24

mercredi 2 août 2017

P'tit gars (au chocolat)

C'est parti pour le dernier article avant une petite pause estivale :) Ce serait plutôt le moment de faire un article sur le projet de la garde-robe capsule mais je me contenterai cette fois d'une photo sur Instagram, et l'article sera peut-être regroupé avec le projet du mois d'août (fin août ou début septembre, nous verrons !).

Il va être question aujourd'hui de pantalons de petit garçon. Parce que numéro 3 a un grand frère, il n'a pas besoin de beaucoup de vêtements. Les saisons ne correspondent pas tout à fait, mais mon dernier est encore plus grand et costaud que ne l'était mon premier, donc je peux réutiliser beaucoup de choses.

Par contre, étant costaud, ses hanches sont larges et il manque de mobilité dans les pantalons du commerce à braguette. Il n'a pas trop d'aisance aux hanches et peine à lever les jambes pour grimper quelque part (ce qui, à deux ans et demi, s'avère souvent nécessaire). J'ai donc cousu ces derniers mois quelques pantalons élastiqués.

 

Les deux premiers sont des pantalons recyclés : j'ai coupé dans des pantalons que mes beaux-parents m'avaient donnés, et qui suffisaient juste pour y faire rentrer une taille environ 4 ans. Mon numéro 3 n'a que deux ans et demi, mais étant costaud et portant encore des couches, je l'habille donc déjà assez grand !

Je n'ai pas de photos portées de ces deux pièces, l'été est plutôt chaud et il les met maintenant très peu. ce sera donc uniquement des photos à plat !

Ils sont un peu rustiques : c'est à la fois dû à la matière recyclée, et au fait qu'ils sont assez amples. J'avais par ailleurs omis les poches sur les deux modèles, par paresse sûrement, mais aussi parce que c'était vraiment des coutures utilitaires, que je m'étais dépêchée de faire.

** Le premier est un pantalon Ottobre, que j'avais choisi pour sa taille élastiquée. J'aime bien d'une part la petite pince de genou, et aussi le type de montage de l'élastique à la ceinture ; c'était la première fois que je réussissais joliment une pose de ce genre, il faut dire qu'en denim c'est plus facile quand même. Mais du coup c'est propre, confortable, stable. Il faut juste choisir la bonne taille d'élastique. 
Je crois que le pantalon gagnerait en style avec des poches au dos... Mais bon, elle n'y sont pas, hein !
On voit que le tissu a servi, j'ai dû éviter les zones trop abîmées, mais il reste des zones élimées :)

DSC_1132

DSC_1126 (1)

DSC_1128 (1)

DSC_1130 (1)

DSC_1131 (1)

DSC_1134

Patron : pantalon 5 du Ottobre 6/2012
Taille : 98 cm
Matériel : jeans recyclé

** Le deuxième est le patron Jun du livre Esprit kimono pour les petits, que j'ai déjà cousu plusieurs fois. Je l'ai agrandi d'une taille par rapport au livre, pour avoir quelque chose d'adapté. J'aime beaucoup ce patron, mais cette dernière version me paraît un peu moins réussie, peut-être qu'on arrive au stade où les jambes sont vraiment grandes, et où on obtient moins cet effet "fessier bouffant et petites jambes" que je trouve si mignon. Néanmoins, il est un peu plus léger que l'autre, et est très utile.

On voit là aussi que le tissu est de la réupération, puisque j'ai dû couper l'entrejambe sur une zone avec une couture, et que les revers sont faits avec les ourlets de pantalon de départ. J'ai fait la ceinture comme celle du pantalon Ottobre plutôt que de suivre les instructions.

DSC_1114

DSC_1117

DSC_1118

DSC_1121

DSC_1124 (1)

Patron : sarouel Jun du livre Esprit Kimono pour les petits
Taille : équivalent 3 ans, je crois
Matériel : jeans stretch recyclé

 

** Le pantalon suivant que j'ai confectionné pour mon petit bout est plus dans l'esprit jogging, avec le patron Hudson pants de True Bias. Je le regardais depuis longtemps, et pensait l'utiliser en premier pour ma fille. Mais finalement, j'ai trouvé un joli molleton qui m'a paru adapté pour en faire une version pour le fiston. Je suis partie sur la taille 4 ans, mais mon molleton était moins extensible que préconisé. Pour ce patron, sinon, j'aurai taillé un peu plus petit. Le 4 ans dans ces circonstances a bien convenu, mais j'ai sérieusement raccourci la longueur. J'ai utilisé du bord-côte noir pour les finitions, ce qui apporte l'extensibilité nécessaire. Je n'ai pas mis le cordon prévu à la taille, parce que j'étais hésitante et que je ne suis toujours pas sûre que ce soit mieux avec (pour mon fils).

DSC_0934

DSC_0938

DSC_0923

DSC_0907

DSC_0937

DSC_0928

DSC_0925

DSC_0935

DSC_0898 

Patron : Mini Hudson pants de True Bias
Taille : 4 ans
Matériel : sweat à bouclettes chiné de chez Rijs Textile.
           Bord-côte noir de mon stock.
Modifications : longueur des jambes raccourcie

J'aime beaucoup ce patron, le rendu sur mon fils est juste comme je l'espérais. Je l'imagine toujours bien sur ma fille, et même sur moi, pour utiliser un molleton fleuri qui peine à trouver son projet. A refaire, j'espère !

 

** Le dernier est un patron personnel. Tout est parti d'un petit coupon étoilé qui m'avait fait de l'oeil (comme tant d'autres choses chez Miss Matatabi !). J'ai eu envie de lui faire un patron tout simple, plutôt que de chercher dans tout mon stock un patron tout simple. Je suis partie de mensurations en taille 4 ans, un peu modifiées quand elles me paraissaient trop grandes, et j'ai suivi les instructions du livre Le vêtement d'enfant (Esmod) pour un pantalon de bébé, avec inclusion de place pour la couche. J´ai vérifié le rendu par rapport au patron Ottobre cité plus haut, ce qui m'a fait penser que mon patron était un peu large. J'ai donc cousu mon pantalon sans rajouter de marges de couture sur les côtés. Et forcément, il s'est avéré un peu serré aux hanches. C'était supportable, mais mon objectif était quand même le confort dans cette zone-là, donc j'ai décousu, et rajouté un triangle au niveau des coutures de côtés (on le devine sur certaines photos), dont la point se termine environ à la hauteur de l'entrejambe. C'est un détail que je pense modifier sur le patron, même si je réfléchis à en faire un détail visuel, avec un contraste de couleur, on verra. Cela apporte globalement ce que je cherchais, c'est-à-dire un pantalon ample aux fesses, et moins ample aux chevilles. La longueur du pantalon est vraiment trop importante, mais j'aime l'effet retroussé de ce pantalon d'été, et je préfère donc le laisser ainsi. Vous pourrez m'objecter, comme Monsieur, que ce pantalon fait un peu pyjama, avec en plus ses petites étoiles. C'est vrai. Mais c'est comme ça que je le voyais, un petit motif étoilé pour un petit garçon. Avec un t-shirt c'est sûr qu'on est franchement dans le pyjama, mais à mon goût, avec un débardeur bleu (j'avoue l'avoir acheté bien avant de coudre rien que pour obtenir cette tenue !), ça fait p'tit gars à croquer.

IMG_0220

IMG_0223

IMG_0222

IMG_0221

IMG_0225

Si, si, je vous jure, on est des gens pacifistes...

IMG_0224

IMG_0226

 

La preuve, on arrose les légumes au pistolet ^^...
IMG_0227

DSC_0954

Patron : personnel
Taille : sur la base d'une taille 4 ans, un peu diminuée, fourche agrandie pour contenir une couche.
Matériel : double gaze étoilée de chez Miss Matatabi.

Et voilà pour aujourd'hui...
Les vacances des enfants sont déjà bien avancées, les nôtres commencent tout juste... Les journées ont filé très vite, et je crois que beaucoup d'objectifs de vacances pour les enfants ont déjà été remplis. Ils se réjouissent maintenant de faire quelques jours de voyage, et nous aussi !

Je vous donne rendez-vous dans quelques semaines du coup :) Je me rends compte qu'à ce stade de l'année le rythme est non seulement trop perturbé pour m'occuper du blog, mais que j'ai souvent besoin d'une coupure dans ce type d'activité. Les objectifs couture aussi changent de forme, ils sont bien plus centrés sur moi, et dans un rythme plus cool. Alors je vous souhaite un beau mois d'août, je vous dis à bientôt par ici et peut-être plus régulièrement sur Instagram !

Posté par vingt4 à 20:26 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


lundi 24 juillet 2017

Du printemps et de l'été, première partie

Je crois que j'aime particulièrement coudre des vêtements de printemps et d'été pour petite fille. Je suppose que c'est en partie parce que ce sont des saisons de robes ! On peut aussi coudre des robes en hiver mais pour ma part j'aime particulièrement que les manches soient près du corps, ce qui me ramène souvent au jersey, quand il fait froid. Quand les beaux jours arrivent, j'ai beaucoup moins de réserves sur les modèles de robes sans manches :) Et quand les robes n'ont pas de manches, on peut d'ailleurs y aller un peu plus fort en imprimés, ce qui me correspond aussi bien !

Mais ça ne doit pas être les seules raisons pour lesquelles j'aime coudre pour ces saisons, puisque aujourd'hui je viens avec un haut et une jupe, donc aucune robe. Il va plutôt être question de blanc et de légèreté !

Les vêtements en question sont deux vêtements plutôt bien accueillis par ma Poulette, ce qui ces dernières semaines est appréciable. J'ai beaucoup cousu pour elle cet été, j'ai pris du temps, sur mes projets personnels, pour compléter les manques de sa garde-robe, et j'ai essuyé plusieurs renvois au placard... J'essaye depuis un moment d'avoir du recul sur ce genre de situations, de les anticiper même, en me disant que je choisis de prendre le risque d'aller au bout de mon projet, quitte à en assumer la "non-utilisation". J'essayais de garder une distance affective entre mon investissement personnel dans le vêtement, et le fait qu'il fallait quand même que ma fille se sente bien dedans pour le porter. Mais cet été j'ai enchaîné plusieurs refus dont certains que je n'anticipais pas du tout et j'avoue que ça a cette fois été un peu... douloureux. Un peu plus qu'un peu, certains jours... Cela va peut-être me refroidir pour les projets de l'été prochain ! Pour ceux de l'automne aussi, je pense... Enfin... il faut que je trouve un mode de fonctionnement avec elle... ça viendra, hein...

Quoi qu'il en soit, aujourd'hui il est question de vêtements régulièrement utilisés. Je m'étais organisée pour aller avec ma fille faire quelques photos au bord de la rivière. Elle était partante, et même si on était accompagnées de numéro 3 (ce qui veut donc dire surveillance de numéro 3 en milieu hostile) les choses se goupillaient assez bien. Mais... je suis partie sans la carte mémoire de l'appareil photo... C'était un peu rageant, je me suis rabattue sur mon téléphone... Je reste un peu frustrée, pour ce type de photos, le reflex rend bien mieux, mais ç'aurait été illusoire de pouvoir réorganiser une sortie réussie un autre jour ! 

La première est une blouse selon un patron que j'ai déjà utilisé plusieurs fois (ici, iciici et ). La taille était tout juste ce printemps, et elle commence à être un peu étroite au moment des photos. Une fois l'été fini, elle sera définitivement remisée !

IMG_0202

IMG_0201

IMG_0203

IMG_0204

IMG_0205

IMG_0206

IMG_0194

IMG_0195

IMG_0196

IMG_0197

IMG_0198

IMG_0199

IMG_0200
Patron : blouse Claire de Shwin Designs
Taille : 5 ans je crois
Matériel : batiste blanche à étoiles fluos Citronille.
Modification : fermeture au dos avec des rubans.

- Je le disais, cette taille est maintenant un peu juste. Il faut garder en tête que le patron est assez près du corps quand même. J'aurai certainement dû coudre un 6 ans.

- J'ai, il me semble, à nouveau légèrement rallongé le petit volant, pour des questions de proportions. J'aurai dû raccourcir un peu le volant du dessous.

- Cette batiste est franchement jolie, à réutiliser si l'occasion se présente !

- J'ai fermé au dos avec deux rubans à nouer plutôt que des boutons. Comme la blouse est maintenant serrée, je ne noue pas les rubans à fond, ce qui explique l'écartement que l'on aperçoit.

 

Je n'ai pas grand chose à dire de plus sur ce patron ; le fait qu'il soit près du corps me convient normalement bien, mais ça rend la blouse moins évidente à enfiler, et cela en réduit la durée d'utilisation. Je devrais peut-être tenter une version avec une fermeture éclair au dos, je ne l'ai jamais fait pour des raisons esthétiques mais ça pourrai aider sur ces deux points.

 

Le deuxième vêtement est une jupe. C'est une jupe froncée et élastiquée toute simple. J'ai utilisé un bel élastique qui plaît beaucoup à ma fille, mais le vêtement a néanmoins deux défauts : le tissu est un voile très léger, et du coup 1) la jupe est transparente ; 2) elle "s'aplatit" à l'usage.
Depuis les photos j'ai finalement doublé la jupe d'une deuxième couche identique à la première, afin de résoudre ces deux problèmes. La jupe tombe mieux et est opaque. Je n'ai pas encore refait de photos, car je n'y vais que prudemment avec les photos ces derniers temps, et que j'ai plein d'autres vêtements à photographier... Mais si l'occasion se présente, je rajouterai ici une photo de la version modifiée.

IMG_0207

IMG_0208

IMG_0209

 

IMG_0210

IMG_0211

IMG_0212

DSC_0987

DSC_0992

Patron : jupe selon le tuto de Et puis la neige elle est trop molle
Taille : 6 ans
Matériel : voile blanc à légers motifs, utilisé ici comme doublure.
Modification depuis les photos : jupe doublée du même tissu.

J'ai déjà évoqué les problèmes de la jupe, je n'en ai pas d'autres à signaler. Entre les brillants de la ceinture et le côté girly de la jupe, elle est portée sans souci.
Question technique, j'ai fait un ourlet roulotté à la surjeteuse pour le bas, ça convenait très bien à mon type de tissu.

J'ai plein de choses en stock à vous montrer, ce sont les photos qui font un peu défaut ces derniers temps... J'ai une cape de pluie, des robes, des gilets, t-shirt, jupe pour petite fille, des pantalons de petit garçon, des hauts de grands garçon et d'homme... Je vais essayer le week-end prochain de revenir avec un garçon, mais c'est à condition que je rattrape mon retard sur quelques photos. Ceci dit, je pourrai plus facilement obtenir la coopération de Monsieur, si vraiment les minus me faisaient des difficultés ;) Rassurez-moi, les votres aussi sont parfois coriaces ?

Je vous souhaite une bonne semaine, de belles vacances, ou bon courage (entourer la bonne proposition)... A bientôt !

 

Posté par vingt4 à 09:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 16 juillet 2017

La fille qui faisait des listes

 

 

Il semblerait bien que ce blog souffre d'un certain ralentissement ces dernières semaines ! J'essaie normalement (et j´aime bien) le garder régulier jusqu fin juillet, avant de le mettre en pause pendant le mois d'août. Mais juin était... chargé comme un mois de juin, chargé comme une fin d'année  scolaire, à vrai dire ! Et puis mon programme couture était plutôt important ces dernières semaines, j'ai pas mal rogné sur les soirées d'où la couture est habituellement exclue ! Dont celle réservée au blog :) 

Bref, J'ai tout de même envie d'aboutir certains articles encore ce mois-ci ! C'est donc parti :)

Je vous avait un jour parlé d'une fille qui faisait des listes. C'était il y a.... hum, bien deux ans ! Depuis bébé est devenu un petit garçon, et le quotidien s'est régulièrement réorganisé. Mais il y a toujours des choses à faire ; et j'ai toujours besoin de les noter quelque part. La lecture des articles de Camille m'avait orientée vers l'application Trello. Je l'ai testée à la fois pour organiser mes patrons adulte, pour mes listes de préparation de valises, mais aussi pour les listes des tâches du quotidien. J'avais une colonne "à faire", une colonne "fait", et si je me souviens bien une colonne du type "à faire demain". Je faisais passer les items d'une colonne à l'autre, ce qui me paraissait a priori pratique. Mais il s'est avéré que devoir retourner sur la tablette ou l'ordinateur, et effectuer la manipulation de déplacement faisait finalement trop d'actions pour que ça puisse être fait vite et naturellement. Je me suis donc lassée, parce que ce n'était pas assez efficace, ou naturel pour moi. 

Mais ensuite, c'est l'article d'Eleonore me faisant découvrir le bullet journal qui m'a intéressée et interpellée. J'ai testé, dans un cahier simple, validé, et acheté un carnet plus adapté, et plus agréable. C'était il y a bientôt 1 an, et je commencerai mon deuxième carnet à la rentrée. J'ai choisi un carnet à points, parce que j'ai besoin de repères pour écrire droit et que les points sont plus légers que des lignes. J'aime écrire sur un papier agréable, j'ai acheté un carnet Leuchtturm 1917 en format A5. C'est certainement ce que je vais racheter mainteant, le format et le carnet me conviennent tout à fait.

J'utilise mon bullet journal sous une forme très épurée. Pas de décoration, de jolies  pages de titre ou quelque chose de ce genre. Je ne suis pas très douée en lettrage, ni très patiente dans ce domaine pour progresser. Mon écriture est quelque chose que j'avais longtemps essayer d'améliorer, sans succès, et je ne m'applique maintenant que si c'est pour être lue (notamment des enfants :)


J'ai donc des pages "future log" pour avoir une vue à 6 mois sur l'agenda. Je n'aime pas tellement cette formulation en anglais qui ne me parle pas, je trouverai à l'occasion autre chose. Et je ne parle pas au quotidien de "bullet journal", je l'appelle juste "mon carnet".

DSC_1133

Je n'écris en général pas au crayon, mais en haut à gauche, je crois que j'avais quelques dates écrites de mémoires que je devais vérifier ;
et en bas à droite, c'est quelque chose qui concerne un mois qui n'appraît pas dans cette double page.

 

 

J'ai ensuite une page avec vue sur le calendrier et l'agenda de chaque mois. Sur cette page, je rajoute chaque jour un petit symbole représentant la météo du jour. Pas tellement utile, mais j'aime avoir cette trace.

DSC_1122

Ensuite, pour chaque mois, j'ai une page "Habitudes", c'est l'"Habit Tracker" en langage BuJo. J'ai eu un peu de mal avec cette page, notamment à m'astreindre à la remplir. J'ai testé différentes présentations pour voir si ça m'allait mieux, notamment de tracer toutes les lignes du tableau (ce qui évidemment, m'a vite lassée).

DSC_1130

J'aurai pu laisser tomber, mais je voulais le conserver car cela me sert quand même à garder la trace des jours où je fais du sport, des jours où j'arrose mes plantes d'intérieur, et de certains points de santé. J'ai donc maintenant (depuis ces photos qui ont quelques mois) à nouveau une forme sans beaucoup de tracés, et j'utilise un peu de couleur, ce qui a amélioré la façon de je perçoit cette page.

Je consigne aussi les recettes que je teste chaque mois ; je n'écris pas tous les menus, mais surtout les recettes qui proviennet de livres. Cela correspond à un besoin car on se retrouvait souvent avec mon mari à se demander quelle était donc cette recette qui nous avait bien plu il y a quelques semaines ou mois. A la fin du mois, je rajoute une petite info à côté de la recette pour préciser si elle était bien ou non.

DSC_1128

Vient ensuite une page, mensuelle également, sur laquelle je note des informations concernant chaque mois. Je n'ai pas mis d'image, celle-ci évolue encore ces derniers temps, et a aussi du mal à trouver sa place. Les cases que j'utilise vraiment sur cette page sont celles où je note des progrès des enfants, et celle où je note les achats qu'il faudra faire un jour (pas les achats du quotidien, mais les besoins non urgents). Par contre, les cases où je note les tâches à faire dans le mois en cours ou le mois suivant, ainsi que les "affaires" à suivre, sont moins investies. Cela me fait un pense-bête, mais j'ai plutôt du mal à venir les consulter et à les intégrer dans le quotidien.

Une fois ces pages mensuelles passées, j'ai une double-page hebdomadaire :

DSC_1124

J'y rajoute au fur et à mesure les tâches de la semaine. Le lundi est souvent rempli car on y trouve aussi les tâches reportées depuis la semaine précédente. Chaque jour je rajoute un petit carré avec la date, à côté duquel j'écris les listes du jour. Chaque item est marqué d'un point, sur lequel je fais une croix quand la tâche est accomplie (un peu comme expliqué ici, et j'utilise aussi le symbole pour reporter la tâche). Si quelque chose est urgent, je mets parfois un symbole en stylo Frixion rouge pour attirer mon attention (en général c'est la tâche reportée depuis longtemps qui finit par être pressante :) )
En fait, mon organisation correspond bien à ce que je disais dans l'article d'il y a deux ans, qui est que mes tâches d'une journée tenaient parfois la semaine. Là en effet, ma liste ressemble beaucoup à une liste sur la semaine.

J'ai remarqué au fil des mois qu'une page simple me suffit. Je fais une seule entrée pour le week-end, et je garde maintenant la page de droite pour des notes (des choses à faire la semaine suivante, des dettes pour les cadeaux partagés, etc).

Je ne suis pas une assidue des blogs qui abordent le sujet du bullet journal, mais j'ai plaisir à aller parfois voir ce qui se fait et à trouver de bonnes idées. J'ai du coup rajouté il y a quelques semaines des gommettes rondes repérant certaines pages : j'en ai pour chaque entrée dans un nouveau mois, une pour les deux pages "Future log", et pour quelques autres pages utiles. Je les colle sur la tranche de la page, selon l'idée de Julie (ZunZun) (si je ne me trompe pas). J'ai aussi commencé plus assidument à faire des pages qui apparemment s'appellent des "collections". J'ai commencé par exemple la page qui organise nos futures vacances ; j'ai une page pour faire le point sur les vêtements fait-main pour ma fille ce printemps-été, une page pour rassembler des informations sur certains thèmes, etc. Jusqu'à présent, je faisais des listes plutôt en fin de carnet sur les livres à lire, films à voir, restaurants à tenter, cadeaux de Noël... Maintenant je les intègre plutôt au mois en cours, je verrai à l'usage ce que je préfère.

Je suis vraiment très satisfaite de ce carnet. Un version papier me convient complètement, j'aime avoir une trace physique des choses, et pouvoir tout mettre par écrit, tout retrouver au même endroit, est pratique et agréable pour moi. Mais ce carnet souffre du même mal que toutes mes tentatives d'organisation en période de démotivation et de surcharge du quotidien. En fait quand les tâches s'accumulent et que je n'arrive plus à les faire, qu'il faut recopier toutes ces choses encore et encore sur la semaine suivante, ça m'a déjà été pesant. Je me retrouve parfois à faire la page de la semaine un jeudi ou vendredi, parce que je n'avais pas pris le temps ni trouvé la motivation de le faire en début de semaine. Il me manque je pense une habitude, un moment le matin qui serait consacré à ce carnet, pour refaire le point sur la page de la semaine. De même, il me manque cette habitude pour le soir, histoire de remplir mon tableau des habitudes, justement. Le matin je suis vite dans le rythme de l'école, à préparer tous les enfants, et une fois que la journée est commencée je m'occupe tout de suite sans prendre ces 5 minutes. Le soir je m'imagine toujours que je vais m'y mettre un peu plus tard, mais plus ça va dans la soirée, moins j'en ai l'envie. Bref, des travers assez classiques, qui sont ma piste d'amélioration pour ma deuxième année de bullet journal !

Avez-vous également tenté l'organisation bullet journal ?

A très vite !

Posté par vingt4 à 09:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 5 juillet 2017

Garde-robe capsule : juin

Article de présentation du projet : ici.

Projet de janvier (haut en jersey) ici.

Projet de février (vêtement de nuit) ici.

Un article préalable sur la lingerie : ici.

Projet de mars (soutien-gorge)ici.

Article sur les patrons de pantalon : ici.

Projet d'avril (pantalon) : ici.

Projet de mai (jupe) : ici.

Voici donc le projet de mi-parcours de la "garde-robe capsule". Je me tiens complètement à mon programme initial, soit parce que je suis psycho-rigide, soit parce que le programme me correspondait bien ;) Cela dit, tous mes projets jusqu'à présent sont positifs, car adaptés à mes besoins et adoptés au quotidien.

Pour juin, j'avais prévu de coudre la veste. On n'est pas totalement dans un projet adapté à la saison, mais :

- en listant ce que j'avais envie de coudre en premier, la veste n'arrivait qu'en juin au plus tôt. Et en complétant les projets à l'envers à partir du mois de décembre, elle arrivait au même endroit ;)

- j'avais plus besoin de gilets que de veste, mais un projet en particulier qui m'intéressait était une veste qui pouvait faire office de gilet.

J'étais tombée sur un article d'Alina, de Alina Sewing + Design Co., alors que je regardais de près son patron Chi-Town Chino (que je trouve très joli, mais cher). Dans cet article, elle présentait des vestes qu'elle avait cousues à partir du patron Morris blazer de Grainline Studio. Et elle y racontait son problème de gilet, et comment elle n'appréciait pas sur elle des patrons pourtant jolis sur les autres. Je me suis plutôt reconnue dans son souci, et je me suis dit que si ce patron était sa solution, ce pouvait peut-être être la mienne aussi. 

J'ai donc tenté une version en jersey milano noir, comme une toile portable. Et finalement cette veste est arrivée à point nommé pour les jours frais de la semaine dernière. Et elle a été adoptée immédiatement. 
Il faudra voir à l'usage, mais a priori c'est tout à fait ce qu'il me fallait. Chic et décontracté, m'a-t-on dit sur Instagram. Et je pense que c'est tout à fait ça, je voulais quelque chose de plus habillé qu'un gilet, mais qui puisse tout de même se porter comme un gilet. Le modèle est prévu pour des tissus stretch, et est donc confortable. 

Je peux le mettre pour me couvrir avec beaucoup de mes tenues, ce qui est très bon signe. J'ai fait des photos avec plusieurs vêtements, pour vous montrer justement sa polyvalence.
Maintenant que j'y repense, j'avais à une époque une petite veste noire que je portais avec beaucoup de choses. J'en aurai mis du temps, à retrouver ce dont j'avais besoin !

 

DSC_0757

DSC_0759

DSC_0763

DSC_0749

DSC_0750

DSC_0747

DSC_0742

DSC_0762

Patron : Morris blazer de Grainline Studio
Taille : 8
Matériel : jersey milano noir (Bleu des Vosges)

- J'ai choisi la taille 8. Dans le tableau de tailles, j'étais comme d'habitudes sur 3 tailles, en l'occurence 6/10/8. Mais je ne suis jamais trop sûre de moi, parce que si mon tour de poitrine est dans les petites tailles, c'est parce que j'ai une petite poitrine et pas un petit buste. Il me faut donc quand même de la place aux épaules. Et mon tour de taille est "plus grand", mais je me suis dit que dans un vêtement avec aisance comme cela, je pouvais tenter d'en faire abstraction. 

- Et du coup question, taille, ça semble aller, rien ne me gêne. Encore une fois, le tissu est extensible, ce qui aide notablement.

- Le montage se fait assez bien. Le livret est clair et détaillé, et on peut en plus trouver un pas-à-pas sur le site de la marque. 

- Le blazer est surpiqué sur tous ses bords ; ceux-ci sont tous finis avec une parementure, y compris les manches. La surpiqûre de la pointe des devant fait un joli décroché.

DSC_0765

DSC_0766

- La paremeture peut soit être finie avec un ourlet simple, soit surjeté (suggestion du pas-à-pas). J'ai préféré surjeter, c'est plus simple et moins épais avec le milano.

- J'ai par contre commis une erreur en utilisant un entoilage non extensible pour les parementures. Il est demandé d'utiliser un entoilage tricoté, je n'en avais pas, et me suis dit que je verrai bien. Mais au final, les parementures étaient comme resserées, et ne coïncidaient pas très bien aux devant et dos. J'ai un peu forcé pour que tout aille ensemble, mais on voit qu'à cause de cela les bords gondolent un peu, et je sens que la parementure se comporte autrement que la veste.

- Le dos est prévu pour être coupé en deux parties. Dans le pas-à-pas, la créatrice précise que cette couture est là pour des raisons esthétiques, et aussi qu'elle apporte un peu de structure (j'aime énormément quand on m'apporte quelques détails de ce genre !). Du coup j'ai choisi de le faire aussi, même si on peut décider de couper au pli.

Conclusion : veste à refaire assurément ! Avec le bon entoilage cette fois... Et dans un chaîne et trame extensible, ça me plairait bien.

C'est encore une conclusion positive pour ce projet, comme quoi cela a du bon de coudre des choses utiles plutôt que juste ce qu'on a envie :) Pour le mois de juillet, un short est au programme. J'espère arriver à le coudre, car j'en ai besoin ! Mais mon programme est chargé, alors je n'en suis pas très sûre...

A très bientôt, vite j'espère, mais là aussi, je ne suis pas très sûre de pouvoir tenir mes objectifs !

Posté par vingt4 à 09:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 23 juin 2017

Ma petite robe...

Un des choses positives pour moi en tenant mon blog est la façon dont je peux gérer mes photos. La façon dont je peux contrôler mes photos, me dira-t-on... Oui, sûrement...
Quand je fais des auto-portraits, je choisis mes photos. Je choisi l'angle de prise de vue. J'élimine celles sur lesquelles je ne m'assume pas. Après tout, c'est mon image, et je tente d'être à l'aise avec elle... Les photos prises et choisies par d'autres ne répondent pas forcément aux mêmex critères !
Evidemment, il y a des limites... Il y a un moment où je dois me dire que tel ou tel défaut fait partie de moi ou du vêtement. Que rien n'est parfait, que je ne ferai pas mieux dans la limite du temps que j'ai... (cela étant, je suis aussi consciente qu'avec du travail (et du temps) il est tout à fait possible de faire mieux !)

Mais j'ai remarqué que, quand je fais mes photos, si j'arrive à obtenir une photo qui me satisfasse, ça me dit en même temps que l'original (moi) doit être satisfaisant. Je crois qu'au fil du temps, cela a eu un effet positif sur l'image que j'ai de moi... C'est drôle, par contre, cette façon d'interpréter la réalité à travers des images...
Je crois que je fais la même chose pour les vêtements, et même parfois pour mon intérieur... Par exemple, certaines photos me disent que mon canapé n'est pas terrible ;) !! 

Bon, tout cela n'a rien à voir avec le vêtement du jour, c'est juste une réflexion qui me trotte dans la tête. Quoi que, pour obtenir des photos qui me convienne pour aujourd'hui, je m'y suis prise à deux fois. Histoire de repasser la robe ; de faire attention à mes postures ; de mettre des collants qui vont mieux ; de porter d'autres chaussures... Mon but étant à la fois que la robe soit valorisée, mais aussi que ce que rend la photo corresponde à mon ressenti et aux retours en vie réelle que j'ai eu sur le vêtement.

Je me suis donc cousu une petite robe cet hiver (oui, oui, c'est l'été maintenant !); une robe en molleton. J'ai fait le patron, à partir de mon patron de base en maille. En fait j'ai rallongé cette base, tracé des emmanchures assez droites, et dessiné l'encolure à partir de l'encolure que j'avais redessinée pour Astoria.

DSC_0575

DSC_0578

J'ai utilisé un coupon de molleton de mon stock acheté chez Vêtement marin, parce qu'il était joli et sans projet précis. J'ai coupé directement mon patron dedans, mais avec des marges importantes pour d'éventuels ajusements. J'ai fait une couture provisoire pour un premier essayage, en rabattant aussi les marges des encolures et emmanchures sur l'envers. 

Il en est ressorti qu'il fallait que je mette des pinces aus dos, ce que j'ai donc fait (on les voit un peu sur la photo de dos où je croise les bras). Mais la robe baillait toujours sur le haut du dos, au milieu. J'ai donc rajouté encore une petite pince à cet endroit, ce qui est discret avec mon tissu. Je ne sais pas d'ailleurs si cela correspond à une caractéristique physique ni si il y a une meilleure correction à apporter qu'une pince à cet endroit.

DSC_0689

Pince du haut du dos

DSC_0691

J'ai cousu la robe avec une doublure en jersey ; je voulais notamment que les bords d'encolure et emmanchures soient sans surpiqûres apparentes. J'ai fait le montage de la robe en fourreau (épaules, côtés, encolure, puis emmanchures par l'intérieur), et à la surjeteuse pour respecter l'extensibilité de la robe. 

Pendant les essayages, j'avais été assez contente du résultat. Mais une fois la robe finie, j'ai eu de petites déceptions : elle gondole aux coutures arrondies des emmanchures et encolure. J'ai dû étirer le tissu, pendant la couture ou l'essayage, ou encore en manipulant... J'étais fâchée parce qu'au premier essai, vraiment, c'était juste bien. 
Et puis, elle est trop courte, et la doublure encore plus. Visuellement quand je vois les photos, ça passe (avec des bottes), mais à l'usage, en mouvement, la doublure remonte trop, et je suis parfois gênée par la longueur.
Mais sur le principe je l'aime beaucoup. Je la coudrai à nouveau, du coup, à l'identique, même forme, même tissu, mais avec quelques centimètres en plus, en posant un droit-fil thermocollant aux endroits-clés, et, peut-être, en cousant ces endroits-clés au point droit de la machine à coudre. 

DSC_0581

DSC_0583

DSC_0577

Patron : personnel, à mes mesures
Matériel : molleton noir et lurex, Vêtement Marin.

 

Dans la foulée j'ai refait le même modèle pour une amie, à ses mensurations, et en matelassé. Le rendu est très plaisant, d'autant plus que le matelassé a une fermeté supplémentaire, par rapport à mon molleton. Je n'ai pas eu à rajouter la pince du haut au milieu du dos, mais j'ai rallongé de quelques centimètres. Pour éviter mes déboires de déformation, j'ai posé un droit-fil thermocollant aux emmanchures et encolure, j'ai moins manipulé à l'essayage. J'ai par contre quand même tout cousu à la surjeteuse, mais je pense que dans l'absolu j'aurai pû m'en passer.

A décliner, je crois... C'est une robe toute simple, aux mesures du corps, mais j'aime bien le côté près du corps et confortable.

IMG_0148 (1)

IMG_0147 (1)

DSC_1152

Patron : personnel
Matériel : matelassé noir, Bleu des Vosges

 

Je vous dis à bientôt, normalement à la fin du mois (normalement !) pour l'article sur mon vêtement du moi de juin (qui est un blazer, noir, que je n'aurai clairement météorologiquement parlant pas l'occasion de porter ce week-end quand il sera fini !!)

  

Posté par vingt4 à 19:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


mardi 13 juin 2017

La petite veste matelassée

J'ai déjà dû écrire un jour quelque chose à propos de mon affection pour les tissus japonais Nani Iro. Les motifs sont ceux de Naomi Ito, à partir des aquarelles de cette artiste. Pour moi c'est presque comme pouvoir s'habiller de tableaux... Mes préférés sont forcément ceux à fleurs, et pour certains motifs dans certaines couleurs, je peux vous dire que c'est quasiment de l'amour ^^ (voir ici les articles où j'ai utilisé ces tissus).

Mes motifs préférés sont "Fuccra : rakuen" et "Komorebi", mais j'ai aussi un faible pour Pierre Pocho, qu'on ne trouve plus trop, et qui représentait des pois irréguliers, en forme de galets... J'en ai fait une robe pour ma fille l'année dernière, j'ai aimé chaque instant où elle l'a porté :)

Je vous invite à aller rêver comme moi devant cette image de la collection 2017, ou sur mon tableau Pinterest dédié (bien que pas très fourni...).

On trouve ces tissus principalement en double gaze, mais sont aussi édités des satins, des lins, des coton/lin, et des matelassés (on trouve parfois d'autres choses encore, comme du jersey). C'est pour ce dernier (le matelassé) que j'ai craqué cet hiver. Disons que j'ai tourné la chose dans mon esprit jusqu'à trouver un prétexte valable pour l'acheter. Et ma raison valable, c'était d'en faire une veste de mi-saison pour ma fille. 

IMG_0126

IMG_0125

IMG_0127

 

Je voulais une veste à capuche, qui donne un aspect un peu ample et structuré avec le matelassé. Je suis partie sur la veste Nituna de Figgy's. Mais j'ai quand même longuement réfléchi avant de me lancer, car d'une part beaucoup des versions que j'avais vues semblaient assez amples, et d'autre part, la veste comporte des manches raglan. 

Pour le premier souci, je me suis dit que je tentais ma chance, parce que je recherchais un rendu ample. Tout en sachant que je prenais un risque réel de raté.
Pour le deuxième, ma crainte était d'avoir des épaules bizarres, à cause de la raideur du matelassé sur du raglan. J'ai donc décidé de mixer la veste Nituna avec la veste récemment sortie d'Ivanne Soufflet. Je me suis dit que ça ferait une base fiable pour faire des emmanchures classiques, et que pour le reste je prendrai la forme de Nituna.

IMG_0123

IMG_0128

"Oh, mais tu avais dit que tu avais fini de prendre des photos !!!"

Au final, une fois les patrons imprimés, j'ai réalisé que Nituna avait des manches raglan qui faisaient une pince à l'épaule, et qui donc épouseraient bien la forme du corps, même a priori avec mon matelassé. Je suis donc restée sur Nituna dans son intégralité (tout en prenant toujours le risque que le résultat final soit un peu spécial).

 

J'ai choisi de ne pas doubler la veste, et de border de biais tous les bords pour la finition. J'ai suivi du coup l'option du patron qui propose une manière pour cacher toutes les coutures intérieures. Plusieurs coutures sont cachées par un biais cousu à plat par-dessus, ce qui l'aplatit en même temps que ça la cache.

Dans l'absolu, elle est donc réversible. L'autre côté est uni, écru et un peu moins pétillant. Elle ne l'a pas encore porté ainsi, mais il permettrait de l'associer à des tenues déjà suffisamment colorées. J'ai dans l'idée de faire une broderie abstraite sur le bas de l'envers, si je me motive assez je le ferai pendant mes vacances d'été :)

IMG_0139

IMG_0141

DSC_0569

IMG_0140

IMG_0142

DSC_0566

DSC_0568

J'étais inquiète jusqu'à l'essayage. Mais le résultat me plaisait assez pour que j'accepte l'idée qu'en cas d'échec cuisant j'en ferai un élément décoratif dans mon atelier. Au final, le premier essayage n'a pas été desespérant. Mais la première sortie avec la veste portée m'a fait penser que tout de même, la veste était trop large. En fait, si j'avais un reproche à faire au patron, ce serait  sur l'encolure, qui finalement est très ouverte, et qui laisse beaucoup la veste bouger. En plus, avec le poids du matelassé, et son volume, la capuche paraissait vraiment ample. 

Je m'étais laissée réfléchir quelques temps pour finalement reprendre les coutures de côté (et sous les manches) d'1,5 cm (donc 3 cm au total) (ou 2 et 4 ? j'ai un doute...) Cela a été bien casse-pied, car toutes les coutures étaient bien sûr cachées sous du biais... Je me suis bien embêtée à découdre, d'autant plus que l'ordre de couture des biais ne correspondait pas à ce que je voulais reprendre (pour resserer sous les côtés il fallait en fait toucher à l'emmanchure...). Je n'ai du coup pas tout refait aussi joliment qu'au départ, il y a des raccords de biais moins nets, mais je n'étais plus très motivée à faire travailler mon découd-vite...
A noter que j'aurai mieux fait de reprendre un peu moins au passage de l'emmanchure...

IMG_0122

IMG_0124

Patron : Nituna de Figgy's
Taille : 4/5 ans. (? j'ai un doute... mais la taille au-dessus c'est 6/7 ans...)
Matériel : matelassé Nani Iro de chez Miss Matatabi
           biais écru : pressions blanc nacré (Prym, je crois)
Modifications : ampleur diminuée sur les côtés (1,5/2 cm repris à la couture)
                pinces à la capuche

 

- J'ai également cousu des sortes de pinces sur la capuche, pour la faire tomber moins en arrière. Je devrai coudre ces pinces pour les plaquer, c'était d'ailleurs prévu, puis oublié...

- Si quelqu'un en doutait, la finition avec un biais, ce n'est pas très rapide...

- J'ai utilisé des pressions que j'avais en stock. Il se trouve que le blanc nacré allait assez bien, peut-être parce que certaines fleurs du tissu sont peintes d'argenté. Ce sont des pressions Prym, je crois que je les ai posées avec ma pince Kam.

Ma demoiselle a plutôt bien accepté cette couture. Si on omet le fait que c'est une veste et que globalement elle préférerait être en robe d'été toute l'année. Les jambes libres, les bras libres, c'est ce qu'elle aime :)
Elle est un jour revenue de l'école en me disant "maman, machin m'a dit que ma veste elle est bizarre..." "ah, et ça t'embête ?" "non, ça va..." Tant qu'elle vit bien mes excentricités, on dira que, en effet, ça va ! Et puis j'ai mentionné que le tissu était japonais, et ça a semblé être une information importante pour elle !

Je trouve moi qu'on n'est pas tout à fait dans ce que je cherchais. Mais l'encolure doit y être pour beaucoup, car l'ampleur, la grande capuche sont des points qui me conviennent. Je dirai donc que je suis un peu chiffonnée, mais que tout de même, la veste fait joli. 
Dans l'idée, ce matelassé fait bon ménage avec une veste de printemps, je lui en ferai à nouveau une dans deux ou trois ans. Et je dois dire que je cherche un prétexte pour en faire une veste de printemps pour moi (bon, plus cette année ! et dans un autre coloris !)

Je vous dis à bientôt, mais les publications d'ici la fin du mois seront plus sporadiques. Juin est un mois chargé, et je risque d'avoir besoin de mon créneau blog quelques temps pour autre chose :) 

Quoi qu'il en soit, bonne semaine !

Posté par vingt4 à 23:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 31 mai 2017

Garde robe capsule : mai, Me-made-May et variations...

Article de présentation du projet : ici.

Projet de janvier : ici.

Projet de février : ici.

Un article préalable sur la lingerie : ici.

Projet de mars : ici.

Article sur les patrons de pantalon : ici.

Projet d'avril : ici.

Ce mois-ci pour mon projet garde-robe capsule 2017, j'ai cousu une jupe.

Mais avant d'en venir à cette jupe, puisque nous sommes le dernier jour du mois de mai, je vais dire quelques mots du Me-made-May. Je rappelle que cela consiste à se donner l'objectif de porter des vêtements fait-main pendant le mois de mai.  Ce que je fais naturellement la majorité du temps si on excepte les tenues sportives, ou destinées à être salies. Cette année j'y ai participé via Instagram, en trois groupes d'images, car je n'ai globalement pas la patience de prendre une photo par jour pendant un mois.  Vous pouvez donc voir mes tenues du mois de mai iciici, et . Il y a des points communs avec mes tenues de l'an dernier, mais les températures ont en moyenne été plus chaudes, ce qui implique quelques différences. 

Faire attention à ses tenues sur une durée d'un mois, a l'avantage de mettre en valeur les différentes améliorations à apporter à sa garde-robe. En l'occurrence, j'en tire  quelques conclusions, rien que je ne savais déjà dans l'absolu, et mais cela me permet d'avoir une vue d'ensemble sur des besoins ou des directions que je souhaite prendre. 

-  Conclusion n°1 : si j'ai des tenues du commerce pour faire de la marche, de l'escalade, de la peinture ou du jardinage, en fait elles pourraient chacune être plus fonctionnelle ou en meilleur état. Et j'ai réalisé que même pour ce type de vêtements destiné à être abîmé, j'aurai plaisir à porter quelque chose que j'ai pensé et réalisé, et à vrai dire aussi qui soit un minimum valorisant. Ça ne sera pas pour tout de suite, eut égard au nombre de projets plus motivants qui passeront avant, mais c'est une direction que je garde en tête pour les prochaines années. 

- Conclusion n°2 : il y à des vêtements du commerce que je souhaite (plus ou moins) cloner. Ce sont des vêtements de base, dont j'aime la forme, ou certaines caractéristiques. Ceux que j'ai ont soit quelques défauts soit mériteraient d'être déclinés dans d'autres couleurs. Dans mes vêtements du mois de mai, cela concerne le pantalon ou les débardeurs. Cela concerne aussi un boléro non porté ce mois-ci. 

- Conclusion n°3 : il y à des vêtements fait-main que j'aime beaucoup et qui sont des éléments de base de ma garde-robe, que je peux décliner au fil des saisons, mais qui ont des défauts : ceux-là j'aimerais les refaire plus ou moins à l'identique car ils ont une place durable parmi mes vêtements et que je veux en améliorer la qualité. Il y a la jupe noire et longue dont la ceinture est élastiquée et asymétrique car elle était prévue pour ma dernière grossesse : cette ceinture n'est pas pratique maintenant, la matière pourrait être modifiée et peut-être aussi pourrais-je améliorer l'évasement.

 La jupe verte rend mieux avec un petit jupon, que je n'ai pas. La jupe en jean est un basique utile, mais concernant la mienne, quelques éléments dans son allure me chiffonnent. 

 J'ai aussi une autre jupe non portée au mois de mai, qui est un peu courte et un peu serrée, et en fait aussi usée... (Il s'agit de la jupe rose et noire ci-dessous).

Et enfin, ma jupe cercle en Liberty (ci-dessous), la première jupe du mois, qui est beaucoup portée, mais a quelques défauts. Quand je l'avais cousue, le Liberty choisi me plaisait vraiment, mais je ne pensais par contre pas qu'elle s'intégrerai si souvent à mes tenues. Cela dit, avec le recul, elle est dans les tons noir/rouge/blanc/bleu, ce qui me correspond bien...

DSC_0294

C'est donc  une version améliorée de cette jupe que j'ai voulu coudre pour le projet #jecoudsmagarderobecapsule2017  du mois de mai. Celle ci-dessus a deux défauts : la ligne d'ourlet est inégale, parce qu'à l'époque je n'avais pas réalisé que la jupe se déformerai dans le biais, et qu'il fallait attendre avant de coudre l'ourlet. J'avais en plus cousu la jupe en double avec un voile de coton noir, mais bien sûr les biais ne sont pas au même endroit et les déformations sont décalées. Bref, c'est quelque chose de rectifiable, mais je manque un peu de motivation :) Son deuxième défaut est sa légèreté : je l'ai cousue en Liberty Tana lawn, dans une batiste, donc, ce qui fait qu'elle est moins pratique quand il fait froid, mais aussi qu'elle se soulève comme un rien en été quand je n'ai plus de veste pour la plaquer... 

J'ai donc acheté un Liberty denim dans les mêmes motif et coloris, afin de refaire la même, avec plus de poids. J'ai patronné une jupe cercle sans réutiliser le patron que j'avais fait à l'époque. J'ai suivi les instructions de mon livre Le vêtement féminin, modélisme, coupe à plat, Tome 1 de DP Studio, qui même pour ce modèle-là, que je savais faire, m'apportait des éléments instructifs (notamment sur la ceinture et la déformation de la jupe).

DSC_0466

DSC_0470

DSC_0468

DSC_0469

Patron : patronné à mes mesures à partir du livre Le vêtement féminin, modélisme, coupe à plat, Tome 1 de DP Studio
Matière : Liberty denim acheté chez Motif personnel.
          Perfobande pour l'entoilage

 

- J'ai coupé une longueur de jupe en fonction de la longueur de mon coupon... Au final c'était juste ce qu'il me fallait. 

- Pour rentrer dans mon coupon, j'ai coupé la ceinture le long du fil de chaîne ("vertical") plutôt que le long du fil de trame ("horizontal"). Ce qui finalement était une bonne chose, parce que mon denim est stretch, et que je craignais la déformation.

- Cela dit, la ceinture est entoilée, donc ça ne risquait pas d'arriver : j'ai utilisé du Perfobande, pour la première fois. J'ai un peu hésité, c'est assez raide, mais a priori pas gênant pour une ceinture étroite à la taille. C'est très pratique, les plis se font avec précision, et sans effort. Du coup les surpiqûres sont plus facilement précises aussi. En l'occurence, pour fermer la ceinture, j'ai piqué dans le creux de la couture sur l'endroit, en attrapant le côté opposé sur l'envers.

DSC_0502

- J'ai aussi posé un droit-fil thermocollant sur le pourtour de la jupe (petit cercle, ligne de taille). J'avais peur que celui-ci se déforme avant d'être cousu, ce qui, avec le recul, avait dû m'arriver pour la première version en Tana Lawn.

- L'ourlet est fini par un biais noir rapporté. Presque 4 m, c'est long, long....

DSC_0496

 

- Avant de faire l'ourlet, j'ai laissé la jupe suspendue pendant 2 jours, pour la laisser se détendre dans le biais. Je pense que ça ne s'est pas beaucoup déformé, peut -être 1 ou 2 centimètres au maximum. J'ai voulu utiliser l'arrondisseur de jupe de mon mannequin pour égaliser cet ourlet, mais je me suis bien énervée, entre le trait qui était assez large, les différences de positionnement des plis de la jupe, les renversements de craie... J'ai fini par poser ma jupe sur la table, mesurer aussi précisément que je pouvais, et couper à l'oeil. Je trouve que ça va, au final, mais j'espère que la déformation était terminée, et que ça ne va pas s'amplifier avec le temps.

DSC_0497

- J'ai choisi de couper la ceinture en un seul morceau, et de la fermer au dos. La jupe se ferme donc avec une fermeture invisible au dos, plus un crochet sur la croisure (on le dit comme ça ?) de la ceinture. 

- Je n'exclus pas d'améliorer ces deux points, en prenant les bords de la fermeture invisible dans un biais (pour le côté soigné), et en changeant mon crochet, que je trouve un peu gros, et sûrement pas assez au bord. Mais comme en fait je n'ai jamais porté la jupe, j'attends de voir ce que cela donne en situation...

DSC_0499

DSC_0498

Concernant mon ressenti sur cette jupe : je viens de le dire, je ne l'ai jamais portée, donc je ne peux pas avoir un avis très précis. Mais sur le coup, j'étais un tout petit peu déçue, car je me suis faite surprendre par le volume qu'apporte la raideur du denim. Je le sais, pourtant, mais j'avoue que je n'y avais pas réfléchi une seule seconde... C'est sûr qu'avec une batiste, le contraste est net. Ma première jupe est très fine, et donc vraiment près des hanches. Là j'ai un volume, et des effets de plis, qui sont marqués. Cela dit, ça me conviendra peut-être aussi, d'autant que j'aime bien comment elle rend sur les photos. Mais il va falloir la pratiquer pour me rendre compte !

 

J'en viens maintenant à la troisième partie de mon titre : les variations...

Le haut que je porte avec la jupe cercle est le haut Wanted de Vanessa Pouzet. Je l'ai cousu parce que j'avais besoin d'un haut noir de mi-saison, pour compléter certaines de mes jupes. Ce sont des jupes citées plus haut, que j'aime mais qui peuvent être améliorées, que je peut potentiellement porter en toute saison, avec un haut noir adapaté. En l'occurence, en hiver je porte mon sweat Astoria, en été mes débardeurs noirs du commerce (j'en ai deux identiques, en une matière type lycra). Et à la mi-saison, je mets parfois le débardeur avec un boléro, mais le lycra ne réchauffant rien, il me fallait aussi un t-shirt à manches longues (que je n'avais pas/plus...).

Et avec lui, je peux maintenant décliner dans un esprit commun ma jupe Memphis (la verte, patron C'est Dimanche), ma jupe Twist (patron Vanessa Pouzet), et ma jupe cercle.

 Les photos sont en petit pour pouvoir tenir côte à côte, mais on peut cliquer sur chacune pour agrandir.

DSC_0455 DSC_0456 DSC_0457

DSC_0465 DSC_0464 DSC_0459

IMG_0113 DSC_0483 DSC_0484 

Pour parler plus précisément du haut Wanted :

Patron : T-shirt Wanted de Vanessa Pouzet, 
Taille : 38-42-40 pour suivre mes mensurations
Matériel : jersey coton-élasthanne, du marché aux tissus de Mulhouse je crois

DSC_0458

DSC_0460

DSC_0462

Je n'en suis pas tout à fait contente, à vrai dire. Tout d'abord, il est un peu flottant à la taille. Il faut dire qu'en suivant les différentes lignes de taille, j'ai obtenu quelque chose d'assez droit et non cintré. Mais du coup visuellement ça ne me plaît pas, il faudra que je reprenne (mais lui non plus, je ne l'ai pas beaucoup porté ces dernières semaines). Ensuite, et là je ne sais pas trop comment améliorer, il se place mal à la poitrine. Si je mets le t-shirt en place, en tirant bien vers le bas, c'est chouette. Mais dès que je fais des mouvements, le t-shirt remonte un peu et se place plus haut sur le buste : cela donne un suplus de tissu près des aisselles. Je ne sais pas trop quelle en est la raison ; pour mettre la poitrine en valeur je le porte avec un soutien-gorge rembourré. Mais c'est un peu comme si le t-shirt allait se caler au dessus. Il faudrait voir avec un autre type de sous-vêtement. Ou bien est-ce un problème de taille de poitrine ? ou de hauteur de poitrine ? ou de carrure ?...

J'aimerai bien creuser la question, car le principe du t-shirt me plaît beaucoup... A moins de plaquer le décolletté sur un patron à mes mesures... On verra ce que j'en fait, mais ça risque de mûrir un peu avant de donner quelque chose !

C'est tout pour aujourd'hui, et pour cette semaine également, car je n'arriverai pas à faire en plus un article pour ce week-end :) Je vous dis donc au week-end suivant, avec soit la veste de la Poulette, soit une robe pour ma pomme, soit une visite de mon atelier... Plutôt la première option à mon avis, parce que pour la visite de l'atelier, il faut encore un peu de rangement et quelques photos, hum...

A bientôt !

Posté par vingt4 à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 27 mai 2017

En jambes... 2/2

Il est encore question de jambes aujourd'hui, puisque, comme dans le dernier article, il n'y a ni robe ni jupe pour habiller la Poulette :)

Et cette fois-ci, je vous parle d'un pantalon. Je ne lui en ai pas acheté, cet hiver : l'an passé, elle avait très peu porté les deux que j'avais mis dans sa garde-robe, et j'ai cette-fois misé sur les leggings et treggings (ou jegging, hein, je ne sais plus trop...)

Mais l'an dernier, je m'étais arrêtée sur le patron Eleonore, que j'ai déjà cité plusieurs fois en vous parlant de patrons pour femme. Apparemment, le patron a été crée par la maman pour sa fille, qui réclamait des "jeans à enfiler". J'ai réalisé que ma fille à moi devait ressembler à cette petite fille-là, parce que les legging, tregging, jegging et toute leur famille passent bien mieux que les jeans. J'ai donc acheté ce patron de jean à enfiler, dont je vous ai parlé ici, montré un aperçu sur Instagram , et présenté plus en détail ma version par là

IMG_0094

DSC_1546

IMG_0095

DSC_1545

IMG_2716

 

Les couleurs les plus fiables pour les gros plan sont celles de la poche ci-dessus.

DSC_0442

DSC_0441

Patrons : Eleonore, de Jalie (pantalon 3461)
Taille : taille i 
Matériel : denim stretch Rijs Textiles ; fil à surpiqûres gris

 

- Chronologiquement, le premier Eleonore que j'avais cousu était celui pour ma fille. Cela m'avait permis de voir un peu quel était le montage avant d'en venir au mien.

- Le patron demande un tissu d'élasticité 20% : comme pour le legging montré dans cet article, j'ai voulu tester le denim stretch proposé chez Rijs Textiles. Et au pire, s'il n'avait pas eu la bonne élasticité, un denim n'est jamais tellement perdu. Au final, l'élasticité était la bonne. J'aurai peut-être juste à redire sur le bleu de ce denim, parce que je les préfère en général plus clairs ou plus foncés. Et puis finalement, surpiqué avec ce fil gris, cela s'accorde, et je m'y suis habituée (le fil paraît blanc, mais il est bien gris).

- J'ai choisi la taille i, qui correspond à une stature de 115 cm. Les autres mensurations étaient un peu plus grandes que celles de ma fille, mais elle fait bien cette taille-là, et j'espère faire durer le pantalon...

- Le patron comprend une fausse braguette, de fausses poches avant, de vraies poches arrière, et une ceinture rapportée sur laquelle l'élastique est cousu, côté intérieur. Il n'y a donc pas de braguette, ceinture montée, etc, mais c'est aussi ce qui en fait un pantalon à enfiler et non pas un pantalon tout court.

- Concernant la ceinture : étant donné le montage de la ceinture, il est difficile de reprendre la longueur de l'élastique si le pantalon est trop grand. J'ai donc préventivement mesuré sur ma fille, constaté qu'il fallait ressérer la taille, et modifié le montage en insérant un élastique dans la coulisse de la ceinture. L'inconvénient étant qu'il est flottant (l'élastique) et qu'il se vrille un peu.

- J'ai cousu autant que possible à la surjeteuse, et surpiqué comme indiqué (en rajoutant une petite décoration sur les poches).

- La Poulette a accepté le pantalon, mais en râlant un peu. Elle a notamment commencé par le retrousser toute la journée, car, comme il est non slim, on ne << voyait pas ses pieds >>... J'en ai déduit que slim, cela passerait mieux, et à vrai dire, je sentais que je trouverais cela plus joli aussi (soit c'est son style, soit c'est l'habitude de cette mode-là). J'ai donc décousu et repris le bas des jambes, au final j'ai dû enlever 5 cm à la circonférence. Voici le résultat !

DSC_0005

DSC_0011

DSC_0012

IMG_0103

DSC_0017

DSC_0010

Patrons : Eleonore, de Jalie (pantalon 3461); porté avec le cardigan Aster cousu il y a longtemps, bientôt trop petit, et présenté ici.
Taille : ???????
Matériel : denim stretch Rijs Textiles ; fil à surpiqûres gris 

- Par contre, le pantalon était largement surpiqué. Et pour une modification de ce type, sur un vêtement d'enfant, qui ne sera pas le plus porté de la saison, qui ne sera pas non plus un vêtement d'apparât, j'ai fait simple et je ne me suis pas donné les moyens de refaire les surpiqûres à l'identique... Je ne le vois plus, et je suppose que ça ne se voit plus !

- Ce patron est à refaire sans aucun doute ! J'ai encore dans mon stock un coupon extensible rose et blanc et à fleurs, à mon avis je vais faire mouche, même si c'est un pantalon (enfin a priori ^^).

 

Le haut que ma fille porte sur les premières photos du pantalon est un haut Burda Style, que j'avais repéré à sa sortie, et que j'imaginais bien lui faire porter. J'ai aimé le coudre, j'aime les volants, associé au fil argenté de la maille, j'aime la souplesse de la maille... Mais par contre, il tire facilement des fils, et après le premier jour, cela avait déjà commencé. Je vais certainement le laisser vivre sa (courte) vie, jusqu'à ce qu'il ne soit plus présentable ! Je n'ai bizarrement pas tellement à dire dessus, si ce n'est que la maille est très jolie, que les volants sont faits dans un voile de coton avec un motif léger (c'était la doublure ici), et que j'aimerai bien moi aussi un haut confortable avec de petits volants !

IMG_0104

IMG_0097

IMG_0099

IMG_0098

IMG_2772

IMG_0100 

Patron : pull 136 du Burda Style de décembre 2015
Taille : 116
Matériel : maille des Tissus du Chien Vert ; voile de coton Bleu des Vosges

 

Je clôture donc la saison automne-hiver côté petite fille, et vous présenterai bientôt des coutures de printemps.

A dans quelques jours pour le vêtement du mois de mai !

 

Posté par vingt4 à 07:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 22 mai 2017

En jambes 1/2

Il y a des tenues qui mettent du temps à se faire... Hum, à vrai dire, chez moi, c'est le cas d'un certain nombre de tenues... Celle que je vous présente aujourd'hui était dans mon esprit et mon placard depuis une ou deux saisons hivernales, et puis elle a fait partie des recalés, les projets qu'on aurait bien fait mais, mince !, on est au milieu de la saison suivante :) Et la saison, pour des vêtements d'enfants, c'est important...

Cette tenue, c'est un ensemble 100% Papillon & Mandarine. Il s'agit du short Léon, et de la blouse Colombine. Pour Léon, si j'avais eu un coup de coeur dès sa mise en vente, j'avais par contre mis plus de temps avant de le coudre, c'était l'été dernier. Il avait été à la hauteur de mes espérance, même si je le trouvais flottant sur les cuisses fines de ma fille (elle n'est pas très dodue, alors c'était inévitable).
Pour Colombine, le coup de coeur était moins évident, car je ne suis pas très blouse, ni encolure près du cou. Cela étant, elle est charmante avec ses noeuds sur les côtés, et le tissu que j'avais trouvé appelait complètement cette combinaison.

Ce n'est pas une tenue habituelle pour la Poulette ; elle aime les jupes et les robes, pour le reste ce n'est pas toujours une partie de plaisir. Difficile à dire d'ailleurs si c'est sa préférence profonde, ou si, puisque je porte beaucoup de robes, elle cherche à être dans un schéma similaire. Pour le short en l'occurence, cousu en premier, il a fallu négocier et patienter. Pour la blouse, je n'y croyais pas trop, mais finalement elle était trooop contennnte avec ces petits noeuds et ces petites fleurs. "C'est la plus belle blouse du monde que tu m'as cousue, maman !" Si je me souviens bien, le short est devenu du même coup son "short préféré". 

Un certain nombre de semaines a passé depuis qu'ils sont cousus, et les choses ont quand même progressé. On négocie moins pour les pantalons/shorts/leggings, mais on ne peut pas non plus en enchaîner de trop sans repasser par une robe ! (<<ça fait deuuuux jours que je mets un pantaloooon !!>>)
Ceci étant, l'expérience de ce week-end ensoleillé montre qu'elle pourrait avoir envie de porter son short tout l'été, velours ou pas velours, ce n'est pas son souci apparemment !

Voici donc des photos de l'ensemble, sur lesquelles on voit mal le short, mais il sera plus visible dans la série suivante.

IMG_0092
IMG_0091

IMG_0093

IMG_0090

IMG_2419

IMG_1967

IMG_2415

Patrons : Léon et Colombine de Papillon & Mandarine
Taille : 4 ans pour Léon, 6 ans pour Colombine (pour une Poulette grande et fluette)
Matériel : velours de chez Cousette ; coton fleuri léger de chez Toto Tissus.
           boutons pressions pour pince Vario (blouse), pressions Kam (short)

- Concernant la taille, j'ai repris la même que l'été dernier pour le short. Elle avait bien de la place dedans, le seul risque était par rapport à la longueur de la fourche mais pour l'instant cela suffit encore. Pour Colombine, ma fille est plus dans les clous pour du 6 ans maintenant.

- J'aime bien l'association de coloris. Je l'avais évoqué en cours de travail sur Instagram, je me suis régalée avec le rendu de l'intérieur.

- Je me suis régalée tout court avec Léon, à vrai dire. Comme pour ma première version, je l'ai cousu comme une gourmandise... Je ne sais pas totalement à quoi c'est dû, mais je pense que c'est la succession de petites étapes du type poches, ceinture, bracelet de jambes, et même couture invisible qui chacune font progresser le projet, ceci combiné à la petite taille du vêtement et donc à une certaine rapidité d'éxécution...

- Les boutons du short sont des pressions Kam, recouverts pour ceux du haut, et "nature" pour ceux des bracelets de jambes.

- Pour Colombine, pas grand chose à dire. J'ai un peu bidouillé pour faire rentrer les liens dans mon coupon, mais c'est passé. Je n'avais pas réalisé à l'avance quel était le montage, et je l'ai trouvé plutôt agréable ; même cette couture invisible à faire sur la doublure de l'empiècement ; j'aime bien, en fait, les coutures invisibles...

- Le dos de la blouse est fermé avec des boutons pressions (ceux pour jersey, des argentés).

- Mademoiselle aime donc beaucoup sa blouse qui est surtout mise avec le short, mais ça évoluera, principalement cet été je pense. Ces derniers jours, elle l'a portée les liens dénoués, c'est un peu son truc en ce moment, elle aime que ça flotte autour d'elle !

- Le short va aussi très bien avec d'autres pièces de sa garde-robe. 
Avec les deux T-shirts du commerce achetés cet hiver, parce que l'illustration part dans ces couleurs saumon, que j'aime, apparemment, mais que je sais aussi bien lui aller :) 
Avec aussi le sweat Julia blanc, présenté ici, que j'aime vraiment lui faire porter (enfin on s'entend, lui proposer ! mais globalement aucun conflit sur Julia...). Voici du coup pour finir quelques photos de cette association-ci !

DSC_1012

IMG_0089

IMG_1970

DSC_1018 

Le titre de l'article évoquait une deuxième partie : aujourd'hui je vous ai présenté un short, le week-end prochain ce sera le pantalon ! Ce qui fera donc 1 legging, 1 short et 1 pantalons cousus pour la saison automne/hiver... Et ce qui clôturera si je n'oublie rien les vêtements automne/hiver de ma Poulette. Je vous souhaite donc une belle semaine, à très bientôt !

Posté par vingt4 à 11:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 13 mai 2017

Du plantain dans mon jardin...

DSC_0157

 

Dans mon jardin, il y en a plein... J'aime bien cette plante, et il m'arrive de la sauver de la tonte, elle est très élégante quand on la laisse pousser...

Mais il y en a aussi un certain nombre dans mon placard, maintenant... Il s'agit bien sûr du patron de T-shirt gratuit de Deer & Doe, Plantain

Mon premier était une chemise de nuit, ici. Mon deuxième était un petit pull, . Ma troisième était une robe (de jour), par ici. Ma quatrième aussi, mais pour offrir.
Et les versions suivantes ont longtemps attendu leur heure... Longtemps présentes dans mon esprit, un certain temps dans mon placard, je les ai enfin cousues cet hiver, et cela fait sacrément du bien d'aboutir des projets endormis.

J'en ai donc fait un T-shirt, une chemise de nuit et deux robes.

1) Le T-shirt

J'aime les tissus fleuris. Mais j'aime en particulier ceux du type ci-dessous, avec un fond uni et des éléments floraux assez découpés qui le décorent. C'est en fait le cas de cette robe ou bien de la robe longue de l'été dernier. En général c'est plutôt ceux à fond sombre qui me parlent ; là, c'est un fond camel et des fleurs dans les tons violets qui m'ont séduite. Je l'ai acheté au marché aux tissus de Mulhouse, il y a longtemps, et je ne crois pas avoir immédiatement montré le coupon à mon mari, j'avais dû me dire qu'il valait mieux qu'il voie l'idée aboutie plutôt qu'un tissu qui lui semblerait être une tapisserie (cela dit, on ne saura jamais ce qu'il aurait vraiment pensé...). Mon idée en l'achetant avait tout de suite été d'en faire un Plantain, pour équilibrer l'imprimé avec une forme simple.

IMG_0050

IMG_0051

IMG_0053

IMG_0052

 

Patron : Plantain de Deer & Doe
Taille : 38-42-40 selon mes mensurations
Matériel : jersey à fleurs, marché aux tissu de Mulhouse

Au final, je ne sais pas comment cet imprimé est perçu, mais moi j'aime ce t-shirt, et je le porte facilement. Par contre, je me suis demandée si ça ne serait pas joli de creuser un peu sur les côtés, à l'ourlet, notamment porté avec un pantalon j'ai chaque fois envie de cet effet.

2) La chemise de nuit

Je manque de vêtements de nuit depuis un moment. Alors j'avais acheté de quoi me refaire une chemise de nuit sur la base de Plantain. Il faut dire que ma première version avait été cousue dans un jersey côtelé et qu'à l'usage, l'encolure s'est tellement distendue que le vêtement glisse beaucoup de l'épaule (enfin cela tient un soir, puis ça se détend). Je la porte donc moins que prévu, mais je voulais reprendre l'idée du patron rallongé. J'ai choisi un jersey assez ferme, dont je ne pourrai plus dire l'intitulé, mais qui irait bien pour un jegging (ou tregging ??). C'est un jersey Lillestoff je crois, et pour un vêtement de nuit, j'aimais bien les grosses lunes dorées imprimées dessus.

Bon, au moment de la coupe, mon mari qui passait par là m'a demandé pour qui était ce tissu avec des SamSam dessus (mais si, SamSam, le plus petit des grands héros !). J'ai ravalé ma fierté, regardé les motifs et réalisé que, ces petites soucoupes faisaient quand même bien penser à SamSam... Je le savais, à l'achat, que c'était plutôt pour la confection enfantine, mais j'avais estimé que le côté nuit l'emportait sur le côté enfant. Sur le coup, je n'étais plus très sûre de ce point, mais après tout, si j'avais raisonné ainsi une première fois, mes conclusions devaient pouvoir rester valables !
Je l'ai cousue, et au final, Monsieur valide le produit fini. Et comment dire... ça tombe bien ! 

DSC_0301

DSC_0304

DSC_1442

Patron : Plantain de Deer & Doe
Taille : 38 à la poitrine puis évasé
Matériel : jersey Lillestoff, Mamzelle Fourmi.

 

Pour cette version, il a fallu que je reprenne une taille plus grande. L'extensibilité était celle demandée, mais en fait, tout juste. On voit d'ailleurs que j'aurai dû aller sur la taille 40, car cela tire un peu entre les bras et la poitrine, je manque de jeu. Les manches aussi sont visiblement un peu serrées.

Je pensais faire des manches 3/4, mais au final la forme de la robe a été gourmande en tissus, je n'ai réussi à placer que des manches assez courtes. J'ai donc fait une longueur batarde, aussi longue que je le pouvait. Mais visuellement, j'aurai préféré des 3/4.

Concernant la forme de la robe justement. J'ai voulu évaser nettement, et même dès la poitrine. Donc passée celle-ci, j'ai un peu fait bifurquer ma découpe pour élargir. Je trouve que c'est une idée à creuser d'ailleurs ; avec un jersey bien raide (ou du néoprène), des manches aux coudes et une longueur courte au-dessus du genou ( et des bottes), ça me parle bien.

3) La robe papillons

A croire que Plantain est un prétexte pour acheter des imprimés chargés. A croire que Plantain est un prétexte pour acheter des choses au marché au tissu... Peut-être...

Là c'est un jersey avec des ailes de papillon bleu et noir qui m'a interpellée. Il faut dire que, si je suis en effet plus plantes que animaux, les papillons sont un peu pour moi les fleurs du règne animal. Ils dégagent beaucoup de poésie à mes yeux, alors pouvoir m'habiller de papillons c'est aussi chouette que de m'habiller de grandes fleurs... (les fleurs, les papillons... je vous rassure, il n'y a pas de licorne ou de dauphins dans la suite ;) !)

IMG_0046

IMG_0048

IMG_0049 (1)

IMG_0047

 

Patron : Plantain de Deer & Doe
Taille : 36, ce qui est moins que ma taille, mais mon tissu était très extensible.
Matériel : jersey du marché aux tissu de Mulhouse

J'ai rallongé le t-shirt comme pour la première fois que je l'avais fait en robe (enfin, je pense), mais d'1cm de plus. Je ne sais plus pourquoi d'ailleurs, mais j'aurai dû m'abstenir à mon avis, le centimètre en moins serait bienvenu. J'ai donc rallongé de 30 cm, mais pour le reste, je n'ai rien changé (une taille plus petite pour cause de jersey assez extensible, mais c'est tout). Par contre je trouve qu'elle colle beaucoup plus aux hanches que ma version à fleurs. Je les ai comparées, et en effet, j'ai moins evasé la bleue (je l'avais fait à l'oeil, à la découpe). Et en comparant, j'ai aussi vu que la longueur est plus grande de plus qu'1 centimètre. Je n'exclus pas d'y aller franchement et d'enlever 5 cm un de ces jours...

Je regrette ce défaut, quand même. Autant je peux m'habituer à ce que cela soit moulant sur mes formes, autant quand il y a une démarcation de collants, c'est moche et puis c'est tout... (un peu camouflé par l'imprimé chargé, heureusement). Je ne vais pas oser le faire tout de suite, mais je m'interroge sur le fait de rajouter des godets aux coutures des côtés...
Mais tout cela n'empêchera pas que si je retrouve un jour de ce jersey, j'en achète plus pour me faire une super robe longue d'été en jersey !

4) La robe en maille

J'ai pris quelques précautions pour cette robe. Tout d'abord, je voulais à tout prix éviter l'écueil de ma première fois avec ce patron, c'est-à-dire cette histoire d'encolure qui se déforme. J'ai donc thermocollé un ruban droit-fil au bord de l'encolure juste après la découpe (on passera sous silence le fait que j'en ai thermocollé une partie sur l'endroit, super discret le résultat...). J'ai aussi surjeté les épaules en insérant un élastique transparent (mais ça je l'ai fait sur tous, il me semble). Et enfin, j'ai aussi utilisé de l'élastique transparent dans la couture des emmanchures : j'avais assez peur que ça se déforme, mais contrairement à l'encolure elles devaient rester bien extensible. Je n'avais jamais fait ça, mais je suis contente, ça a eu l'effet que je souhaitais.

Je voulais aussi éviter le problème de la robe précédente, avec le côté moulant des hanches. J'ai donc évasé au maximum (en fonction de ma laize) à partir de la taille (et pas plus haut, car je voulais que ce soit encore cintré à la taille).

IMG_0054

IMG_0055

IMG_0057DSC_1368

DSC_1369

IMG_0056

 

Patron : Plantain de Deer & Doe
Taille : 38 à la poitrine, ma taille à la taille, puis évasé
Matériel : maille des Tissus du Chien Vert.

La maille que j'ai utilisée est vraiment chouette. Elle a un bon tombé, une couleur qui me plaît (la couleur de la dernière photo est assez proche de la couleur réelle), et des accents brillants. C'est une robe d'hiver que je devrai a priori régulièrement utiliser. 

Par contre si on regarde bien, on voit que ça tombe en faisant un pli sur les côtés : l'évasement est trop fort, et cela retombe donc un peu particulièrement. Pour l'instant je n'ai pas repris les côtés, car je ne trouvais pas ça non plus trop gênant ; mais pour une autre version il faudrait adoucir ma pente des côtés, ou faire autrement.

 

Les conclusions générales :

- Sur les deux robes, j'ai mis une bande de propreté dans la nuque. Je n'y avais pas pensé pour les autres, mais comme je le disais ici, je vais le faire beaucoup plus systématiquement. Si je ne dis pas de bêtise, pour ces deux robes j'ai utilisé le tuto des P'tites Sapes (qui n'est pas tout à fait la même méthode que celle de mon sweat Julia).

- Sur un certain nombre de mes versions, j'ai des plis entre l'aisselle et le décolleté. Je n'ai jamais vraiment déterminé si c'était lié à ma carrure, ou à moins choix d'une taille plus petite pour compenser la grande extensibilité de mes jerseys. Mais le patron de Plantain ayant été récemment modifié il faudra peut-être que je teste pour voir si le changement résoud ce souci. Cela dit, je n'ai plus de projet en stock pour l'instant (pour ce patron, hein...), alors c'est de l'ordre de l'indéterminé :-)

Voilà voilà, je m'arrête là...

Bon week-end à vous et à très bientôt !

 

Posté par vingt4 à 10:53 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,