24

dimanche 4 décembre 2016

In the woods

Lorsque j'étais étudiante, et que je rentrais chez mes parents le week-end, j'aimais partir me promener en montagne, toute seule. Je suppose que la forêt, la montagne me manquaient... Je partais pour une, deux ou trois heures avec l'embarras du choix pour la ballade puisque nous habitions un village entouré de montagnes (petit aperçu ici), et souvent accompagnée de mon appareil photo.

Un de mes petits plaisirs, était de chercher une clairière ou un endroit dégagé pour m'allonger dans l'herbe.
S'il y avait de la neige, je m'allongeais dans la neige, quand on est bien emmitouflé, c'est très agréable :)
Je restais là un moment, jusqu'à ce que mon programme ou l'heure me dicte de redescendre. J'aimais écouter le silence ou les bruits de la forêt, j'aimais respirer les odeurs, chaque saison ayant les siennes.

Avec le nombre croissant d'enfants, j'ai moins eu ou pris le temps pour ces ballades solitaires.
Mais du coup, en reprenant une activité physique en septembre, pour moitié composée de marche en forêt, j'ai retrouvé un plaisir mis de côté depuis un moment. Je ne dis pas non plus que je n'allais plus du tout me promener ! Mais une activité solitaire et régulière apporte autre chose. Et cette fois, c'est avec un smartphone que je pars en forêt, et j'ai découvert l'intérêt d'utiliser un téléphone pour faire des photographies. Le grand-angle qu'il apporte permet un résultat qui me convient bien, et je m'en donne à coeur joie :)

C'est d'ailleurs assez flagrant sur mon compte instagram ! Et encore je me retiens un peu... Je me demande même si ça n'aurait pas du sens de créer un compte dédié, où je me lâcherai sur les photos de forêt. Mais je ne suis pas décidée, on verra !

image 311

image 316

image 312

image 321

image 308

image 314

image 320

image 319

A bientôt !

  

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


vendredi 2 décembre 2016

Thea n+1

J'ai pris un peu de retard dans mes projets de couture automne-hiver pour la Poulette (cela dit cela ne m'est jamais arrivé d'être à temps ou en avance, alors bon :) ). L'objectif maintenant étant de courir après la météo, histoire de compléter la garde-robe avec ce qui devient nécessaire (parce que les t-shirts trop courts ça va un instant, mais belle-maman va bientôt me regarder de travers ;) ), et de garder le reste pour la fin, peut-être que ce sera printemps-compatible... Mais évidemment, si j'avais commencé tout de suite par mes projets plutôt que de coudre des robes parce que soit-disant-je-n'en-avais-pas-prévu-assez-cet-hiver, j'en serai un peu plus loin :)

Tout ça pour parler d'une robe qui elle était dans mes projets d'été, mais qui avait finalement été jugée automne-compatible...

Et tout ça aussi pour une robe qui ne me satisfait pas totalement, tout comme les deux autres robes cousues ensuite... Il y a des séries comme ça, où la réalisation ne rejoint pas l'idée, ou bien où l'on se rend compte que l'idée est erronnée. Entre-temps, j'ai abouti deux petites coutures supplémentaires pour elle, et le résultat est quand même plus positif !

Pour cette robe, j'ai utilisé le jersey à roses rouges, que vous avez vu sur une robe adulte ici. En fait c'est pour ma fille que je l'avais acheté initialement, parce que je l'imaginais bien pour une robe Thea, modèle de la marque Blaverry (en préparant l'article, j'ai vu que la créatrice arrêtait sa marque...) et que j'ai déjà cousu ici. Je trouvais que ça donnerait du caractère à la robe et correspondrait bien à ma Poulette dégourdie. 

Au final, une fois la robe portée, j'ai trouvé l'imprimé beaucoup trop fort, pour une petite fille, pour ce modèle. Elle est régulièrement portée, mais c'est en contraste avec de l'uni que je la préfère.

Pourtant, le jour des photos, l'ensemble robe/Poulette se rapprochait un peu plus de l'idée que j'en avais au départ, du coup je n'ai pas pris la peine de faire de photo avec un gilet noir... Et si vous lisez l'article le jour de sa parution, vous trouverez une petite vidéo avec robe qui tourne sur mon compte Instagram ici, dans ma première Story (ouh, je fais ma connectée, là ! Mais en vrai je ne suis pas trop sûre d'y arriver, à faire cela, je ne l'ai encore jamais fait... :) )

image 301

image 304

image 303

image 302

image 307

image 306

Patron : Thea de Blaverry (a priori bientôt plus disponible)
Taille : 4 ans, il me semble
Matériel : jersey de viscose des Tissus du Chien Vert

 

- Côté technique, pas grand chose à dire, si ce n'est ques mes ourlets sont ratés à cause de cette fichue recouvreuuuuse !!! Bref, elle a un problème ma machine, ou moi, ou bien c'est notre relation qui est disfonctionnelle... En tout cas plein de points ont sauté, et bien sûr après quelques lavages, des fils s'en vont...

- L'autre point à signaler, c'est que je recommande quand même un jersey de coton, ou en tout cas un jersey assez stable. Je trouve celui que j'ai utilisé trop fin et extensible, la robe rendrait mieux dans un tricot qui se tient bien.

J'en ai donc fini avec cette robe qui n'est pas ma plus grande fierté, mais je n'en ai pas fini avec ce patron, que j'aime toujours. Et comme je viens de tomber sur cette très jolie version, en voilà une de plus que j'ai envie de coudre. Mais a priori, ce sera pour l'hiver 2017-2018, à condition que je ne pense plus à cette robe matelassée d'ici les soldes de janvier, hum...

A demain !

 

 

Posté par vingt4 à 22:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 27 novembre 2016

Kimono

Le vêtement d'aujourd'hui revient de loin, ou pour employer une expression plus juste, il date d'il y a longtemps... Je l'avais cousu quand j'étais enceinte de n°3, donc il y a deux ans et quelques mois. J'ai un peu traîné à le présenter, d'abord parce que je n'avais pas fait de photos post-grossesse (et que je voulais en faire), et ensuite parce que je voulais en parler un même temps qu'un gilet cousu à la même période. Ledit gilet ayant besoin d'une retouche à l'issue incertaine, il n'est toujours pas présentable. Et comme je viens d'échouer encore sur un gilet (je les montrerai un jour, peut-être, mais cela fait donc deux fois que j'échoue à faire un gilet seyant avec un joli tricot ajouré, ce qui est un peu rageant :) cela me fait un duo de gilets ratés, et il vaut donc mieux parler maintenant de celui qui est présentable ou se taire à jamais...
Et puis aussi, ce vêtement d'aujourd'hui, tant qu'à en parler je trouvais cohérent d'y joindre la photo avec ventre rond, dont je n'ai pas totalement décidé si je l'assume, mais maintenant, c'est fait !

Il s'agit d'un haut kimono d'un magazine Burda Style. J'avais vu pendant la grossesse beaucoup de jolies photos de femme enceinte portant un kimono, ce qui m'avait motivée à coudre le mien. J'ai utilisé une sorte de jersey dévoré et pas du tout extensible, acheté à Sacrés Coupons à Paris, un jour quand j'avais moins d'enfants (genre un ou deux, ou peut-être un et demi).

Voici donc avant :

image 275 

Et après :

 

image 276

image 277

image 278

Patron : kimono 121 du Burda Style de juin 2011
Taille : 38/40
Matériel : jersey dévoré et non extensible, acheté à Sacrés Coupons à Paris

- Le vêtement n'étant pas ajusté, il est proposé en 3 tailles uniquement.

- Les instructions demandent de thermocoller le parement et la ceinture. Je ne l'avais pas fait, et j'avais une raison pour cela ; raison que j'ai oubliée, mais de toute façon, je vous conseille de suivre les instructions, parce qu'au final ma ceinture manque de tenue. Peut-être que je pensais que les surpiqûres suffiraient à rigidifier, ou que je craignais que ça ne soit trop raide. Mais la ceinture se mettrait mieux (moins en chiffon, en fait), si elle était renforcée. A mon avis ce serait plus joli.

- A refaire, je le rallongerai un peu, car à l'usage, les pans remontent sur les côtés. Pour info, je mesure 1,70m.

- Pour le fermer quand j'étais enceinte, j'avais cousu un bouton et une bride au niveau de la poitrine.

- Je ne l'ai pas encore porté tant que ça, pour deux raisons : d'une part je porte peu de pantalons, car je ne veux pas m'en acheter et que je n'en couds pas dans l'attente hypothétique de modifier mon tour de taille (c'est la mauvaise raison) ; d'autre part il s'ouvre un peu au fil du temps, il est donc préférable de le porter avec un débardeur en-dessous (et ça aussi, je dois m'en coudre...).

- Rien d'autre à signaler il me semble, malgré mes réserves, j'aime globalement ce haut, c'est un kimono et j'aime les kimonos ! Mais si je dois le refaire, je testerai dans un coton plus raide, un peu comme dans le magazine. Ou bien un crêpe, en fait. Je trouve en regardant les photos qu'il y a un effet "mou" que je modifierai bien, même si je pense qu'une ceinture qui reste large et plate structurerai mieux l'ensemble. Bref, comme c'est un projet non planifié, il arrivera quand il arrivera :)

Voilà ! Petit article aujourd'hui, cela m'arrive quand même parfois :) Je vous souhaite une belle semaine, et à bientôt !

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 26 novembre 2016

L'année de la veste n°4

Et voici au bout du compte la dernière veste de l'année (n°1 ici, n°2 ici et n°3 ). Je comptais en faire 5, mais je doute de mon dernier projet, alors je préfère le différer. Cela dit, si tout va bien il y aura un manteau :) Je prévois d'ailleurs une couture assez physique de ce dernier étant donné l'épaisseur de mon lainage...

La veste, donc, que je vous présente aujourd'hui a été cousue pour mon fils, le grand. Dans le magazine Ottobre 1/2015 se trouvait une belle veste en simili pour les garçons. Monsieur et moi (monsieur en premier, peut-être), avons trouvé que ce serai un chouette projet pour l'aîné. C'était encore à l'époque de la sortie du magazine, du coup j'en ai profité pour acheter directement le tissu adapté dans la boutique Etsy d'Ottobre. L'intérêt pour moi était d'avoir la bonne matière, la bonne épaisseur, etc, d'autant plus que le faux-cuir devait être stretch. Par contre, je n'étais pas décidée à me lancer tout de suite, parce que la taille la plus petite était encore trop grande pour mon fils. Et puis ensuite parce que c'était l'été. Puis parce que je n'ai pas pris le temps. Puis parce que c'était l'été... Et puis voilà.

 

image 279

image 294

image 296

image 292

image 286

image 285

image 287

image 288

image 293

image 295

 

Question style, le t-shirt qui dépasse de beaucoup du blouson n'est pas le meilleur choix, mais associé avec un sweat en molleton à capuche j'aime assez, surtout le bleu un peu plus bas.

image 297

image 289

image 290

image 298

image 291

image 300

image 299

Patron : Blouson 40 Ottobre 1/2015
Taille : 134
Matériel : simili de la boutique Etsy d'Ottobre
           doublure en coton de chez Cousette
           tissu de doublure noir pour les manches, de mon stock

- Je lui ai choisi une jolie doublure, bleue, en espérant bien qu'elle lui plaise.

- La taille 134 est la plus petite proposée, et lui correspondait (d'autant qu'il fait juste 1,30m). Elle fera encore le printemps, mais peut-être pas l'automne prochain. Mais même pour augementer le temps d'utilisation, je ne me voyais pas prendre la taille au-dessus, le saut de stature me paraissait trop grand (140cm).

- Les différents points techniques se font bien ; il y a beaucoup de surpiqûres, des poches dans la couture d'une découpe, des empiècements, un col droit. J'ai surpiqué quelques endroits en plus pour bien aplatir les coutures (bas des manches).

- Il y a un petit défaut au niveau d'une poche, la doublure ressort un peu sur une couture. Mais cela reste discret, et je n'ai pas décousu quand je l'ai remarqué parce que... je ne sais plus :) J'ai aussi inversé la partie cuir et la partie coton de la poche, par rapport aux instructions, par inattention je crois, mais ça ne me gêne pas qu'on aperçoive l'imprimé. 

- La veste est construite autrement que les autres que j'ai cousues cette année : le bas des manches est assemblé avant que les côtés soient fermés (principal et doublure). Avec mon super sens de l'orientation, j'ai d'ailleurs réussi à vriller une manche, tout en pensant que c'était bon :) Cela s'est heureusement facilement corrigé. La gestion de la doublure se fait ensuite à travers les milieux devant, la veste étant fermée par surpiqûre sur le zip devant. J'ai bien aimé cette construction.

- Dans le magazine, la veste est prévue avec un appliqué, et des passepoils constrastant en simili. J'étais partie pour le faire, mais au moment de commander mon simili, vraiment au dernier instant, j'ai préféré la faire simple et moins biker.

- Cette veste aussi a eu droit à son moment d'émotion : le zip se fixe à la fin, c'est un zip en métal, que j'ai commandé, qui coûte un bras (enfin, par rapport au fait que c'est une fermeture éclair !). J'ai donc mesuré, re-mesuré, tracé un repère, et confié la bête à monsieur pour qu'il se débarasse des dents en trop (d'ailleurs, on n'a pas réussi à déplacer le "bloqueur" du haut, j'ai fait un arrêt avec une grosse couture). Puis j'ai voulu la coudre, et il manquait plusieurs centimètres !!!! Horreur, désespoir, j'avais mal mesuré... J'étais en rage (bon, intérieure, la rage, hein !!), j'en ai presque pleuré (ou bien j'ai vraiment pleuré ?? il faudrait demander à mon mari !). Je me suis même presque disputée avec monsieur car il ne comprenait pas implicitement que j'attendais son aide pour savoir quoi faire et que j'étais au bord du désespoir :) (et bien trop fatiguée et fâchée pour choisir une bonne solution)...(Suis-je la seule dont le compagnon ne comprend jamais les demandes que je ne formule pas ?!)) Nous n'avons heureusement pas divorcé et le lendemain je me suis résolue à suivre sa proposition de positionner le bas de la fermeture un peu plus haut et de cacher le vide par une languette, fermée par un bouton. Cette petite partie est donc une variation personnelle :) J'ai hésité à racheter un zip, mais quand même, c'était du gâchis...
Et donc, pourquoi cette erreur ?? Juste de l'inattention... J'avais arrêté ma mesure à la première couture rencontrée, qui était la bande d'ourlet du devant alors que je croyais arriver à la bande d'ourlet côté doublure... C'est pourquoi la partie manquante a la même taille que le parement du bas de la veste...
Vous allez penser que je suis un peu hystérique (et toi lectrice ou lecteur qui passe par là et qui me connaîtrait particulièrement bien, si tu viens de penser "ouiii" surtout, ne dis rien, et laisse-moi mes illusions !), mais sur des projets comme une veste, l'investissement est assez important, et quand on arrive à un accroc de ce genre en fin de projet, en fin de soirée, on est (heu, je suis !) un peu borderline !

Bref, c'était mon projet du mois d'octobre ; mis à part une robe de déguisement pour la miss à la fin du mois, je n'ai réussi à rien faire d'autre. Il faut dire que ce genre de projet est chronophage ! Et puis que lorsqu'on en coud une petite partie à chaque fois, on pert un peu de temps à se remettre dedans. Pour des gros projets comme cela, j'aimerai bien pour prendre deux ou trois journées complètes, et avoir une meilleure concentration ! 
Cela dit, j'ai fini par en voir le bout ! Et si sur le coup j'ai eu l'impression de n'avoir rien fait de mon mois d'octobre, avec le recul, je suis tout de même satisfaite...

Mon tout grand est je crois content. Quand il fait assez chaud pour que je lui dise qu'il peut la mettre, il se réjouit :) Et puis moi, subjectivement bien sûr, je le trouve tout beau dans sa veste ! Un vrai p'tit gars !
C'est finalement assez notable que lorsque je couds pour lui, j'aime bien tendre vers l'habillé :) Bon, je dis ça, mais les prochains projets pour lui sont des t-shirts !

Je finis juste avec une petite chose cousue pour mon fils dans la foulée de son blouson, et qu'il aurait bien aimé avoir dès la rentrée : une double trousse pour y ranger ses feutres et ses crayons. Il m'avait fait des plans, j'avais beaucoup traîné à m'y pencher, et puis quand Little Clary à proposé son tuto ici, je me suis dit que c'était le moment de s'y atteler. J'ai utilisé une chute de denim, sur l'envers par choix du fiston (et parce que je lui ai proposé les deux versions), une chute de la doublure de la veste, un bout de Liberty Cars et des pressions Kam. Je sais que je n'en ferai pas un article, et elle a plus de sens avec le blouson, d'autant qu'à la confection, c'était l'une puis l'autre dans l'idée de coudre pour lui.

image 281

image 280  image 282

image 283  image 284


Je m'arrête là, et vous dis à demain, avec une petite couture plus simple et rapide...

  

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 16 novembre 2016

Prilla, Ralph Pink patterns

La semaine dernière, je vous disais m'être cousue plusieurs robes en jersey cet été. Je vous en avais montré deux, voici aujourd'hui les autres. Je vais vous en montrer 4, mais en fait, les deux premières ont été cousues cet été, et les deux autres en septembre. Par ailleurs, la toute première est la toile portable et les 4 utilisent le même patron. Il s'agit de la robe Prilla de Ralph Pink

J'en profite pour m'étendre un peu au sujet de cette marque : je la connais depuis un moment, notamment par rapport à son choix de patrons de corset. Ils proposent depuis "longtemps" des patrons de vêtements, mais jusqu'à présent ceux-ci étaient illustrés uniquement par des dessins. Je n'avais jamais réussi à me projeter dans les modèles, ni à adhérer au style. Il y a quelques mois (ou un an, j'avoue que j'ai une notion du temps un peu bancale !), la marque a amélioré son site et la présentation des patrons, avec entre autres des photos sur mannequin (humain) de chaque modèle. J'ai été conquise par l'ensemble ! Bon, disons qu'au-delà du plaisir finalement récurrent de découvrir un ensemble de nouveautés, il y a de vraies qualités que je m'en vais vous conter (en totale subjectivité ;) ).

- Leurs photos ont un rendu très professionnel, ainsi que les vêtements cousus et les matières employées. Elles sont vraiment très alléchantes (et pas seulement dans la catégorie corset !) et j'avais pris plaisir à regarder en détail chaque modèle (même ceux qui allaient forcément me laisser de marbre).

- Les matières utilisées sont belles, et a priori difficiles à travailler. Cela vend sûrement un peu de rêve, alors que ce n'est pas à (ma) portée immédiate, mais cela a un côté stimulant, entre le "avec ce patron je pourrais potentiellement me coudre cela" et le "pourquoi pas tenter une telle matière après tout ?"

- Les fiches techniques sont vraiment très bien : elles sont composées de plusieurs parties, la première parle du style, de l'esprit du modèle. La deuxième fait la liste écrite des caractéristiques du vêtement, ce que je trouve très appréciable et pas toujours présent sur les patrons. Le matériel nécessaire est décrit, et la dernière partie des fiches techniques donne quelques conseils de couture selon son niveau, afin de choisir au mieux le tissu.

- Avec du recul, les patrons qui m'intéressent vraiment sont : les robes Siara, Tilli et peut-être Moda, le pantalon Madeleine, la combishort Florence et le Divina drapé. Les robes Ariani, Audrey ainsi que la combinaison Lux sont intéressante,  mais pas pour moi telles quelles.

- Leur choix de corsets est vraiment large, avec une gamme "moderne" et une gamme "historique", la première étant si je me souviens bien sensée être plus facile à coudre (il n'y a pas de busc à l'avant).

Bref, je suis plutôt fan, même si attention, à part la robe Prilla, je n'ai testé aucun autre patron, et je ne sais donc pas ce qu'il en est des instructions pour un vêtement complexe, ou du patronnage.

Concernant Prilla, les instruction étaient claires et satisfaisantes. Par contre j'ai eu quelques soucis pour imprimer les feuilles du patron pdf (les patrons sont proposés en pdf uniquement). Les repères d'assemblages étaient hors de ma limite d'impression, et du coup non visibles sur mes feuilles ; pour être sûre j'ai testé sur mes deux imprimantes (laser et jet d'encre), et je l'ai refait en préparant cet article, mais rien n'y fait, je suis obligée de faire une petite approximation en assemblant les feuilles. Pour un patron comme Prilla, ce n'était pas un souci majeur (jersey, jupe cercle), mais dans un vêtement plus compliqué cela pourrait faire des fautes de précision. Mes deux options pour un prochain patron sont de tester sur une imprimante autre que les miennes, et de poser la question directement par le formulaire de contact. Parce que ce serait dommage de ne pas pouvoir utiliser ces patrons !

Voilà donc mes impressions générales, et je vais maintenant me concentrer sur Prilla :)

Voici les deux premières que j'ai cousues ; la toute première est ma toile portable, j'ai utilisé un jersey vendu au coupon au marché au tissu du printemps. J'achète de temps à autre des coupons dans cette section pour les garder pour des tests, par rapport au prix bas, et parfois à la qualité... Celui-ci m'a tout de suite plu, forcément, il est fleuri. Et les éléments de contraste bleu, rouge et violet sont en général des choses qui me plaisent bien. cela dit, un imprimé comme cela peut être un peu chargé, alors je suis partie sur du sans manche, qui permet à la peau de faire contraste. 

image 246

image 247

image 248

image 249

image 250

 image 251

Patron : Prilla de Ralph Pink
Taille : 38 au buste, vers un équivalent 41 à la taille, longueur de la jupe 42
Matière : jersey de composition inconnue, marché au tissus de Strasbourg. 

- Ce modèle se coud bien, il n'y a pas à dire. C'est rapide et il n'y a que 3 pièces à manipuler. Mis à part les fronces tout se fait à la surjeteuse. 

- J'aime beaucoup le patron du haut : il est en fait en une seule pièce et la couture est au dos.

- Les marges de couture sont de 5mm, prévues pour une couture à la surjeteuse. Je pense que j'en prends plus de 5 quand j'utilise la mienne, et je me demande si je ne devrais pas monter d'une taille à cause de cela, je trouve qu'au bas des emmanchures je gagnerai à être plus couverte (légèrement !).

- Pour ce modèle, il fallait aussi vérifier que la couture de la taille tombait au bon endroit. J'avais mesuré sur la patron et sur moi pour me faire une idée, mais ça demandait à être vérifié. Sur cette version, j'étais satisfaite, la ligne de taille se détend un peu plus bas que ma taille, mais ça va.

- Ma plus grosse crainte en cousant ce modèle était la longueur : sur la photo, la dame a des jambes immenses, et porte la robe très courte avec un legging et des talons. Ce n'est a priori pas du tout mon truc, mais je trouvais le modèle vraiment joli et me sentais même prête à tester le legging si c'était mon destin... 

- Au final, ma première version était plutôt pas mal. Un peu courte, mais vraiment portable, en tout cas en été. J'ai tout de même choisi de rallonger la version suivante d'1 ou 2 centimètres.

Sur ce modèle, j'ai tout de suite apprécié :

  - la forme des encolures devant et dos ; 
  - les épaules assez dégagées ;
  - les bretelles fines ;
  - le fait que le haut soit doublé : c'est propre et cela donne de la tenue ;
  - la jupe cercle plus grande qu'un cercle simple : en fait la taille est plus grande que le tour de taille, et légèrement froncée, ce qui lui donne une belle ampleur et un effet jupe froncée, sans rajouter de volume aux hanches. Si vous êtes sages, un peu plus bas, je fais bouger la jupe pour vous donner une idée :) En bougeant, cette ampleur est assez agréable, on la sent en se déplaçant, je suppose que ça doit être joli. C'est exacerbé quand on tourne, la jupe monte à l'horizontale, et le plus est qu'elle continue de tourner lorsqu'on s'arrête. Cela est formidable pour bébé "toune, maman, toune !!", par contre, infaisable en société ;)

Mais sur ce modèle, je me suis aussi posée quelques questions techniques ; rien de problématique, car au final une fois les robes portées, je ne remarque pas ce qui posait problème, et les autres non plus à mon avis.
Mais ce sont quelques points que j'aurai aimé améliorer :

  - les bretelles sont cousues par l'intérieur, d'une manière où les 4 épaisseurs sont prises en même temps, ce qui fait une certaine épaisseur. J'ai eu du mal du coup à obtenir des bretelles sans à-coup sur la couture.
  - la couture du dos est cousue en dernier, et l'épaisseur à l'endroit où elle croise la couture de l'encolure dos est un peu gênante ; j'ai testé deux techniques, l'une moins disgracieuse que l'autre.
  - la partie doubleur rebique un peu, je ne me voyais pas sous-piquer dans le jersey. Il est donc mieux que la doublure soit dans le même tissu.
  - la jupe est froncée, mais juste un peu ; je trouve toujours plus difficile de maintenir les fronces en place quand elles sont peu fréquentes. Sur la première version, j'avais fait deux fils de fronce, mais le résultat était moyen. Sur les versions suivantes j'en ai utilisé un seul, que j'ai laissé dans le surjet. C'est plus régulier, mais je n'arrive pas à enlever le fil ; il se casse au fur et à mesure des utilisations. Je me dis du coup qu'un fil hydrosoluble pour froncer serait pas mal, à tester.

Pour ces petits points techniques, j'ai demandé conseil à la couturière chez qui je vais parfois prendre des cours. Elle m'a conseillé un autre montage, qui doit être le montage classique des robes sans manches, et qui devrait éviter mes problèmes d'épaisseur. Mais encore une fois, mes 4 robes ont quasiment les mêmes défauts, et à l'usage, pour quiconque se tient à une distance normale, c'est assez discret :)

Bon, voici la deuxième, celle que j'avais en tête avec ce patron : c'est un jersey de viscose à l'imprimé assez fort que j'ai choisi, bon, des fleurs, hein... J'y pensais au départ pour un débardeur, mais finalement, j'ai eu envie de la version robe. Dans mon idéal, j'y allais à fond avec des chaussures rouges et un rouge à lèvres bien rouge :)

image 252

image 253

image 258

Pour vous montrer qu'il est vraiment grand, le cercle !

image 254

image 255

Patron : Prilla de Ralph Pink
Taille : 38 au buste, vers un équivalent 41 à la taille, longueur de la jupe 42
Matière : jersey de viscose, Tissus du Chien Vert
Modifications : rallongée d'environ 1 cm.

- Bon, pas de raccord au dos, le haut est d'une seule pièce ! 

- Mes fronces sont plus régulières que sur la première version, et les surépaisseurs moins problématiques (bien qu'invisibles sur les photos).

Globalement, ce sont les même carctéristiques que la première, mais !!! Elle s'avère un peu plus courte quand même, bien que ce ne soit pas totalement flagrant sur les photos. Je le sens à l'usage quand je la porte, et aussi parce que la couture de la taille est bien plus haute que pour la première version. Et quand on fait un test pour valider une taille, c'est le genre de chose assez énervant !!!! Et donc ??? Le problème ??? Eh bien, élasticité différente, bien sûr !! J'aurai dû vérifier... Le premier jersey est très extensible dans les deux sens, celui avec les roses l'est moins sur le droit-fil... A la fin je vous ferai un petit indicatif des extensibilités de mes tissus, si un jour vous vous lancez dans ce modèle, vous pouvez imaginer les différents rendus.
En attendant, moi, je suis un peu fâchée, avec cette robe si courte ! En plus de la longueur, la proportion du haut, qui arrive presque au-dessus de ma taille, n'est pas tout à fait satisfaisante (pas flagrant sur les photos, un peu plus quand je suis en mouvement). Et à l'usage, la longueur c'est un peu embêtant. Quand je m'accroupis avec les enfants, ça passe, grâce à l'ampleur, mais dans les autres situations, je dois me concentrer :) Je réfléchis même à découdre, à refaire une partie buste plus longue, bref, on verra l'été prochain...
Cela dit, je pensais à une chose que je n'ai pas encore testée, c'est de la porter en version automne avec collant noir, bottes et gilet noir (le gilet noir passe-partout que je n'ai toujours pas cousu, enfin que j'ai cousu mais c'est un raté total...). A essayer...

Bon et sinon, il y a quelques petites choses en plus que j'aurai à redire (vous allez me dire : pourquoi chercher à redire tant que ça sur une robe basique comme ça ? Oui, mais c'est un peu comme la robe Sway, un basique qui me convient bien, qui sert de toile à des imprimés bien voyants, mais qui a de l'allure en uni, un basique qui se coud vite mais qui présente bien, qui se porte au quotidien mais peut être décliné pour des occasions. Bref, Prilla est un basique qui me parle, j'aimerai bien fignoler la chose !)
Où en suis-je...
Des choses à redire, que j'ai remarqué sur les photos, mais qui m'avaient jusque là échappées :

- le soutien-gorge dépasse parfois au dos ; c'est dommage, il faut peut-être des bretelles croisées, ou un soutien-gorge sans bretelles, ou un clip qui rapproche les bretelles au milieu du dos.

- le bas de la robe est inégal, sur la première version (et la suivante aussi). Je ne sais pas si la robe était mal mise, si c'est lié à la qualité du tissu, mais ma supposition est que la jupe s'est détendue dans le biais sur mes robes avec un tissu très extensible. Il faut donc que je vérifie sur le mannequin, et que je recoupe éventuellement, mais recouper sur la première, hum, ça va être court !!

- Et enfin, même remarque que sur ma robe de la semaine dernière, le bas de la jupe est à cru, et cela risque de mal vieillir. Je le remarque déjà sur la première robe, dont le tissu est de moins bonne qualité : le bord à cru est moins net après quelques lavages... La couturière m'a conseillé de thermocoller le bord, pour éviter cela, mais m'a dit que les autres solutions enlèveraient de la fluidité. En effet, les tests d'ourlets roulottés que j'ai fait ne sont pas très satisfaisant, c'est trop raide. Je n'ai pas encore décidé de me lancer dans le thermocollage, on verra... (et Sylvie, si tu me lis, je ferai peut-être des tests avec ta manière...)

 

Je suis manifestement d'humeur bavarde avec cette robe, alors, parlons 30 secondes chaussures ! J'ai mis la première robe dans ma valise cet été, et je l'ai portée avec mes sandales. Je les aime bien, c'est une sorte de croisement entre des tongs et des babouches, avec une jolie couleur et des brillants. Bon, les quelques photos que j'ai de l'ensemble me font penser que l'association est un échec total, soit que les chaussures aient en fait une drôle d'allure, soit que les deux ne font pas la paire, et en tout cas que cette robe appelle des talons. Je les ai par la suite toutes portées avec mes chaussures noires vues ci-dessus, qui ont de petits talons confortables. Je crois que le talon convient bien à la longueur courte de la robe, et sûrement au style aussi? J'avais bien envie de porter mes deux robes aussi avec mes escarpins rouges, sur les deux photos ci-dessous. Ce n'est pas trop mal, mais les chaussures sont plus habillées que les robes, assez typées été, alors cela fait un petit contraste. Mais on voit plutôt bien que les talons hauts, c'est adapté :)
Fin du paragraphe chaussures ! Enfin presque...

image 256

image 257

 

Bon, après avoir cousu deux versions flashy, je me suis dit que cette robe avait aussi un potentiel habillé, et que je tenterai bien une version aux genoux. Une robe noire me paraissant maintenant toujours une bonne façon de tester quelque chose, j'ai pris un jersey de viscose noir pour tenter une version élégante et plus longue. La difficulté étant de trouver un tissu dont la laize est assez grande. Parce que pour éviter de faire la jupe en plusieurs fois, si on veut rallonger, il faut de la place. Celui-ci a une laize de 150 cm, ce qui m'a permis de rallonger de 10 ou 12 cm. J'ai aussi vérifié l'élasticité, et comme elle était importante dans les deux sens, je n'ai pas modifié le patron ou changé de taille. 

image 259

image 260

image 259

image 260

image 261

image 262

image 263

image 264

Patron : Prilla de Ralph Pink
Taille : 38 au buste, vers un équivalent 41 à la taille, longueur de la jupe 42
Matière : jersey de viscose, Rijs textiles
Modifications : rallongée d'environ 10 cm.

Je l'aime vraiment bien. Elle est simple, mais peut être accessoirisée pour sortir. Elle est noire, passe-partout, la longueur au genou est confortable aussi, il faut le dire :)

Sur les photos, la ligne d'ourlet est irrégulière aussi, il faudra que je vérifie, comme je l'ai dit. La jupe parait aussi un peu froissée, ce qui n'est pas le cas sur la version suivante, ce doit être lié à la tenue du jersey.

Et enfin, la ligne de taille descend un peu plus bas que ma taille, à cause de l'extensibilité du tissu et du poids de la jupe. Je préferai que ce ne soit pas le cas, mais avec le noir, ça passe.

 

Et puis fin septembre, pour une occasion, je voulais une robe unie mais pas noire, alors hop, une numéro 4 a vu le jour. C'est aussi un jersey viscose, mais plus ferme, plus épais, doux et chiné, de chez Cousette. J'ai gardé le même patron que pour la noire, même s'il était un peu moins extensible.

image 265

image 266

image 267

image 268

image 269

Et puisque vous avez été sages (en tout cas patientes avec mon blabla :) ), voici deux petites photos qui vous donnent une idée du mouvement des robes. Je n'ai pas tourné comme les petites filles, mais juste donné un mouvement, les robes ne se font pas prier pour suivre ;)

image 272  image 274

 

Patron : Prilla de Ralph Pink
Taille : 38 au buste, vers un équivalent 41 à la taille, longueur de la jupe 42
Matière : jersey de viscose (intitulé jersey GONO figue chiné), Cousette
Modifications : rallongée d'environ 10 cm.

L'ayant cousue au début de l'automne, je l'ai aussi destinée à être portée avec collants, bottes et gilet. Tant qu'il a fait beau, je l'ai portée avec collant, gilet et les chaussures des photos, mais depuis qu'il fait froid, je ne l'ai pas mise avec des bottes. Elle a cependant un potentiel inter-saison intéressant, que je pense exploiter, d'autant plus que la matière est chaleureuse et douce.

Elle semble moins déformée sur le bas que la noire, à voir sur la durée puisqu'elle est moins utilisée pour l'instant, mais la matière est tout de même plus stable. J'ai bien sûr eu les mêmes questions de surépaisseur, j'imagine aussi les mêmes dépassement de soutien-gorge, mais tout de même la qualité de la matière fait qu'elle est agréable et simple à porter.

Et puis l'avantage de l'uni, pour moi qui aime tellement les imprimés, c'est de pouvoir porter plus facilement les sacs à motif, parce que le total look bariolé, cela pique un peu les yeux ! D'où la photo avec sac à main... :)

Comme dernier point technique, je vous donne une idée des pourcentages (approximatifs) d'élasticité des différents jersey, dans le sens "horizontal" et "vertical". Ils peuvent tous convenir, mais le bon choix de taille ne sera pas le même en fonction des pourcentages. 

Robe 1 :
   * horizontal : 40%
   * vertical : 40% ou un peu plus
Robe 2 :
   * horizontal : 40%
   * vertical : 20%
Robe 3 :
   * horizontal : 60%
   * vertical :60%
Robe 4 :
   * horizontal : 50%
   * vertical : 20%

image 270
Et pour que vous ne pensiez pas que je vous fait toujours la tête, je vous laisse sur 2 esquisses de sourire, je tente le coup de temps à autre mais je suis rarement satisfaite !

image 271

On se dirige ici petit à petit vers un article par semaine, peut-être pas pour la prochaine fois, mais je crois que c'est ma future tendance :) Le week-end, encore, samedi ou dimanche, selon les cas, et parfois avec deux quand même quand c'est plus rapide à préparer ! 
Tout cela pour vous dire, à la semaine prochaine !

Posté par vingt4 à 00:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


dimanche 13 novembre 2016

Les petits préférés

Pre-scriptum...
Allez, discuter de sujets innofensifs, ça ne peut pas faire de mal au moral, hein ?

Quand je vous avais présenté au mois de juin le magazine Burda Style de juillet, vous étiez au moins quelques unes à être intéressées. Alors comme j'aime bien parler patrons de couture, je récidive aujourd'hui avec non pas la présentation d'un magazine qui vient de sortir, mais la présentation de mes trois préférés dans ma collection Burda Style. J'espère que vous y trouverez votre compte. Alors si jamais je vous donne envie avec un modèle, mais que vous n'avez pas le magazine, je vous mets le lien sous chaque image vers le site burdastyle.com où vous pouvez acheter les patrons à l'unité (mais en anglais). Sur le site burdastyle.fr on peut aussi acheter des patrons en français (enfin, je suppose en français !), mais ils sont moins facile à trouver quand on en recherche un en particulier !

Pour info :

- sur burdastyle.com, quand vous chercher un modèle, vous devez chercher tous les modèles du mois en écrivant MM/AAAA, puis trouver celui que vous voulez dans la liste ;

- après recherche sur burdaststyle.fr, il faut écrire des chiffres : par exemple 1060316 pour le modèle 106 de mars 2016. Par contre, les modèles ne sont pas tous disponibles.

Après l'article de juin, en repensant à mes numéros préférés, 3 me sont venus à l'esprit. Je n'ai pas tout comparé pour être sûre que ce soit vraiment le top 3 ! Disons que ce sont les 3 qui m'ont assez marquée sur le moment ou pendant quelques temps pour m'être restés en mémoire :) 

Alors voici mes modèles préférés dans chacun de ces magazines... Attention, ça fait du monde...

Le plus ancien de ces numéros est celui de décembre 2011 : on y trouve notamment de jolies robes de fêtes.

image 205

image 206image 207

 

image 208

Modèle 102 Burda Style décembre 2011

 Dans les robes de fête, j'aime bien celle ci-dessus (en enlevant le noeud), qui peut avoir un joli rendu avec la bonne matière.

J'aime vraiment beaucoup les deux ci-dessous, et je les avais mélangées il y a 3 ans pour obtenir ceci.
Mais dans l'absolu, les deux valent la peine d'être refaites telles quelles, et la robe longue me travaille depuis un moment, forcément !

image 209   image 210

Modèle 120 Burda Style décembre 2011         Modèle 107 Burda Style décembre 2011

image 211

Modèle 119 Burda Style décembre 2011 

Cette blouse est une version courte de la robe longue. Je ne l'ai jamais cousue, mais j'ai déjà frôlé cette éventualité pour un ou deux coupons.

image 212

Modèle 104 Burda Style décembre 2011

 Ce manteau cintré me plaît bien, peut-être moins le col, mais il se prête bien à un joli lainage uni.

image 213   image 214

Modèle 109B (et A) Burda Style décembre 2011

Les emmanchures (marteau je crois) de ce top me plaisent vraiment. Lui aussi j'ai déjà envisagé de le coudre, mais pas encore passé le cap :)
 

image 215

Modèle 124 Burda Style décembre 2011

 Une jolie jupe à plis, et je trouve que le cuir lui va bien.

 

Le suivant est le numéro d'octobre 2012 : il contient plein de jolis modèles portables au quotidien. 

image 216 

image 217image 218

 

image 219   image 220

Modèle 106 Burda Style octobre 2012

 Il contient deux jolis modèles de veste. Ci-dessus un modèle dans l'esprit militaire, ce que j'apprécie. 
Ci-dessous, une veste en cuir courte, simple, qui sera certainement en lice pour une prochaine veste en simili.

image 221   image 222

Modèle 123 Burda Style octobre 2012

 

image 223

Modèle 102 Burda Style octobre 2012

 Le gilet ci-dessus me plaît : j'ai un petit doute sur le style du col (par rapport à mon goût), mais j'ai vraiment envie de m'envelopper dedans.

image 224

Modèle 108A Burda Style octobre 2012

 La robe ci-dessus est intéressantes : les plis cousus du buste sont laissés libre sur la partie jupe. Mais il faut certainement trouver le bon tissu pour que les plis ne soient pas trop pesants.

image 225   image 226

Modèle 127 Burda Style octobre 2012

 Pour cette robe 127, c'est surtout le dessin technique qui m'intéresse : l'encolure bateau, les emmanchures et les pinces sont à mon goût.
Ci-dessous aussi, je me baserai plutôt sur le schéma !

image 227

Modèle 128 Burda Style octobre 2012

 

image 228

Modèle 121A Burda Style octobre 2012

 On ne voit pas trop les détails sur la jupe en noir, mais ce sont les poches qui sont plaisantes.

image 229

Modèle 119 Burda Style octobre 2012
Modèle 120 Burda Style octobre 2012

J'ai déjà cousu le t-shirt ci-dessus, ici. Je l'aime bien, et j'ai prévu de réutiliser le patron, mais pour l'instant je le fais toujours passer au second plan dans mes projets...
La surjupe (hip-wrap sur le site) me plaît beaucoup, mais je n'ai pour l'instant pas vraiment trouvé comment la porter. Comme la dame a priori ! Mais je crois que c'est à essayer, pour vraiment se rendre compte :)

image 230   image 231

Modèle 118A (et ses dérivés 118B et 117) Burda Style octobre 2012

 Ce modèle-ci, je l'ai cousu ici, ici, ici, ici et ici, pour vous dire tout le bien que j'en pense. Je l'ai principalement fait en jersey et sans manches, mais c'est son col bénitier qui me plaît particulièrement. Je n'ai encore jamais cousu la robe, parce que je ne suis pas sûre que le style me convienne.

 

Et le dernier est le numéro d'avril 2014, mon préféré de chez préféré, on y trouve de très jolies robes ! Pour celui-ci, j'ai même deux coupons adultes et un coupon enfant qui attendent leur heure ! Disons que la grossesse les avait mis entre parenthèse, mais depuis l'année dernière je n'ai plus tellement d'excuse... 

image 232

image 234image 233

 

image 235

Modèle 117 Burda Style avril 2014

Une robe cintrée, avec une encolure en V et une particularité, je suis preneuse. Je m'habille peu (ou pas) avec des robes droites de ce type, mais j'y pense souvent ;)
 

image 237

Modèle 108 Burda Style avril 2014

 La robe ci-dessus me plaît beaucoup : comme la première, elle est classique avec une originalité. Mais je ne savais pas trop si cet effet d'ailes sur la jupe serait seyant.
Mais bien cousu, je crois finalement que c'est joli, pour en voir une version cousue vous pouvez allez chez Carolyn, du blog Handmade by Carolyn, qui l'a réalisé dans un imprimé Marimekko (je n'ai par contre pas relu le texte pour savoir s'il y a des soucis).
Elle a aussi déjà utilisé le patron du modèle ci-dessous, ici. C'est un modèle que je porterai bien pour les soirées froides de l'hiver, dans un esprit cosy mais joli...

image 236

Modèle 112 Burda Style avril 2014
 

image 238

Modèle 115 Burda Style avril 2014

 Le top ci-dessus est intéressant ;  je l'ai beaucoup vu cousu sur burdastyle.com
A priori, le style ne sera pas pour moi, mais j'y ai réfléchi.

image 239  image 240

 Modèle 121 Burda Style avril 2014           Modèle 120 Burda Style avril 2014

 Cette robe longue, là, ci-dessus à gauche... huummm... 
Elle est très belle, et le design intéressant. J'ai un coupon (plus sobre) qui attend, mais il faudrait commencer par une toile... La courte est jolie aussi, mais elle n'a pas son coupon (quand même...).

image 241

 Modèle 104 Burda Style avril 2014

 Je n'aime pas seulement les robes longues, mais aussi les manteaux longs :) Celui-ci est joli, mais il faut dire qu'avec cet imprimé, on ne devine pas grand-chose des lignes de couture !

image 242

Modèle 105 Burda Style avril 2014

Ce haut croisé, j'ai vraiment cherché un coupon qui pourrait lui convenir, sans trouver. La version unie présentée dans le magazine (en robe je crois) me fait penser que le choix du tissu va vraiment jouer, et qu'en l'occurence ces rayures, dans un tissu fluide, sont bien adaptées. Bref, c'est un projet pour un jour...
 

image 243

Modèle 140 Burda Style avril 2014

Je suis fan de cette petite robe-salopette ; pour vous dire, le coupon que j'ai en réserve pour la coudre est le même que sur la photo... Bon, y'a plus qu'à, pour l'été prochain...

image 244   image 245

Modèle 124 Burda Style avril 2014

Et enfin, encore une jolie robe ! Féminine à souhait, elle attend aussi son heure...
 

Dans cette lonnngue liste de coutures potentielles, avez-vous trouvé un petit
préféré ?

Et si cela vous intéresse, sachez que le magazine de décembre est déjà sorti (c'était ma bonne surprise du jour), et qu'il est très bien : 3 belles robes, 1 beau manteau, une gamme de vêtement d'intérieur pour tous très sympa, 2 ou 3 pièces grandes tailles intéressantes (mais peut-être déjà vues), et une série de modèle à tricoter, dont deux vraiment à mon goût (pour homme et femme).

A la semaine prochaine...

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

samedi 12 novembre 2016

J'ai coupé du Liberty #2

Je me suis cousue plusieurs robes, cet été, toutes en jersey :) Avant de me mettre à la couture, la plupart de mes hauts étaient en jersey ; je ne suis pas une fille à blouse, ni à chemisier. Le jersey est confortable et permet d'obtenir un rendu près du corps (ce que j'apprécie particulièrement pour les manches). Alors, sans trop le préméditer, c'est souvent vers le jersey que je reviens ! Même pour des robes sans manches...

Je vous présente donc deux robes aujourd'hui, la toile et la définitive. L'idée de départ était de trouver un modèle convenant à un jersey Liberty en viscose, acheté au printemps. Avec un Liberty, l'enjeu est à chaque fois de trouver le bon modèle pour équilibrer un imprimé très présent ! Je suis partie sur la robe dos-nu, déjà cousue ici, du livre Mes indispensables en maille.
Liberty = toile, même si j'avais déjà cousu ce modèle, ma première version était dans un jersey sans élasthanne, donc non fiable pour mon Liberty hyper extensible...

Pour ma version d'il y a 3 ans, j'avais cousu la taille 38, et avec mon jersey non extensible, c'était tout juste. J'ai pris depuis un peu de poids, je suis donc partie pour faire une toile portable en taille 40, que voici : 

 

image 193

image 194

image 195

image 196

image 197

Patron : Robe dos-nu du livre Mes indispensables en maille
Taille : 40
Matériel : jersey viscose du marché au tissu de Mulhouse

Je l'ai cousue, et tout de suite portée une journée : la première évidence était que la ligne de couture de la jupe arrive vraiment bas sous le ventre, et qu'elle descendait encore au fil des heures... Pour les bretelles aussi, j'ai repris plusieurs fois, et je n'ai d'ailleurs pas encore osé les couper car j'avais l'impression que c'était provisoire (allez comprendre, je ne risque pourtant pas d'avoir besoin de les rallonger...).

Bref, mon jersey était vraiment trop extensible, avec celui-ci j'aurai largement pû garder la taille 38...

Ce que je n'ai remarqué que sur les photos, c'est que j'ai tellement resserré les bretelles que la jupe est déformée au dos... Bref, mon jersey c'est un peu du chiffon... Et puis visiblement, un soutien-gorge sans bretelles serait mieux !

Il a ensuite quand même fallu décider si je pouvais me mettre à couper mon Liberty : le test n'étant pas totalement concluant, il aurait presque fallu récidiver (le test), mais le Liberty était moins extensible que mon jersey de test, et aussi de meilleure qualité. Je suis donc partie à nouveau sur une taille 40 (plus rassurant d'ailleurs de risquer de faire  trop grand que trop petit !), en me disant que la différence de tissu pouvait régler les défauts du test...

La voici :

image 198

image 199

image 200

image 201

image 202

image 203

image 204

Patron : Robe dos-nu du livre Mes indispensables en maille
Taille : 40
Matériel : jersey (viscose) Liberty Ellie Ruth de chez Motif personnel.

Au final :

- Même problème d'extensibilité, la ligne de couture de la jupe était vraiment basse. Cela posait quand même problème parce que cela fait ressortir le ventre, et encore plus avec le motif Ellie Ruth qu'avec le jersey uni.

- J'ai repris de beaucoup les bretelles pour remonter la robe, et je n'ai pas non plus osé couper l'excédent, je le ferai l'été prochain ;)

- Le bord de la partie jupe est en cercle, et à vif. Il devient moins net avec le lavage, mais pour l'instant mes tests d'ourlet roulottés sont trop raides (et modifieraient la fluidité), et je ne vois pas de meilleure finition...(si vous avez un bon conseil ?)

Pour essayer d'améliorer le seyant de la robe, j'ai fait des tests pour remonter le milieu devant, car finalement c'est surtout là que la couture est placée trop bas. Il y a eu des échecs, et au final, j'ai repris la couture sous le buste de manière à enlever quelques centimètres au milieu devant, mais pas sur les côtés. J'ai laissé la couture provisoire (mais qui tient), parce que je me demande s'il ne faut pas encore raboter... Mais comme c'ést une opération plutôt définitive, j'avoue ne pas trop oser passer le cap :) Quand c'est coupé, c'est trop tard...

Au bout du compte : malgré mon test, l'ajustement n'est pas gagné, c'est vraiment compliqué, d'arriver au bon seyant !! J'aime plutôt cette robe, que j'ai pas mal portée en septembre ; mais il faudrait peut-être quand même remonter la limite de la jupe (?)... Ou bien a-t-elle en fait besoin d'un jersey plus ferme ? Bref...


A demain, pour discuter patrons !

Post scriptum :
Non, non, non, non, non... J'ai rédigé cet article dans la nuit de mardi à mercredi... Mercredi matin je me suis, encore, retrouvée à pleurer... C'est comme si les idéologies et visons du monde négatives, aggressives, erronées, étaient toujours plus fortes, plus promptes à se diffuser... Et elles le sont peut-être, car elles demandent moins d'effort d'analyse, de recul, moins d'efforts tout court... Elles se nourrissent de nos sentiments négatifs, de nos peurs, de nos colères, de nos frustrations. Toutes les émotions sont pourtant légitimes, mais ce qui importe, c'est ce qu'on en fait, ce qu'on décide d'en faire, ce qu'on a appris à en faire.... Je suis enseignante, alors ma conviction est que l'éducation permet de progresser dans ce domaine-là. Pourtant, mon sentiment est que ce n'est qu'une goutte d'eau...
Ce mercredi matin, à 8h15, plutôt que de continuer à m'informer sur l'inévitable, j'ai préféré sortir pour prendre soin de notre jardin dévasté par les sangliers. Motte après motte, j'ai commencé à le remettre à l'endroit. Un travail de fourmi, mais qui avance peu à peu... Je tenterai bien de généraliser cette dernière phrase, mais ce matin...
A 8h40 je suis rentrée pour sortir bébé du lit. Sourires, comme toujours. "Elle et où Léa ? Elle et où Aphël ? Elle et où Papa ? Chante la lune maman ! CHANTE LA LUNE !!!". En ce moment, il arrive presque chaque jour à me faire rire ; même ce matin-là... Alors je me suis perdue quelques instants dans son odeur à me dire que le formidable peut tout à fait coexister avec le désespérant.

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 6 novembre 2016

Inspiration : Lena Hoschek

Il y a bien longtemps, avant numéro-3-qui-va-sur-ses-deux-ans, j'avais découvert sur le blog Idle Fancy (ici, plus une autre découverte (je la suis toujours d'ailleurs, son blog vaut une visite) le travail de Lena Hoschek, une créatrice de mode autrichienne. Cela a tout de suite été un coup de coeur, d'autant plus qu'existait une sorte de lookbook en musique pour ses collections présente et passées, ce qui m'avait complètement entraînée dans son univers. Son style très féminin et rétro me plaît beaucoup. J'avais à l'époque pensé vous la présenter, et puis le temps que je m'y mette vraiment, la partie lookbook avait été fermée. Assez dépitée, j'avais laissé cet article de côté :)

Mais ce mois-ci, c'est un de ses modèles que le magazine Burda Style propose dans la rubrique "coupe de designer". J'ai décidé d'y voir un signe, c'était le moment de vous en toucher un mot :)

Alors voilà, c'est féminin, c'est rétro, le thème de chaque saison est assez marqué, et les références culturelles récurrentes, mais mes racines plus ou moins germaniques tolèrent cela très bien.

Je vous en met quelques images ci-dessous, et pour en voir plus, rendez-vous sur son site, son compte instagram, et puis même sa page facebook (j'y ai même fait un tour en préparant l'article, mais quand on a pas de compte, c'est casse-pied !).

image 191

Source

image 179 

Source

image 180 

Source

image 181

Source

 

 

image 192
Source 

 

Bon dimanche !

 

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 5 novembre 2016

Robe 102 juillet 2016

Je vous avais parlé ici du numéro de juillet du magazine Burda Style. Un bon nombre de modèles m'intéressaient, mais je suis du genre à les rajouter à une liste virtuelle dont je ne vois jamais le bout. J'ai du coup fait un petit effort, pas vraiment douloureux, il faut le dire, pour trouver et coudre une des robes que j'aimais bien. J'ai choisi la robe longue en jersey (comme par hasard…). J'avais déjà dû l'écrire un jour, le souci des robes longues est qu'il faut beaucoup de tissu, et que lorsqu'on veut déjà en faire une version test, pour être sûre, il faut deux fois beaucoup de tissu.

Je me suis donc décidée à la faveur d'une double promotion sur un jersey à fleurs, qui m'a permis de partir sur 4m sans craindre de tout gâcher. Pour information, avec ce métrage, il m'a finalement manqué une hauteur de jambe (les détails plus loin).

Je me suis dépêchée, début septembre, je crois, pour coudre cette robe. Il fallait profiter des derniers jours de chaleur, et puis tant qu'à faire, de notre dernière soirée estivale entre amis, parce que cette robe, bien que confortable, conviendrait moins pour les journées jardinage en famille qui devaient suivre.

C'est ce jour-là, celui où j'ai terminé la robe, juste avant de nous rendre au dernier barbecue de la saison, que la Poulette s'est plainte de ne pouvoir elle aussi mettre une robe longue. Et c'est le lendemain que je lui ai donc confectionné celle-ci.
  
Pour les photos, j'avais minus avec moi, cette fois-ci. Il a fallu le cantonner dans sa poussette, et surtout éviter qu'il ne décide d'en sortir, car avec de la volonté, il peut au minimum la faire basculer. Ce n'était pas une mince affaire, mais bébé a quand même été bien utile, car je l'ai placé au milieu du chemin 
pour pouvoir faire la mise au point plus facilement, hum.
  
J'ai eu bien du mal, d'ailleurs, avec cette mise au point. Ce n'est pas la première fois, et je ne sais pas pourquoi en déclenchement à distance, il arrive parfois que l'appareil ne me "trouve" pas (ce n'est pas faute de lever les mains, de le regarder dans les yeux, de bouger pour qu'il me trouve (selon les réglages). Bref, j'ai terminé en mise au point manuelle, en mesurant comme je pouvais la distance entre mon emplacement et le trépied… 
  
J'ai dû courir, quand même, en robe longue et talons compensés, pour enlever mon trépied et moi-même du passage lors de l'arrivée d'une camionnette d'ouvriers communaux. Dignité. Autant que possible. J'ai une preuve en photo de la scène (merci le retardateur), mais je la garde pour moi.
  
Bon, allez, passons au vif du sujet :

image 182

image 183

image 184

image 185

image 186

image 187

image 188

image 189

image 190

Patron : Robe portefeuille 102 du numéro de juillet 2016 de Burda Style
Taille : 38 pour le buste, 40 ensuite
Matériel : jersey de coton assez fin, Girl Charlee
  
Côté couture !
  
- J'ai choisi la taille 38 pour la partie buste car j'ai une petite poitrine. Pour le reste, c'est la taille 40.
  
- Je l'ai évoqué plus haut, j'ai manqué de tissu. Je pensais que ça suffirait, mais j'ai du coup dû couper la jupe dos perpendiculairement au droit-fil. C'est un peu du bricolage, mais cela fait l'usage.
- J'avais initialement pensé essayer de comprendre les instructions, mais étant pressée, j'ai finalement utilisé les explicatioins détaillées de SB créations (merci beaucoup !) 
  
- Par rapport à ces instructions, j'ai juste modifié le montage de la ceinture, pour éviter l'usage de ma recouvreuse avec laquelle je ne suis de nouveau plus copine.
  
- Celle-ci m'a d'ailleurs fait un travail vraiment laid sur tous les ourlets. Cela ne tiendra pas des lavages intensifs je pense… Bref, je suis vraiment en conflit avec cette machine...
  
- Ma crainte principale était que la robe baille au  niveau de la poitrine, d'où le choix de la tail 38 pour cette partie. Avec le jersey, cela passe plutôt bien, je peux ajuster en serrant la ceinture, mais c'est sûr qu'il faut garder une petite vigilance d'arrière plan.
- Par contre cela baille sur les côtés, sous les bras : sur le coup, pour le soir j'ai fait une sorte de pli creux, pour tout plaquer, et j'avais prévu de juste raboter les côtés à cet endroit. Mais la grand-mère de nos hôtes, qui avait été couturière, m'a dit de juste passer un fil de fronce pour faire l'ajustement, et c'est plutôt pas mal.
- Pour les bretelles, j'ai fait l'ajustement tout à la fin, et j'ai dû en enlever un bon nombre de centimètres (rapport au baillement et à la décence).
  
- J'ai terminé la robe à l'arrachée un samedi en voulant la porter le soir-même, mais j'ai bien cru un moment ne pouvoir le faire : à l'essayage, la robe s'est avérée vraiment traîner par terre. Peut-être est-ce un peu lié à la qualité du tissu, je ne sais pas. Par ailleurs, c'est inévitable, je pense, sous le poids du tissu (au moins un peu). Et puis si ça se trouve, le patron prévoit large, mais je n'ai pas vérifié.
Quoi qu'il en soit, j'ai resserré la ceinture, mis mes sandales compensées, et cela passe plutôt bien. En tout cas dans une cour et dans un esprit garden party, pas de souci pour l'effet légèrement traînant de la robe. Au quotidien, j'ai dû faire un peu plus attention :) 
A priori je garderai cette longueur, avec les chaussures que je vous montre sur une des photos, cela passe correctement. Cela dit on verra à l'usage l'été prochain !
  
Je l'aime donc bien, cette robe, et elle a plu. Pourtant, techniquement, il y a vraiment à redire ! Et j'aurai certainement plaisir à en faire une deuxième plus aboutie, le problème principal étant que je ne sais pas si les modifications que je peux apporter après cette première version seront vraiment fiables pour un autre jersey ! Bref, ces histoires d'ajustement, c'est presque un casse-tête sans fin ;)
  
A demain !
  

 

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 30 octobre 2016

Cosmos

 

Les arbres parlent d'automne, mais mon massif de cosmos, encore fourni et coloré, semble parler d'été...

J'aime beaucoup ces fleurs qui ont un port très délicat. 

C'est drôle d'ailleurs, comme on peut avoir des préférence esthétiques en matière de fleurs. Nous avons par exemple d'autres fleurs (en buisson) que je n'aime mais vraiment vraiment pas, même quand tout le monde me dit que c'est beau au moment de la floraison :)
Notez que je ne les cite pas, par délicatesse envers elles (les fleurs) :)

Les cosmos, elles, me plaisent... Une de mes premières photos réussies était d'ailleurs une photo de cosmos en train d'éclore.
Je ne suis même pas sûre d'en retrouver le fichier, mais elle est toujours sur une étagère chez ma grand-mère, posée verticalement plutôt qu'horizontalement, parce qu'elle n'y voit pas la même chose que moi...

 

image 163

image 164

image 165 

 

A la semaine prochaine...

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :