le point sur ce qui m'intéresse et sur les ressources que je consulterai en premier !

Maintenant, y'a plus qu'à ! A la semaine prochaine !

Edit du 22/03/17 : 

Je rajoute quelques liens que je vais garder de côté parce qu'il pourront me servir :

- Sur le blog d'Etoffe Malicieuse, on trouve quelques articles qui conseillent sur l'achat de fourniture : dentelle (ici) ; élastiques (ici) ; et élastiques pour caleçons hommes (ici).

- Je suis retombée sur des patrons que j'avais déjà remarqués, un modèle de culotte et un de brassière, c'est sur le site de Sophie Hines ici

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 11 mars 2017

Jedi

Il n'est pas forcément demandeur de déguisements. Il aime cela, mais j'ai l'impression qu'il préfère le faire quand c'est de circonstances... A Carnaval, Halloween, ou avec des copains qui lancent la chose. C'est pour cela, peut-être, qu'il n'était pas très inspiré pour la circonstance du Carnaval de l'école. Ou alors ne savait-il pas quoi choisir :)

J'avais sondé les enfants pendant les vacances scolaires, pour voir s'il fallait que j'anticipe une couture de déguisement, si ce qu'on avait ferait l'affaire, ou s'il fallait, éventuellement, acheter... Comme à chaque fois, ma demoiselle commence par s'imaginer en autre chose qu'une princesse, cette fois-ci elle a pensé à Zorro, car nous en avons un chapeau, et elle le porte avec allure :) Mais comme à chaque fois, après réflexion, elle a préféré, revenir à une robe ! Elle a voulu la robe de fée-princesse, comme nous l'avons baptisée, cousue l'an dernier (article ici). J'y ai tout de même rajouté le headband, que je n'avais pas fait, enfin, plutôt le serre-tête puisqu'elle l'a voulu ainsi. A voir, si vous le souhaitez, sur cette image de mon compte Instagram.

Mon tout grand, lui, ne sachant pas me dire quelque chose de précis, était tenté par la tenue de Zorro, de l'an dernier (je m'en suis bien sortie, il s'en est fallu de peu qu'ils veuillent tous les deux mettre le même déguisement...). Et puis j'ai proposé un déguisement de Jedi, après avoir vérifié que je pouvais faire cela en un temps raisonnable. Il était content :) Je crois qu'il n'y avait pas pensé :)

J'ai utilisé un patron que j'avais déjà, celui d'un peignoir pour enfant. J'ai modifié la capuche, sur la base des instructions proposées ici. J'avoue, à part acheter un sabre laser (ni lumière, ni son, pour mon propre bien-être...), j'avais prévu de m'en tenir à cela. Mais !... j'ai un mari pointilleux. Paraît-il qu'il s'agissait-là d'une affaire sérieuse :) Paraît-il que si on fait quelque chose, il faut le faire bien :) Paraît-il que si ça doit être un déguisement de Jedi, il faut assurer un peu le coup en rajoutant d'autres éléments.

Nous nous sommes donc basés sur cette image (mais c'est une question de choix j'ai l'impression ; les couleurs notamment pourraient être différentes).

image jedi$

Il fallait encore des tabards, un obi, et une ceinture en cuir. Et puis une attache pour le sabre. Et puis, une tunique ce serait bien. Et puis... Et puis j'ai bien senti qu'un pantalon de couleur adaptée aurait été bien accueilli, mais j'ai décidé que mon Jedi serait en jeans, c'est que les déguisement c'est bien gentil mais il y a aussi les robes dans la vie ! Cela étant, pour le prochain enfant qui voudra utiliser cette tenue, je pourrais rajouter un pantalon :)

DSC_1071

DSC_1072

DSC_1079

DSC_1067 

Je n'aime pas trop la photo ci-dessus, mais je l'ai laissée, disons qu'elle illustre le sujet...

DSC_1068

DSC_1081

DSC_1082

DSC_1070

Détails techniques :

- J'ai utilisé le patron 137 du Burda Style de juin 2011, taille 128/134 , qui est le patron d'un peignoir enfant.

- Le tissu principal est une bachette de coton marron (Mondial Tissus). (je ne sais pas trop quelle est la définition de bachette... mais c'est une toile au tissage serré, avec de la tenue...)

- Jai modifié le patron en séparant tout d'abord la capuche, qui est d'un seul tenant avec le devant. Je l'ai aussi rallongé pour arriver aux chevilles.

- J'ai modifié cette capuche selon les instructions données chez Gasparine, ici. J'ai augmenté la hauteur de 10cm.

- J'ai cousu le tout à la surjeteuse, et fait des ourlets simples (bord surjeté, un seul repli).

- Evidemment, j'ai acheté le tissu sans prendre du fil assorti... Les surjets sur l'envers sont donc noirs, et les piqûres des ourlets dans un rouge foncé... Me suis même pas faite gronder...

- J'ai coupé des marges de 1,5 cm, mais cousu à 1 cm du bords sur plusieurs zones, pour rajouter de l'ampleur.

- Le devant est fini comme les ourlets.

- J'ai fait les tabards dans ce qui me restait de tissu, ce qui en a déterminé la longueur. Ce sont deux rectangles, les bords sont surjetés et repliés/cousus sur l'envers.

- Pour le obi, je l'ai cousu en double épaisseur. J'ai fixé un velcro aux extrémités pour le fermer.

- Les tabards et le obi sont cousus ensemble, sinon cela n'aurait pas tenu.

- La tunique est le haut de kimono (karaté...) de mon fils.

- La ceinture en cuir est à moi, j'en ai quelques unes de piètre qualité, mais je n'en porte pas.

- J'ai rajouté des passants pour tenir cette ceinture.

- Pour fixer le sabre laser que mon fils avait bien envie d'avoir au côté avant de le dégaîner, j'ai posé une pression kam sur le obi, et le côté opposé sur une lanière fixée au sabre.

 

Je suis contente de l'ensemble, et même contente de ne pas m'en être tenue à la bure... Mais je trouve que le haut de la bure au niveau de la capuche (au cou en fait) tombe bizarrement. C'est peut-être dû au fait que j'ai séparé la capuche, je ne sais pas. Ou bien ce qui convient à la sortie d'un bain n'est peut-être pas très adapté à un combat au sabre laser... Ou en regardant sur des photos des films, peut-être est-ce la souplesse du tissu ? Le vêtement pourrait aussi avoir plus d'ampleur au corps, et aux bras. Bref, à refaire, par exemple dans quelques années quand numéro 3 me demandera des choses, je m'y prendrai sur une autre base pour la bure. 
Mon fils lui était très content. Il s'est tout de suite mis dans le personnage, et a dégaîné son sabre laser avec beaucoup de conviction. Jusqu'à ce que le carnaval de l'école soit fini et que "lesgrands", comme les appelle numéro 3, retirent vite leur déguisement en rentrant à la maison :) 

 A la semaine prochaine !

  

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 28 février 2017

Garde-robe capsule : février

Article de présentation : ici.    .    

Projet de janvier : ici.    .    

Je vais sûrement le répéter régulièrement, mais c'est tout de même par ça que je commence aujourd'hui : je suis très contente de ce projet. J'ai bien plus d'idées en tête que de temps pour les coudre, alors en finaliser certaines, faire des pièces nécessaires à ma garde-robe, c'est vraiment une chouette satisfaction. Et dans la foulée, je l'ai fait pour d'autres projets que ceux de la garde-robe capsule, ce qui en plus d'être satisfaisant, allège mon esprit de ce qu'il gardait dans un petit coin.

Bref, je continue avec plaisir, et me réjouis de la suite ! 

Pour le mois de février, j'avais choisi la catégorie lingerie, dans laquelle j'ai décidé de coudre un kimono (et ainsi laisser le soutien-gorge pour la catégorie maillot de bain).

J'aime beaucoup tout ce qui se rapporte aux kimonos, je pense d'ailleurs lister quelques patrons dans un article, à l'occasion. Mais celui du mois de février du magazine Seamwork l'an dernier, Almada, m'avait vraiment tapé dans l'oeil. De construction simple pour un résultat avec un petit truc bien à lui, j'avais trouvé ce patron très plaisant. Au point d'ailleurs d'acheter une double gaze pour le coudre, mais ça c'était le printemps dernier. 

Entre le jeu des coutures de saison, des coutures qui passent en premier pour une raison ou une autre, ce projet-là est resté de côté. Et puis, peut-être, avais-je une toute petite déception quant au tissu : j'avais pensé, d'après les photos de présentation, commander un très beau gris foncé. En fait, on est plus dans une sorte de vert de gris. Le tissu reste joli, c'est un Nani Iro, du motif Fuccra que j'aime tant. Mais en gris foncé, il aurait eu quelque chose du plus.

DSC_1004

Je l'ai signalé à la boutique, mais j'ai pu moi-même expérimenter la difficulté de photographier la couleur avec justesse, surtout quand l'étoffe est à la verticale. Vous apercevrez sur certaines photos portées un effet gris profond, qui du coup ne correspond pas à la réalité. La photo ci-dessus est donc celle qui transcrit le mieux la couleur réelle.

DSC_0989

DSC_0999

J'en suis vraiment très contente ; il a des défauts, dont je vous parlerai plus bas, mais il remplit tout à fait son contrat, il est agréable à porter, je me sens jolie dedans, et je le trouve joli à regarder. Les premiers jours, comme une gosse, j'en aurai presque dormi avec :D 

Et les cheveux en bataille sur les photos, c'est cadeau... Pourtant, ce ne sont pas des photos au saut du lit !

DSC_0997

DSC_0992

Patron : Alamada, de Seamwork
Taille : S et M
Matériel : double gaze Nani Iro, motif Fuccra, chez Miss Matatabi.

Passons aux points techniques :

- Pour le choix de la taille, j'ai fait une sorte de mélange entre le S et le M, on est un peu plus sur le S en haut et le M en bas. Etant donné l'aisance du modèle, c'était sûrement inutile, mais bon... 

- Cette double gaze a une petite laize, mais je pouvais presque caser les pièces en double, alors j'ai un peu rogné sur les marges de couture. Le dos est du coup coupé au pli plutôt qu'en deux parties, et le devant a été coupé une fois en double (par contre j'ai utilisé le bord de la laize, avec l'inscription ; mais sur les Nani Iro, pour moi, ça fait presque partie du tissu :) ).

- J'ai choisi de faire toutes les coutures intérieures en coutures anglaises : l'idée étant d'avoir une jolie finition, et des coutures durables, mais ça a tout de même l'inconvénient de faire des coutures plus épaisses (comme un certain nombre de finitions intérieures propres, d'ailleurs !). Disons qu'avec un tissu très fin, ç'aurait été différent, mais l'air de rien la double gaze a sa petite épaisseur. Sur un vêtement ajusté, en double gaze, je ne le ferai a priori pas.

DSC_1001

- Pour les bracelets de manche, j'ai aussi changé le montage afin de cacher les marges de coutures, en repliant le bracelet sur l'envers et en le surpiquant (pareil, plus d'épaisseurs...).

- Et enfin, pour les bords devant, plutôt que de prendre un biais rabattu sur l'envers, j'ai fait un petit ourlet (comme pour l'ourlet du bas) : pas forcément la meilleure idée non plus, les courbes m'ont plus gênée que je ne le pensais, et certaines zones du tissu sont peintes et plus raides, ce qui compliquait un peu les choses. Mais au final mon bord devant ne gondole pas beaucoup plus que celui de la photo de présentation, alors je ne m'en plaint pas. (ah, et puis, j'ai fait quelques erreurs, donc il y a une ligne de couture de plus qu'il ne faudrait (v. ci-dessous)...)

DSC_1003

- Toutes ces histoires de finitions, c'est presque à chaque fois le mieux qui est l'ennemi du bien : les instructions proposent d'entoiler si on le souhaite la ceinture et les bracelets de manches. J'ai cherché s'ils indiquaient si cela était fait dans le modèle de présentation en double gaze mais rien n'était précisé. Du coup, voulant bien faire (et surtout ayant déjà regretté ne pas l'avoir fait), j'ai entoilé tout ce petit monde. Eh bien ça n'a pas loupé, à peine le kimono essayé, j'ai décousu et recommencé cette ceinture vraiment trop raide. J'ai laissé les bracelets de manches ainsi, mais maitenant que je regarde les photos avec du recul, je trouve aussi qu'ils rebiquent de trop. Je ne suis pas motivée à la changer pour l'instant, alors je verrai avec le temps.

Donc, si vous cousez ce modèle en double gaze : n'entoilez pas !!! La matière n'est pas si fine que ça, la ceinture a déjà une tenue satisfaisante (et oui, mon entoilage était fin ;)

- Concernant la ceinture, je fais un noeud simple, parce que j'ai du mal avec l'effet noeud papillon, assez marqué avec ce tissu.

- Le patron le prévoit et je confirme que c'est utile : il faut un bouton pression pour maintenir le kimono en place. Je n'ai toujours pas pris la peine de le coudre, alors sur les photos j'ai mis une épingle à l'emplacement du bouton. Mais si on ne bloque pas les pans à cet endroit, les deux côtés s'ouvrent forcément.

 

Je termine en remarquant deux choses :  le kimono se met mieux en place (et fait plus joli) sur une nuisette à bretelles que sur un vêtement de nuit à manches. Cela ira sans problème avec la venue du printemps, mais pour des températures intermédiaires comme en ce moment, je m'habille plus, et je dois donc prendre un peu la peine de placer les coutures d'épaules (du kimono) au bon endroit.

Et évidemment, d'ici l'automne prochain, il faudra que je trouve une alternative plus couvrante, au moins au niveau des bras. J'ai d'ailleurs vu quelque chose qui me parle vraiment beaucoup, le kimono Asaka de Named cousu en matelassé (par Eléonore Klein). J'ai le patron, et même de quoi le coudre, mais l'idée d'y rajouter un côté chaud et douillet est vraiment très bonne.

 

Je ne vous dit pas à ce week-end, car je n'aurai a priori pas le temps de faire un deuxième article :) Alors en attendant le week-end suivant, je vous souhaite un bon début de mois de mars, c'est que ça commence tout doucement à sentir le printemps (enfin, je suppose que plus au sud et moins à l'est c'est un peu plus que tout doucement ! mais ici on émerge de l'hiver...).

A très bientôt !

 

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 25 février 2017

Thea n°4

Cela ne m'arrive pas à chaque vacances scolaires, mais il semblerait que pour celles-ci aussi, j'ai un peu de mal à bloguer. Je les remplis d'activités avec les enfants, les temps sans enfants sont des temps de couture ou en couple, alors mon rythme est perturbé :-) Je m'habitue à ces respirations dans mon activité sociale virtuelle, et c'est sûrement bien ainsi !
Du coup pour l'article de ce week-end je suis passée par plusieurs projets : je voulais d'abord présenter le projet de la garde-robe capsule pour février, puisque Clothilde propose de le présenter si l'on préfère le dernier week-end du mois ; puis je me suis dite que j'allais en profiter pour plutôt parler patrons sur le thème de mon projet de février ; et puis là je me retrouve à écrire en réalisant que je n'aurai pas l'énergie de faire un grand article, et en ayant hâte d'aller terminer mon roman commencé il y a 48h (j'en lis de moins en moins, mais on m'en a offert un bon dimanche (si tu me lis !! ;) ): êtes vous aussi compulsive que moi, à ne pouvoir vous arrêter de dévorer une bonne histoire ? Quand je commence c'est terrible, je lis tard dans la nuit, dès que je peux, puis j'ai la tête prise par l'histoire, et je lis le plus vite possible parce que parfois ça me perturbe d'être tellement dans le récit ! Alors que la couture ou les trucs informatifs, ça me permet de m'endormir en 10 minutes !) Bref....

Bref, c'est donc finalement une petite robe pour petite fille que je vous présente !

Une robe qui, si elle était pour moi, me fâcherait un peu... Je serai fâchée, parce qu'il faut un peu forcer pour passer la tête. Je serai fâchée parce que j'aurai du mal à retrousser les manches. Je serai aussi fâchée de cette matière trop synthétique et désagréable sur l'envers. Je serai très fâchée par les peluches qui apparaissent en la portant.

Mais la Poulette, elle, après enquête, n'est pas fâchée. Elle l'aime bien, c'est une robe en jersey après tout, alors, c'est son truc :-) L'encolure, ça ne la dérange pas de forcer ; les manches, elle s'en fiche, mais on a conclu qu'au printemps on les couperait. Le contact, elle n'a rien dit, et les peluches, elle ne les a pas remarquées... 

Donc, puisque l'esprit global de la robe me plaît, c'est une couture satisfaisante, mais tout de même, moi, je serai fâchée !!

IMG_0109

DSC_0921

DSC_1028

IMG_0107

IMG_0110

IMG_0108

Patron : Thea de Blaverry (malheureusement, la créatrice a arrêté son activité et sa boutique n'existe apparemment plus)
Taille : 4 ans
Matériel : matelassé blanc, a priori polyester vu son comportement

C'est donc une nième version de la robe Thea (à voir déjà ici, ici et ici). Celle-ci n'était pas prévue au programme de cet hiver, mais je vous disais dans l'article sur ma version à fleurs que j'avais repéré une réalisation de cette robe en matelassé qui m'inspirait bien. Les plis se prêtent bien à un tissu structuré, et vraiment j'avais envie de tester.

J'ai utilisé un matelassé que j'avais en stock, et qui était prévu pour une tunique Margot de Violette Field Threads. Comme j'en avais assez pour une robe, je me suis dit que c'était l'occasion de tenter.

- Question couture, j'ai donc commis une petite erreur. Avec ce matelassé, j'aurai dû monter d'une taille par rapport à ma version précédente. Il est moins extensible, alors le problème de l'encolure était prévisible. 

- D'autant plus que j'ai rallongé les manches, en diminuant un peu la largeur. Ce serait allé avec mes matières précédemment utilisées pour Thea, mais là, c'est assez juste. Comme elle ne râle pas ça doit passer, mais je ne suis pas sûre que la robe tienne jusqu'à l'automne prochain, question taille.

- En plus j'ai rallongé la bande de biais pour l'encolure, pour compenser le manque d'extensibilité, mais finalement elle n'est pas assez étirée et ne reste pas plat autour du cou...

- J'ai été un peu fâchée de voir à quel point les bord qui dépassent des ourlets sur l'envers s'éffilochent vite... et dans un fil peu agréable. Et puis comme je le disais, à l'usage des peluches se forment sur la robe, bien visibles (enfin pour moi) car grises sur une robe blanche. Bon, je ferai attention la prochaine fois...

- Et puis comme on me l'a déjà demandé, oui, je lui mets une robe blanche au quotidien, même au centre aéré d'ailleurs... C'est certainement facilité par les défauts que j'ai à lui reprocher, mais en général ma fille ne se salit pas tant que ça, et puis si j'attends des occasions spéciales pour lui mettre, on la mettrai trop peu ! Alors on met les vêtements et puis c'est tout !

Je ne suis en fait pas trop mécontente de cette robe, qui lui va bien, et dont j'aime le côté structuré apporté par le matelassé. A refaire, peut-être, dans une matière plus agréable ! Enfin je dis peut-être, cette robe est manifestement un basique plaisant et gagnant dans la garde-robe de ma fille, alors, je récidiverai ! (encore :)

Je vous dis maintenant à mardi, pour le projet de février de ma garde-robe capsule. Je sais, j'avais dit que je ne serai pas à l'heure sur le blog pour présenter le vêtement du mois, mais pour ce mois-ci au moins, j'ai changé d'humeur, ou en tout cas, je trouve cela sympa d'être à l'heure (et puis ça me change de la vrai vie, hum !).

 

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,


samedi 11 février 2017

Julia sweater

Dans la garde-robe d'automne de la Poulette, j'avais envie de voir un pull douillet blanc, un peu ample et avec des manches chauve-souris. J'aurai pu chercher un modèle de tricot, mais... je ne suis toujours pas une flèche ;)

Par contre, mon idée ressemblait sacrément au Julia Sweater de la marque belge de patrons Compagnie M. Que je ne me suis pas dépêchée d'acheter, j'attendais quand même de voir si je trouvais un tissu adapté.

Cet automne je suis donc partie au marché aux tissus de Mulhouse avec (entre autres !) le projet de trouver ma maille blanche et douillette. Evidemment, je n'ai trouvé quelque chose que sur le stand du magasin qui se trouve près de chez moi, cherchez l'erreur... Cela étant je ne vais pas me plaindre ! J'ai trouvé une maille blanche légèrement brillante de par un des fils utilisés et la présence de quelques sequins discrets. L'intérieur est sans ces décorations, et plus doux au toucher.

J'ai donc acheté le patron... 

IMG_0101

IMG_0100

IMG_0098

IMG_0099

 

IMG_0097

IMG_0096

Patron : Julia Sweater de Compagnie M.
Taille : 5 ans
Matériel : maille blanche du marché aux tissus de Mulhouse

 

- J'ai choisi la taille 5 ans selon ses mensurations ; le 6 ans m'aurait certainement donné plus de marge, mais en même temps c'est déjà bien ample et ma poulette est fine.

- Mon inquiétude principale quand j'ai commencé à coudre était qu'en l'enfilant, ma fille se plaigne que cela gratte de trop. L'intérieur est doux, mais les bandes d'encolure et de poignets pouvaient poser souci. J'ai du coup décidé d'utiliser l'envers du tissu pour ces bandes, ce qui a pas trop mal tourné, le contraste est discret mais assorti.

- La couture est très rapide : le patron propose deux versions, une avec le devant en un morceau, une avec un empiècement et éventuellement des poches. Par rapport à ma maille, j'ai choisi la version la plus simple. Le patron propose aussi une option avec un col, pour information.

- Je me suis tout de même faite surprendre par une difficulté (que j'aurai pu anticiper dans l'absolu !), c'est que ma maille se détricote assez facilement. Et du coup pour la couture en rond des bandes de finitions, ça a été gênant. Aux poignets, quelques centimètres ne sont pas passés dans la surjeteuse, mais je les ai facilement repris. Par contre, à l'encolure, et c'est celle que j'avais cousue en premier, sur une si petite largeur, les mailles détricotées ont changé la largeur de la bande. En plus, le bord de l'encolure s'est aussi un peu détricoté au dos, et j'ai dû bidouiller pour tenter de fixer tout ça après coup.

Parce que sur ce tricot, je ne me sens pas de tenter de découdre, ça promet un sacré carnage ! Et pour vous préciser, la maille est comme une maille tricotée un peu dense, sur laquelle est rajoutée des colonnes de tricot brillants plus lâches, qui sont ceux qui se sont défaits au dos.

- Du coup il va sans dire que ce tricot est légèrement fragile, et que pour un enfant il y a un risque d'accrocs certain...

Cela étant, je l'aime beaucoup ! Il lui va bien, vraiment, dans le sens où il lui correspond. Un peu brillant, féminin, confortable, à porter avec des leggings ou des jupes... On a envie de se lover dedans tout en se sentant jolie... bref, le cahier des charges était rempli !

Et puis bien sûr, ça m'a donné envie d'avoir le même... Vive les soldes, je suis allée m'en acheter un coupon... Il y a une version adulte du modèle, et même si pour moi je creuserai un peu plus cette encolure, le reste me conviendrait tout à fait bien (enfin, j'espère !! avant d'avoir testé, je reste prudente :) mais si ça me va, je le déclinerai bien comme un basique d'hiver... (ouiii, tu dis ça, mais ça fait un an que tu veux décliner Plantain et ce n'est toujours pas bouclé hein !! Oui, oui, oui, je sais, mais j'ai progressé, j'ai décliné Astoria...:)

Ce qui me permet de rebondir sur la suite de cet article, puisqu'en cousant un des mes basiques d'hiver que vont devenir mes hauts Astoria, ma demoiselle m'a demandé de lui coudre quelque chose dans cette maille bleue parce que "c'est trop douuux"... 

Une demande explicite, une occasion de finir complètement un coupon de tissu (enfin, je n'ai pas jeté toutes les chutes, des fois que... mais des fois que quoi ???? j'en ai déjà plein, des des-fois-que...), et aussi, un patron rapide encore à portée de main... J'ai donc utilisé ma maille pour lui faire un deuxième Julia sweater. 

J'ai tout de même dû bidouiller pour tout faire rentrer, et j'ai donc coupé le dos en deux parties. C'est moins net, mais pas exagérément gênant... (enfin, je ne l'ai pas sous les yeux, mais je crois me souvenir qu'en plus j'ai coupé deux dos dans le même sens, et j'ai donc utilisé un des morceaux sur l'envers... c'est moins net, je disais...).

IMG_0103

IMG_0102

IMG_0104

IMG_0105

IMG_0106

Patron : Julia Sweater de Compagnie M.
Taille : 5 ans
Matériel : maille bleue (polyester, je pense), Bleu des Vosges

- Comme pour mon Astoria, on voit que cette maille est très souple et extensible. Là aussi j'imagine que pour qu'elle ne donne pas cette impression de se tordre dans tous les sens, un haut plus près du corps irait mieux, mais néanmoins, elle est vraiment douce et confortable.

- L'encolure semble parfois trop près du cou, mais je suis un peu chatouilleuse sur ce point-là.

- Je ne lui destinais a priori pas ce tissu, je trouve le bleu un peu dur pour elle ; mais il lui va tout de même, sans être mon préféré. Pour assortir ce haut, ce sera surtout leggings, parce que les jupes qu'elle a n'iront vraiment pas. Mais cela dit on a utilisé une robe du commerce à bretelles et mis le sweat par-dessus, et cela passe plutôt sympathiquement. Sans être parfait, parce qu'il y a des noeuds aux épaules et que cela déforme un peu la robe !

- Donc : elle l'aime beaucoup ; moi, un peu moins, mais cela fait quand même un sweat sympa, un peu sportif et douillet avec des leggings. 

Et conclusion générale, il y aura d'autres Julia par ici :) (mais pas dans l'immédiat, pour petite fille en tout cas...) Je l'imagine bien aussi en version plus printemps, dans un jersey léger, avec une encolure plus dégagée, et sur un short... 

Mais pour l'instant, mon Julia blanc s'en va tester s'il peut s'entendre avec Léon...

A bientôt !

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 4 février 2017

Le projet de janvier et ses acolytes

Bonjour à toutes ! Je vais vous présenter dans cet article la couture de janvier pour le projet Je couds ma garde robe capsule 2017. Pour janvier, j'avais choisi de coudre le haut en jersey. Mais il a sa (toute) petite histoire, alors je vous présente dans le même article deux autres vêtements qui mènent à lui. 

1) La jupe

J'avais acheté ce coupon de cuir au Marché aux tissus de Mulhouse, dans l'idée de m'en faire une veste courte. Mais au moment de me lancer, j'ai réalisé à quel point mon cuir était raide et ne permettrait pas d'en faire un haut convenable. Plutôt adepte des vêtements, il m'a semblé que le seul projet possible était une jupe assez droite, que j'ai choisi de faire à panneaux. Je l'ai patronnée à partir du patron de ma jupe de base, et en suivant le premier volume de Teresa Gilewska. J'ai pensé à la faire réversible, puisqu'avec ce tissu je la construisais sans ceinture. Mais au final, le rendu est bizarre (ou moche) du côté de la doublure, alors je ne l'utilise pas.

DSC_0899

DSC_0900

DSC_0903  DSC_0904

DSC_0901

DSC_0902

Patron : jupe à panneaux selon mes mesures
Matériel : cuir du marché aux tissus de Mulhouse
           tissu gaufré indéterminé pour la doublure.
           zip large

 

- J'ai bien sûr tout surpiqué, mais dans la largeur cela m'a posé des soucis, parce que le tissu de doublure s'étirait. Je me demande si un pied à double entraînement aurait évité cela ?

- J'ai utilisé mon cuir comme j'ai pu, c'était tout juste (en quantité), et donc j'ai gardé les parties avec des défauts.

- Parce que cela aurait fait une épaisseur gênante avec mon cuir raide, j'ai positionné la tirette de la fermeture vers la doublure. J'ai par ailleurs surpiqué ce zip, mais cela se découd un peu, il faudra que je le reprenne. 

- J'ai un autre problème avec le zip, il s'ouvre tout seul ; je ne sais pas si c'est un défaut, ou si par exemple rajouter un petit crochet résoudrait le problème en diminuant les tensions.

J'ai parfois l'impression qu'elle est un peu longue cette jupe, je me demande depuis le printemps dernier (je l'ai cousue il y a un moment) si je ne vais pas la raccourcir. Mais j'hésite, et monsieur l'aime bien comme ça ; alors je serai à l'écoute de vos avis :)

C'est en portant cette tenue à l'édition de printemps du marché aux tissus que j'ai vu le tissu de mon projet de ce mois. J'avais aussi récemment cousu mon premier Astoria, et j'avais pensé que ce patron était un bon prétexte pour m'acheter ces jolies roses :) (voir plus bas pour le tissu) Il convient bien (le patron) pour compléter une petite jupe en automne-hiver, il permet d'utiliser un sweat en n'étant pas trop sport, et il accepte bien les imprimés (floraux, bien sûr). Par contre sur ma première version, j'avais modifié l'encolure, mais le résultat n'était pas satisfaisant. Alors, avant de coudre mes roses, il me fallait tester une amélioration sur autre chose, ce que j'avais prévu de faire sur un coupon du stock.

Et que je n'avais pas fait jusque là, donc merci à Clotilde et son projet :)

 

2) Le haut en maille bleue

Le coupon du stock en question était une maille bleue, en polyester je crois, très douce et souple. Elle a failli être un Plantain près du corps, mais puisqu'il me fallait un tricot-test, je me suis dirigée vers celui-ci.

C'est donc l'encolure que j'ai reprise par rapport à ma première édition du patron Astoria. Je ne suis pas retournée vers l'encolure initiale ; je la trouvais trop près du cou, et un peu trop sport si le tissu utilisé est un matelassé ou molleton. Par rapport à mon premier essai, j'ai donc remonté l'encolure dos, conservé celle à l'avant, et redessiné l'ensemble pour que ce soit harmonieux aux épaules.

Sur les photos, je le porte avec ma jupe Twist visible aussi ici, sur le côté noir. Je n'utilise jamais ce côté, en général : il se fripe beaucoup, mes plis religieuses sont moyens, et j'aime moins le rendu des plis avant sur l'envers. Sachant que la jupe est déjà un peu courte et serrée, ça fait beaucoup de défauts :) Mais pour ce pull bleu, il me fallait tout de même une jupe noire qui se porte à la taille, et en fait, je n'en ai pas trop... Donc j'ai retourné et repassé ma jupe...
Petit aparté sur cette jupe : je l'aime beaucoup, mais il va falloir que je la recouse : le tissu à fleurs s'abîme, et elle gagnerait à être gradée une taille au-dessus. J'utiliserai certainement plutôt une popeline noire, et je ne ferai pas de plis religieuses (enfin, on verra). Mais elle est pratique et me plaît, donc elle mériterait une version améliorée :)

DSC_0905

DSC_0908

 

DSC_0909 DSC_0910

Où l'on voit mieux l'encolure...

 

DSC_0907

Patron : Astoria, patron Seamwork.
Taille : M élargi à la taille (d'une demi-taille il me semble)
Matériel : maille de polyester bleue, Bleu des Vosges.
Modifications : encolure modifiée, buste rallongé de 2 cm.

- Sur la première version, j'avais rallongé le buste car je mesure 1m70 et que le haut étant court, je ne voulais pas trop risquer qu'il soit importable. Au final, ces 2 cm ne m'ont jamais paru indispensables et j'ai longtemps hésité à les enlever. Mais après réflexion et tests, avoir un haut à peine plus long pourrait peut-être élargir ses possibilités d'association, avec un short/pantalon porté au nombril par exemple. J'ai donc laissé les 2 cm, ce qui accentue un peu l'effet blousant du haut.

- J'étais a priori satisfaite de l'encolure, ce qui m'a permis de me lancer sur le projet final. J'ai au bout du compte quelques réserves, que je vous livrerai un peu plus bas. Pour la finition, c'est juste surjeté et retourné sur l'envers, pour faire une finition plus lisse.

- Le tissu étant très extensible, il y a pas mal d'aisance et on voit sur les photos qu'il est assez mouvant. Je pourrais certainement y aller franchement et le rendre plus cintré, il resterait certainement confortable. C'est une idée que je garde en tête pour si un jour j'en ressens le besoin, mais que je ne vais pas mettre en oeuvre tout de suite a priori.

- J'ai fait les ourlets des manches assez petits, pour m'assurer d'avoir de la longueur. Mais c'est moins joli, alors pour le suivant j'ai légèrement rallongé la manche au préalable.

Je disais donc, encolure validée, je suis passée au haut de janvier !

 

3) Le projet de janvier : le haut en jersey, et à fleurs 

Je ne suis jamais totalement rassurée quand il s'agit de couper dans un coupon que j'aime bien. Mais après tout, on ne peut pas tergiverser éternellement non plus (ou bien ??). J'ai donc coupé mon sweat à fleurs de la même façon que la maille bleue. D'ailleurs je dis sweat, mais je ne sais pas si cela a un nom précis : il s'agit d'un molleton fin mais dont l'envers est à bouclettes ; je crois qu'en anglais ils disent french terry, mais en français ??

DSC_0914

DSC_0915

DSC_0919

DSC_0918

 

DSC_0946

DSC_0916

 DSC_0913

Patron : Astoria, patron Seamwork.
Taille : M élargi à la taille (d'une demi-taille il me semble)
Matériel : sweat à fleurs, marché aux tissus de Mulhouse
Modifications : encolure modifiée, buste rallongé de 2 cm, manches rallongées de 1 ou 1,5 cm

- Les modifications sont résumées la ligne juste au-dessus. 

- Pour les finitions, le haut est cousu comme conseillé, sauf l'encolure qui est simplement rabattue sur l'envers et surpiquée à la recouvreuse. Cette recouvreuse, je m'entends mieux avec elle depuis quelques coutures, pourvu que cela dure... Mais globalement, j'y arrive mieux avec un jersey stable qu'avec un qui serait fin et très extensible...
Je le redis, j'aime bien cette finition pour l'encolure, elle est assez légère vue de l'extérieur.

- Quant à la forme de l'encolure, je disais que j'avais des réserves : à l'usage, mes hauts se placent un peu en arrière, ce qui fait que le dos est légèrement dégagé, et que l'avant est près du cou. La forme générale est bateau, ce qui me convient a priori, mais j'aime avoir le cou plus dégagé. J'ai un autre coupon qui ferait l'usuage pour un Astoria, mais j'hésite du coup à modifier encore un peu cette encolure (en creusant un peu l'avant et/ou remontant le dos). Cela dit, visuellement ça ne me choque pas non plus, et puis cela tient chaud (à l'avant) :)

- Sur les photos de présentation du modèle, il est beaucoup plus près du corps. J'aime bien cette ligne qui marque bien la taille, et puis en général je m'habille près du corps. Mais si la question se pose pour ma maille bleue du point 2), je crois que pour cette version ce serait plus risqué, car la matière n'est pas tellement extensible, et que ça pourrait me jouer des tours (enfin, je suppose). Comme pour l'instant ils me conviennent dans l'usage que j'en fait, je n'y toucherai pas ; en hiver je peux les superposer sans me poser de question, si ça se trouve j'ai besoin de cette aisance. Mais j'aimerai bien tenter un jour une version bien cintrée (ou la taille en-dessous ?), dans une version de printemps pourquoi pas (et avec une encolure en V pour changer).

En conclusion, je dirai que je suis très contente d'avoir cousu ces hauts et de les avoir intégrés au projet : évidemment, je vois bien que mes tenues sont imparfaites, trop ceci ou pas assez cela ; mais de petits pulls courts, c'est exactement ce dont j'avais besoin en janvier, car mon combo gagnant de cet hiver était mon Astoria noir + une jupe. Sachant qu'à côté de cela je manque plutôt de T-shirts, ils étaient vraiment bienvenus.

Je rajouterai que c'est très satisfaisant d'avoir abouti des projets qui trainaient depuis un moment, et d'avoir fait un sort à des coupons du stock. Cela oblige aussi à diriger son énergie vers des projets déjà existants, plutôt que sur les potentiels nouveaux ! Je me réjouis donc du projet suivant, en février je me couds un kimono :)

A la semaine prochaine, avec un ou deux ou trois vêtements de la Poulette...

 

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 28 janvier 2017

L'année de la veste n°5, le manteau

En 2016, il y a eu la veste n°1 ici, n°2 ici, n°3  et n°4 par là. Le projet d'aujourd'hui n'est pas une veste mais un manteau, cela dit veste et manteau jouent dans la même équipe :)

Je disais dans cet article que cousant maintenant mes vêtements, des besoins commencent à se faire sentir qui nécessitent de faire marcher la machine à coudre pour y subvenir. En l'occurence, depuis 1 ou 2 hivers, me manque un manteau joli et chaud.
J'ai dans mon placard un manteau a priori joli que j'aimais porter avec des robes en période festive, mais en vrai il n'est pas chaud du tout, et d'une très mauvaise qualité puisqu'il se délite petit à petit depuis que je l'ai acheté (peu porté du coup depuis son achat il y a quelques années).
J'en ai un autre, plus solide, plus chaud, mais pas tant que ça en cas de grand froid, assez bariolé, que je portais avec plaisir fut un temps, qui me valait encore au moins un compliment chaque hiver, mais dans lequel je ne me reconnais vraiment plus. Depuis l'hiver dernier, quand je le porte, j'ai l'impression d'être déguisée. 
J'ai ma doudoune, aperçue ici, que j'aime vraiment beaucoup, mais qui ne va pas bien avec les robes et qui n'est pas une doudoune de grand froid.
J'avais une autre doudoune, avant, mais mon mari m'interdit de la mettre, soit disant qu'elle n'est vraiment plus présentable :) Comme je l'aime vraiment, je la gardait pour les sorties montagne, mais là aussi, paraît-il qu'elle était vraiment devenue trop jaune et insortable, donc elle vient d'être définitivement remisée... C'était une doudoune longue, blanche (d'où le problème de la couleur jaune !), à fermeture asymétrique, qui convenait bien aussi sur les robes.

Si je vous raconte tout ça, c'est que cela précise le cahier des charges du manteau que je devais choisir : il devait être 1) chaud, assez pour les grands froids ; 2) polyvalent, portable avec un pantalon mais aussi les robes ; 3) qui puisse être porté sur un gros pull ; 4) avec une grande capuche, parce que j'aime beaucoup ça.

J'avais des envies de manteau cintré puis dansant, ou même de manteau long avec un belle capuche (ça ce sera pour une autre année !) et puis finalement, c'est le modèle 125 du magazine Burda Style d'octobre 2013 que j'ai choisi. Je trouve la photo de présentation plaisante, il est féminin, chaud et avec une belle capuche ! Par contre je ne souhaitais pas avoir les éléments contrastants, je voulais tout faire uni. 

Je voulais le faire en noir, histoire d'aller avec tout, et j'espérai trouver un lainage noir texturé, pour apporter un peu de vie dans ce manteau qui ne contenait pas trop de découpes. Je m'imaginais bien enfiler ce manteau comme on se love dans un couverture chaude :)
Pour une fois, j'ai éliminé la possibilité d'acheter en ligne, parce qu'au prix d'un beau lainage, je ne voulais prendre aucun risque sur le rendu réel, la texture. J'avais cela en tête pendant plusieurs mois, sans jamais tomber en magasin sur ce que je cherchai. Donc je suis partie au marché aux tissus de Mulhouse cet automne en espérant bien trouver le lainage parfait, hum. J'ai fait le tour de tous les stands, sans trouver la perle rare. Et puis finalement, il y avait ce lainage bleu et gris, très épais, quasiment uni, avec de la texture, bien chaud, car en double avec une laine bouillie grise. C'est ce qui se rapprochait le plus de mon souhait finalement. J'ai un peu hésité, car il est vraiment épais, mais j'ai fini par l'acheter. Il m'en fallait 3 mètres, je l'ai acheté en dernier parce que le sachet était du coup énorme :)

IMG_0027

IMG_0028

 

IMG_0035

IMG_0036

IMG_0032

Ci-dessus et ci-dessous sans ceinture, mais je ne le porte pas ainsi.

IMG_0033

IMG_0029

IMG_0030

IMG_0034

IMG_0037

IMG_0038

Patron : Manteau 125 du Burda Style d'octobre 2013
Taille : 38 puis 40 à partir de la taille
Matériel : lainage du marché aux tissus de Mulhouse
           Liberty Eben pour la doublure de chez Alice Boulay
           tissu de doublure noir pour les manches, Mondial Tissus
           gros boutons pression à coudre couleur bronze
Modifications : pas de parement en fourrure, pas d'empiècement dos, légèrement raccourci (2,5 cm), rajout d'une parementure à la capuche, poches prises dans la couture.

J'ai passé du temps aussi à choisir ma doublure : j'ai passé en revue ce qui pouvait coller de mon stock ; j'ai cherché sur internet un coton avec de grandes fleurs dans les tons rouges, pour réchauffer le manteau ; j'ai demandé l'avis de monsieur. J'ai failli partir sur un coupon un peu flashy, mais il n'y avait pas consensus au sein du couple ;)
Finalement, j'ai sorti un bout de Liberty, assorti plutôt que contrastant, et apparemment, ça a fait mouche. Alors autant vous dire que si ma moitié m'incite à acheter du Liberty, je n'oppose pas tellement de résistance ; d'autant qu'en effet, en terme de coloris, cela collait pile poil. Alors à chaque compliment sur la doublure, il n'y a pas que moi qui fait la fière ;)

Côté couture : bon, ben... c'était physique ! J'ai eu mal au bras pendant deux semaines, parce qu'il y avait vraiment de la tension à mettre pour gérer l'épaisseur de ce tissu. J'arrivais à mettre deux épaisseurs sous mon pied de biche mais impossible de savoir si le pied était baissé ou levé ! Pour les surpiqûres, il a fallu que je me place hors de la marge de couture. Et puis bien sûr, les surpiqûres partout c'était obligé, sinon ça ressemblait à un gros chiffon. Je vous laisse d'ailleurs imaginer ce que ça a été de surpiquer dans les manches quand celles-ci étaient fermées !
J'ai cassé deux aiguilles, dont une s'est cassé en trois morceaux ! C'était en surpiquant sur une surpiqûre de la capuche, l'aiguille n'a pas réussi à transpercer...

Le dessin technique : je vous le mets, car dans mon lainage les détails se perdent un peu :)
Il y a une capuche en trois parties, qui revient vers l'avant en angle, un parement devant sur lequel se fait le boutonnage, un dos avec un empiècement à découpe droite, des manches en deux parties (contenant une "pince"), plus un parement de bas de manche, une ceinture, des poches dites à patte sur l'avant.

tech_125_wooly_coat_large

Le choix de la taille : je me suis basée sur mes mesures poitrine et hanches, à la taille je suis plutôt vers 42 mais étant donné l'aisance du modèle, ça pardonne plutôt bien.

DSC_0884

DSC_0885

DSC_0887

Ci-dessus et ci-dessous sans ceinture, mais je ne le porte pas ainsi.

DSC_0890

 

La capuche : le patron incite à la doubler en tissu principal, mais j'avais peur que ce soit trop lourd et épais, et puis je voulais que la doublure soit visible quand le manteau est fermé. J'ai donc dessiné une parementure de quelques centimètres, cousue en tissu principal. Le reste de la capuche est en Liberty.

DSC_0891

La ceinture : impossible de la coudre sur l'envers et de la retourner ensuite. Du coup je l'ai cousue à la main sur l'endroit, puis surpiquée à machine.
Il faudrait des passants, pour cette ceinture. Je ne peux pas les faire en tissu principal (trop épais), et je ne me suis pas encore décidée pour utiliser un ruban sergé. Peut-être que si je trouvais un lainage fin bleu foncé... Du coup pour l'instant, je fais attention à ne pas perdre ma ceinture :)

Les poches : j'avais prévu de les faire comme sur le modèle, mais finalement, sur conseil, je les ai faites prises dans la couture de côté. J'ai choisi leur emplacement en fonction de la façon dont je m'imaginais plier le bras, mais au final, c'est tout juste par rapport à la ceinture, j'aurai pu les descendre de quelques centimètres.

DSC_0894

Les boutons : j'ai choisi des boutons couleur bronze, qui allaient mieux que l'argenté. Je les ai ai cousus au fil classique, mais je vois sur les photos que certaines coutures se défont. Il faudra peut-être que je le refasse avec un fil plus solide. Il en faudrait aussi un plus haut près de la capuche, selon le patron, mais mes boutons étaient trop gros, et je ne sais pas encore si j'en poserai un plus petit (je n'en sens pas le manque en tout cas).

DSC_0888

IMG_0038 (1)

Le dos : une découpe sans pince était prévue, je ne l'ai pas faite, à cause de l'épaisseur du lainage. En écrivant et en regardant la photo, je me dis que j'aurai peut-être pu la laisser, pour avoir la surpiqûre apparente.

Le devant : par contre pour avoir la ligne formée par la couture, j'ai gardé la découpe du devant.

DSC_0886

Les manches : j'ai cru dur comme fer que la fourrure de la photo de présentation n'était appliquée qu'à l'extérieur. Mais en fait, elle était à l'intérieur aussi, et donc le patron de la manche était en deux parties. Evidemment, je n'avais coupé que la partie haute (ce qui expliquait que cette manche me paraisse courte ^^), et je n'avais presque plus de lainage. J'ai coupé le bas des manches comme j'ai pu, un peu de travers, donc, et entoilé le tout pour éviter les déformations.
J'ai monté les manches à plat, et fermé ensuite en une fois la couture des dessous de manches et des côtés du manteau.
Au niveau de la tête de manche, j'ai utilisé une marge un peu plus grande que prévue (j'avais coupé en rajoutant 1 cm, oublié, et cousu à 1,5 comme ailleurs, mais en fait c'est bien comme ça).

Et question erreurs, j'ai aussi coupé les devants en rajoutant la même marge partout, donc pas assez pour un ourlet. La veste est donc un peu plus courte que ne le prévoit le patron, ce qui n'est pas gênant.

La doublure : Je pense avoir enfin compris sur ce manteau comment coudre un coin classique (?) de veste doublée, pour m'en souvenir et si ça peut aider quelqu'un, voici une petite photo, où j'ai mis en couleur ce qu'il faut coudre. Le noir est mon lainage entoilé.

 

IMG_0053  IMG_0052

Lorsqu'on a son manteau extérieur, une parementure et la partie doublure, il faut donc
  1) coudre la doublure à la parementure selon la ligne verte, du haut en bas 
  2) coudre la parementure au manteau extérieur, selon la ligne rouge ;
     ici la marge prévue pour l'ourlet est de 4 cm, et donc j'ai tourné en suivant les lignes de couture.
     Il faut s'arrêter sur la couture du point 1)
  3) dégarnir, en coupant la partie que j'ai pointillée en bleu
Cela donne une doublure qui débute au bas de la parementure et qui remonte un peu en faisant le pli d'aisance.


A la couture de la doublure, j'ai tout de même dû faire une bêtise quelque part (ou à la découpe ?) parce que la doublure noire de ma manche gauche dépasse de trop ; je pense qu'il faudra que je bidouille un peu pour éviter cela car ça me gêne. Et pour l'instant l'ouverture dans la doublure est fermée mochement à la machine à coudre, parce que j'ai toujours peur en terminant une veste de découvrir quelque chose à reprendre (et que je veux donc pouvoir la rouvrir facilement).

image 027 

Mon avis : j'ai terminé ce manteau le mercredi avant Noël. Je l'ai pour ainsi dire porté tous les jours depuis, hors sorties en forêt (et encore). Il remplit tout à fait le cahier des charges, j'ai bien chaud dedans, j'aime ma capuche, je peux le mettre avec toutes sortes de tenues. 
Il est assez ample, mais c'était attendu, bien sûr. La ceinture permet de marquer la taille. Je vous ai mis des photos sans ceinture, pour que vous voyiez ce que ça donne, mais j'utilise en fait la ceinture à chaque fois. Je pense qu'il doit pouvoir se porter sans, mais d'une part ça me plaît moyennement, et d'autre part il faudrait alors qu'il soit un peu plus court, je trouve. 
Je n'ai par contre pas mis de photo manteau ouvert, il n'est pas prévu pour être porté ainsi, et est trop gros et trop lourd pour que ce soit joli. Ce n'est pas gênant, car vu comme il est chaud, il est destiné à être porté dans le froid. C'est seulement dans un magasin que ça peut m'embêter.

Il y a une série de photos en situation, dans la neige avec bottes chaudes (et pantalon), et une autre série en intérieur, porté avec une tenue plus habillée, pour vous montrer que ça fonctionne aussi bien (l'objectif de me sentir bien et non déguisée quand je le mets avec une jolie robe de fête est rempli).

IMG_0031

Côtés défauts :
- il y a des petits soucis aux angles de la capuche, mais franchement j'ai eu du mal à être totalement précise avec ces épaisseurs. Cela dit, le laingage est un peu extensible, d'une certaine façon, et les problèmes sont presques invisibles ;
- je trouve que le bas du manteau gondole légèrement, il a dû s'étirer  quand j'ai surpiqué. J'ai pensé à le passer à la vapeur avec une pattemouille, mais comme quand je le porte je ne le vois pas, je n'ai toujours pas pris la peine de tester cela ;
- j'ai cité le problème de la doublure de la manche gauche ;
- je me rends compte que je n'ai pas repassé le bas de la doublure, qui serait peut-être plus joli aplati qu'un peu bouffant ;
- visuellement, peut-être que les parementures dos et capuches gagneraient à être plus larges.

Au final, des douleurs mais aucune larme pour ce projet ! Qui pourrait d'ailleurs être presque rapide à coudre, si il n'avait pas fallu tout surpiquer et donc tout coudre trois fois :)

Ce manteau cloture donc ma série "L'année de la veste", et je vous rajoute donc un petit récapitulatif en images. Il est au format Instagram, donc en carré de 9 images, et j'ai complété les 5 cases qui ne sont pas des vestes par mes autres projets plutôt techniques ou de longue haleine.

 IMG_0051

Il y a ma veste en simili | la veste chic pour numéro 3 | la veste aux pandas de la Poulette | la chemise de mon grand | le tricot pour la Poulette (le tricot pour moi c'est dans la catégorie ambitieux !)| la chemise de monsieur | la veste en simili de mon grand | la robe à sequins (longue haleine !) | mon manteau

Je vous souhaite un bon week-end, un bon courage à celles et ceux qui comme ici se dépatouillent avec les virus en tout genre ou autres joyeusetés ! 
Et je vous dit rendez-vous mardi sur Instagram pour la photo de mon projet #jecoudsmagarderobecapsule2017 de janvier, puis le week-end prochain pour en parler plus en détails.

 

Posté par vingt4 à 07:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 21 janvier 2017

Avec mes yeux de maman

A travers mes yeux de maman, ma fille est belle, en toute circonstance.

Je la trouve belle quoi qu'elle se mette sur le dos, j'ai parfois envie de dire que tout lui va bien.

Je la trouve belle quoi qu'elle se mette sur la tête, même si c'est une paire de collants - oui, ça arrive.

Je la trouve belle même quand elle ne porte rien d'autre qu'un parapluie - oui, c'est arrivé aussi, en été :)

Bref, mon petit coeur de maman vous dira que ma fille, elle a du style. 

Et mes garçons me direz-vous, n'ont-ils pas droit à une déclaration d'amour ?

Eh bien mes garçons, c'est tout pareil, tout en étant très différent :)

 

Quand je couds pour ma fille, et que je rate un projet, du coup, les défauts me paraissent un peu atténués.

 

image - 9 

Alors c'est vrai, cette robe n'est pas totalement ratée. 

Mais le jersey de viscose noir se détend trop, le haut manque de tenue.

L'emplacement de la jupe me gêne, il y a quelque chose dans les proportions, ou dans la position par rapport au corps, qui n'est pas équilibré.

La couture de la jupe, au niveau de l'épaisseur des côtés, n'est pas jolie ; j'ai beau faire, cet endroit supporte mal la surjeteuse...

Le Liberty est un peu léger, pour cette position de jupe, une mousseline rendrait mieux. 

Et puis une petite doublure aurait peut-être aussi été bienvenue.

Bref, ma conclusion pour celle-ci a été, "peut mieux faire"...

Ce qui est dommage, en fait, car c'est un Liberty, et en plus le Liberty Betsy fluo thé. Je l'ai acheté il y a un moment, donc pas au prix où il se vend maintenant, mais je l'avais gardé précieusement, en attendant de trouver comment le valoriser au mieux pour ma fille...

J'ai songé à découdre, pour faire une variation mieux proportionnée et avec un autre jersey, mais j'ai demandé son avis à la demoiselle, et elle l'aime ainsi, donc je me réserve mon petit reste de coupon pour une variation de cette robe au printemps.

image - 10 

Cela dit, ce jour-là, elle a choisi de mettre la robe, et sa couronne de fleurs en papier de soie (montrée un jour sur Instagram, ici). J'ai trouvé que c'était une bonne association. J'ai trouvé qu'elle était belle :) Et puis elle a dansé, entraînant de fait son petit frère à faire de même. 

Alors j'ai fait fi de mon intérieur non épuré, j'ai fait avec le bazar que les enfants avaient mis pour délimiter un espace interdit aux parents, et j'en ai profité pour prendre quelques photos, puisqu'en hiver je ne trouve que peu d'occasions. Elle ne sont pas terribles, ces photos, alors j'y suis allé franco sur les filtres :) mais on y devine la robe comme elle est !

image - 11

image - 12

image - 13

image - 14

Patron : robe Phoebe de Violette Field Threads
Taille : 5 ans
Matériel : jersey de viscose noir, marché aux tissus de Mulhouse
           Liberty Betsy fluo thé, de chez Stragier, je crois

Modifications : 
  variation du patron dans laquelle la jupe est plus longue (et commence plus haut)

  manches simples, et non ourlées car ma Poulette aime que ce soit très long,
  alors après essayage elle ne veut plus que je raccourcisse, ces derniers temps.

 

Mes 3 premières coutures de la saison étaient la robe à fleurs, celle ci-dessus, et une autre pas encore photographiée. Aucune vraiment satisfaisante. Mais la couture suivante était une jupe, sur laquelle je n'ai pas grand chose à redire, si ce n'est que l'élastique ne reste pas à plat, malgré une couture de fixation sur les côtés (un conseil ??). Il s'agit d'une jupe cercle, faite pour des mesures standards en 5 ans. Le tissu est un Nani Iro de la collection automne-hiver, un coton-lin brossé que j'aime beaucoup. 

Cette jupe lui va bien. Elle se froisse vite, peut-être, mais... c'est le jeu.

Elle va bien aussi avec sa veste rose, aussi parce qu'il y a de discrètes touches de rose nacré dans ce tissu.

Elle va bien avec le pull Julia (patron Compagnie M), pas encore blogué mais dont vous avez un aperçu ici.

Je regrette un peu qu'elle la porte si souvent sous le nombril, ce qui fausse un peu la façon dont la jupe se met ; je suppose que c'est un truc de confort pour ma fille, alors après tout... :)

Les photos, c'était en moins de 5 minutes, quand il ne faisait pas trop froid encore.
Les poses, c'était selon l'envie de la demoiselle. 

image - 6 (1)

image - 4 (1)

image - 7

image - 3 (1)

image - 1 (1)

image - 2 (1)

image - 5 (1)

image - 8

image - 1 (2)

image - 2 (2)

Patron : patronné en taille 5 ans
         jupe cercle et ceinture élastiquée
         le bas de la jupe est fini par un biais rapporté. 

Matériel : coton-lin motif Komorebi de Nani Iro, acheté chez Modes4u
           biais du marché aux tissus de Mulhouse

 

La production automne-hiver de la Poulette continue, ici. Il y a déjà pas mal de T-shirts, un legging, une et bientôt 2 robes... Il faudrait que je m'attaque à un projet de short et de blouse que je repousse sans cesse, car comme ma fille, je suis plutôt robe et T-shirt :) Mais je sais que je vais commencer par faire encore un ou deux projets de jupes ! Peut-être devrais-je faire un projet "jecoudsmagarderobecapsule" pour l'hiver de la Poulette, histoire de coudre un vêtement de chaque plutôt que toujours les mêmes !!

Je vous souhaite un bon week-end polaire, ici le vent du début de la semaine n'a pas chassé complètement la neige, et il est encore possible de luger dessus, voire de patiner :)
A bientôt !

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 14 janvier 2017

Et de trois !

Je l'ai déjà dit et sûrement redit, la robe Sway de Papercut Patterns est un patron que j'aime bien et pour lequel j'ai plein d'idées de déclinaisons. Je vous laisse jeter un oeil à ma première version test (mais portable) ici, et à la seconde pour l'été,

La version que je vous présente aujourd'hui est celle que j'ai commencée en deuxième, en janvier ou février 2016... A vrai dire, quand j'ai cousu ma première version, c'était aussi dans l'idée de voir si je pouvais acheter ce ce tissu à sequins qui m'avait fait de l'oeil ; l'objectif avait donc été de finir le test avant le début des soldes d'hiver (de l'an dernier, donc). Le test ayant été validé, j'ai acheté mon coupon, assez vite coupé mes pièces, et puis... Et puis je voulais faire les choses bien, alors j'ai commencé à découdre les sequins des marges de couture, un par un... J'aurai certainement pu concentrer le travail sur quelques soirées, mais je crois que je me suis lassée ! Les séances se sont progressivement espacées, et alors qu'il me restait un demi côté à finir, je l'ai un peu laissée de côté.
Mes sequins et leur doublure sont donc restés plusieurs mois au chaud dans un sac, jusqu'à ce que je finisse mon manteau d'hiver et que le brillant redevienne la priorité ;) Disons qu'une robe à sequins, soit je la terminais pour les fêtes, soit elle attendait l'hiver prochain ! Il ne restait finalement plus beaucoup de travail pour "dénuder" mes marges de couture, et pour la suite, elle est relativement rapide à coudre. 

image 362

image 363

image 364

image 365

image 366

image 367

image 368

image 369

Patron : robe Sway de Papercut Patterns
Taille : XS-S-S
Matériel : tissus à sequins, Bleu des Vosges ; doublure noire

- Les sequins sont de couleur bronze ; c'est sûrement illogique pour un tel tissu, mais moi je trouve cela plus discret que des sequins dorés :)

- J'ai légèrement rallongé la robe, cela fait longtemps, mais ce devait être 1 ou 2 cm. Plutôt 1 cm peut-être, car je cherchais à ne pas être trop court, mais court quand même.

- Je n'y avais pas pensé avant, mais en fait, pour un petit garçon sans pantalon, les sequins, ça pique ! Il a vite compris, et m'a beaucoup moins harcelée pour que je le porte la deuxième fois que j'ai mis la robe !

- J'aurai pu mieux travailler quand j'ai décousu mes sequins : certains sequins sont passés sous le pied de biche, et si pour les coudre cela va, un demi-sequin qui dépasse de la robe, en fait, ça gratte... Donc certaines zones de la robe étaient irritantes, il faudra que je coupe ou découse encore quelques indésirables. 

- Ce point là va d'ailleurs un peu simplifier la dernière étape chronophage de cette robe, qui est de recoudre les sequins sur les zones trop dénudées. Je pense que je vais laisser le bord de l'encolure et des emmanchures libre de sequins, pour des raisons de confort. Par contre sur les cotés, je remplirai certainement un peu les creux, enfin... d'ici Noël prochain !

- En parlant des côtés, j'ai mis les poches prévues par le patron.

- La robe est donc doublée entièrement, mais pour la couture c'est la même chose qu'une parementure.

- L'ourlet de la doublure est juste surjeté, et celui du tissu extérieur est cousu à la main. J'ai fait ce dernier pendant un trajet en voiture le matin du réveillon de Noël, alors la couture est invisible, mais un peu grossière. Je voulais le photographier, mais j'ai oublié :) Je rajouterai une image si l'occasion se présente.

Bref, je ne suis pas encore lassée de ce patron : la forme et le principe sont certes simples, mais c'est pour moi un peu carte blanche pour le tissu. Et puis la silhouette qu'elle fait me convient bien, dans la mesure où c'est court, je trouve le principe de la robe-tente joli et dansant. Il y en a donc toujours encore une ou deux au programme, toujours courtes et non ceinturées (une noire plus travaillée que ma première version test, et une dans un tissu spécial).
Par contre, cette-fois encore, je m'interroge sur l'encolure ronde ; pour le coup, je ne vous l'ai même pas photographiée mise à l'avant car je ne porterai pas la robe ainsi (le devant et le dos sont complètement interchangeables, il n'y a pas de pince). Mais en fait même au dos cela me convient moyennement. J'ai prévu de tester si la robe tient sur les épaules quand on fait un décoletté en V devant et au dos ; je l'avais déjà dit pour la version numéro 2, mais je ne l'ai toujours pas fait. Je regrette d'ailleurs, parce que si j'avais validé cette option, j'aurai aimé le faire sur ma robe à sequins.

C'était donc ma tenue de fête, pour la moitié des festivités de Noël/Nouvel An (sachant qu'on en a fait un certain nombre, de festivités !). Je vous souhaite un bon week-end, pour ma part je devrai me reposer un peu, disons que ce début janvier était éprouvant ! Mais me connaissant, le week-end sera rempli !

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,